"Platoche"

Il s'agit du surnom du joueur de football international français Michel Platini, né le 21 juin 1955.

Évoluant au poste de milieu de terrain offensif, il est ensuite devenu entraîneur sélectionneur puis dirigeant.

Meneur de jeu emblématique de l'équipe de France de 1976 à 1987, et en club, de l'AS Nancy-Lorraine, de l'AS Saint-Étienne, puis du Juventus FC, il a inscrit 356 buts durant sa carrière et est considéré comme un des meilleurs joueurs de football de l'histoire.

L'incroyable palmarès de Michel Platini

Le magazine "France Football" l'a désigné meilleur joueur de football français du XXe siècle, devant Zinédine Zidane et Raymond Kopa, tandis que le Juventus FC l'a élu meilleur Bianconero de tous les temps.

Michel Platini Ballon d'Or

Il a été le premier joueur de football à remporter le Ballon d'or trois fois consécutivement, en 1983, 1984 et 1985.

Avec l'équipe de France, dont il est le troisième meilleur buteur de l'histoire (41 buts en 72 sélections), derrière Olivier Giroud et Thierry Henry (51 buts) et cinquante fois le capitaine de 1979 à 1987, il soulève son premier trophée international à l'issue de l'Euro 1984, remporté en finale face à l'Espagne 2-0, et est deux fois demi-finaliste de la Coupe du monde, lors des glorieuses épopées de 1982 et 1986.

Le joueur de football français Michel Platini, capitaine de l'équipe de France de football

Lors de l'Euro 1984, il établit un record, toujours en vigueur à ce jour, de neuf buts marqués durant un seul tournoi (le grand Cristiano Ronaldo en a également mis 9, mais en 4 tournois et 21 rencontres au lieu de un seul tournoi et 5 rencontres...).

Michel Platini met un terme à sa carrière de joueur sous le maillot du Juventus FC à la fin de la saison 1987, à l'âge de 32 ans.

Il devient ensuite sélectionneur de l'équipe de France de football de 1988 à 1992, puis coorganisateur de la Coupe du monde de football de 1998 en France, avec Fernand Sastre

Président de l'UEFA à partir du 26 janvier 2007, il est réélu pour un deuxième mandat en 2011, et pour un troisième en 2015.

Il ne peut cependant pas exercer ce troisième mandat ni accéder au poste de président de la FIFA qu'il briguait alors, car il est suspendu de ses fonctions par la FIFA en octobre 2015 et, deux mois plus tard, privé de toute activité en relation avec le football durant huit ans.

Le 24 février 2016, la cour d'appel de la FIFA réduit cependant cette suspension à six ans. Et, le 9 mai 2016, le TAS (Tribunal Arbitral du Sport) la réduit encore à quatre ans.

Pourtant, le 24 mai 2018, il est blanchi par la justice suisse pour les faits (paiement de 1,8 million d'euros sans contrat écrit) à l'origine de sa destitution de dirigeant !

Ses incroyables coups francs

À l'AS Nancy-Lorraine, Michel Platini met au point sa technique d'entraînement avec des mannequins.

Michel Platin s'entraînant à tirer les coups francs avec des mannequins (© Jacques Glory)
Michel Platin s'entraînant à tirer les coups francs avec des mannequins (© Jacques Glory)
Michel Platin s'entraînant à tirer les coups francs avec des mannequins (© Jacques Glory)
Michel Platin s'entraînant à tirer les coups francs avec des mannequins (© Jacques Glory)

Grâce à elle, il devient et demeure, à ce jour, me semble-t-il, l'auteur des plus incroyables buts sur coups francs de l'histoire du football.

Parmi lesquels, le 27 juin 1984, en finale de l'Euro, le coup franc qui vaudra au malheureux Luis Arconada de voir son patronyme entrer dans le lexique du football mondial...

Son palmarès en club

  • Avec l'AS Nancy-Lorraine, son premier club : le championnat de France de division 2 en 1975 et la Coupe de France en 1978,
  • Avec l'AS Saint-Etienne, son deuxième club : champion de France 1981,
Michel Platin, sous le maillot vert de l'ASSE (Association Sportive de Saint-Etienne)
Michel Platin, sous le maillot vert de l'ASSE (Association Sportive de Saint-Etienne)
    • Et avec le Juventus FC, son troisième et dernier club : championnat d'Italie en 1984 et 1986, Coupe d'Italie en 1983, Mondial des Clubs en 1983, Coupe des Coupes en 1984, Supercoupe de l'UEFA en 1984, Coupe des clubs champions européens (actuelle Ligue des Champions) en 1985, terminant meilleur buteur de la compétition avec sept buts inscrits, Coupe intercontinentale en 1985. meilleur buteur (capocannoniere) du championnat en 1983, 1984 et 1985.

Le montant record de son transfert : le 3e plus coûteux de tous les temps

En 1982, le Juventus FC a investi près de 3 millions d’euros pour recruter "Platoche". Une somme qui peut paraître dérisoire de nos jours.

Pourtant, rapportée à notre époque contemporaine, cela équivaut, selon la plateforme Playratings à près de 330 millions d’euros actuels !

Ce qui en fait toujours, à ce jour, la troisième plus chères de l’histoire du football.

Seuls en effet les transferts de Diego Maradona du Barça à Naples en 1984, et du Brésilien Ronaldo, du Barça à l’Inter en 1997, la surpassent, avec environ 345 millions d’euros pour le joueur argentin et plus de 420 millions pour le phénomène argentin.

Bien loin devant les transferts de Neymar Junior du Barça au PSG et de Kylian Mbappé de l'AS Monaco au PSG, pour "seulement" 222 millions pour le joueur argentin et 181 millions pour le joueur français.

Sources : wikipedia.org et www.sportune.fr

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.