17 façons non grossières de dire "Une personne en surpoids".

On utilisait jusque dans les années 1980 l'expression "Être mannequin chez Olida", qui appartenait au registre familier et relève désormais également du registre désuet.

Dans le registre familier, on peut aussi utiliser les adjectifs "grassouillet/te", "rond/e", rondelet/te" ou "rondouillard/e".

On peut également recourir aux locutions "bien en chair", "en formes" et "un peu fort/e", ainsi qu'aux adjectifs "confortable", dodu/e", "enrobé/e", "rembourré/e" et "rond/e", qui relèvent du langage courant.

Ou aux locutions verbales "accuser un poids excessif" et "présenter un poids trop élevé".

Enfin, dans le registre soutenu, on peut utiliser l'adjectif "replet/ète" et la locution verbale "être en surcharge pondérale".

Sur un thème contigu on peut consulter l'ensemble des façons de dire "Une fille laide".

Et je précise, pour l'anecdote, à l'attention de mes amis apprenants de FLE, qu'une somme d'argent peut-être "rondelette" (ou "coquette"), mais en aucune façon "grassouillette", "rondouillarde", "bien en chair", "dodue", "enrobée", "rembourrée", "ronde" ou "replète" !

2 réflexions au sujet de “17 façons non grossières de dire "Une personne en surpoids".”

    • J'approuve tout à fait ces deux suggestions, que j'ai d'ores et déjà intégrées à l'article et pour lesquelles je vous remercie.
      En tant que tout premier commentateur et contributeur de ce blogue, permettez-moi, cher lecteur, de vous décorer de l'ordre de JLM, au sein duquel j'ai le plaisir et l'honneur de vous élever au titre de Chevalier.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.