On ne dit pas : "Dans l'imaginaire des gens on fait partie un p'tit peu d'l'Histoire de la France" !

L'ancien joueur de football international français Emmanuel Petit

Comme peut le déclarer l'ancien joueur de football international français Emmanuel Petit, dans le documentaire français de 2021 "Euro 2000, l'histoire secrète des Bleus", réalisé par Sébastien Tarrago et Jules Bian-Rosa et diffusé le 25 mai 2021, sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais, à tout le moins : "Dans l'imaginaire des gens on fait partie un p'tit peu À l'Histoire DE France" !

Et idéalement : : "Dans l'imaginaire des FRANÇAIS on APPARTIENT un pEtit peu À l'Histoire DE France" !

Ne dites pas : "Putain : j'ai paumé la caisse de ma frangine !" !

Mais : "Castatrophe : j'ai perdu la voiture de ma petite soeur !" (langage courant).

Ou : "Malédiction ! J'ai égaré l'automobile de ma soeur cadette" (registre soutenu).

Cela vous permettra de hausser votre niveau de langue, en passant du registre vulgaire et du registre argotique au langage courant et au registre soutenu.

49 façons de dire "Bavarder".

Trois jeunes femmes bavardant et riant

"Bagouler", "Baver", "Jacter", "Jaspiller" et "Tailler une bavette" appartiennent au registre argotique.

Et "Baratiner" au registre populaire.

"Bavasser", "Causer", "Dégoiser", "Faire des cancans", "Jaspiner", "Papoter", "Parloter", "Piapiater" et "Tchatcher" relèvent du registre familier.

De même que "Clabauder", "Jaboter", "Lantiponner", "Potiner" et "Ragoter", qui relèvent également du registre désuet.

Ou "Babeler" qu'utilisent nos amis belges et "Babiner" qu'utilisaient nos amis québecois.

"Babiller", "Commérer", "Déblatérer", "Dire des frivolités", "Dire des futilités", "Discuter", "Échanger", "Échanger des banalités", "Échanger des propos", "Faire des commérages", "Palabrer", "Parler de choses futiles", "Parler de la pluie et du beau temps", "Parler de tout et de rien", "Parler inutilement" ou "Parler pour ne rien dire" appartiennent au langage courant.

Ainsi que "Cailleter", "Cancaner", "Caqueter","Jacasser" et "Jaser", utilisés au sens figuré, puisqu'ils s'utilisent ordinairement à propos du cri des caillettes, canards, poules et pies.

Enfin, "Confabuler", "Converser", "Deviser", "Discourir", "Dissserter", "Pérorer", "S'entretenir" relèvent du registre soutenu.

12 façons de dire "Des chaussures".

Des chaussures

"Des écrase-merde" relève du registre scatologique et du registre vulgaire.

"Des croquenots", "Des galoches", "Des godasses", "Des groles" (ou "Des Grolles"), "Des lattes", "Des pompes" et "Des tatanes" relèvent du registre argotique.

Ainsi que "Des péniches", qui désigne des chaussures trop grandes.

"Des ribouis" et "Des godillots" appartiennent au registre populaire. Et désignent de grosses chaussures usagées.

Tandis que "Des souliers" relève du registre soutenu.

Des chaussures (© M. Richier)

Sources : www.linternaute.fr, www.synonymo.fr, crisco2.unicaen.fr et www.cnrtl.fr

5 façons de dire "Avoir mauvaise haleine".

Avoir mauvaise haleine

On dit dans le registre argotique "Refouler du goulot" ou "Puer du bec".

L'idiotisme animalier "Avoir une haleine de chacal" ainsi que l'idiotisme textile "Avoir avalé une chaussette sale" appartiennent au registre familier.

Et la locution verbale "Souffrir d'halitose" relève naturellement du registre soutenu.

Avoir mauvaise haleine

27 façons de dire "Sentir mauvais".

Sentir mauvais

"Sentir la petite fille qui se néglige" appartient au registre vulgaire.

Dans le registre argotique nous disposons des verbes "Cocoter" (ou "Cocotter"), "Cogner", "Dauber", "Emboucaner", "Fouetter", "Poquer", "Schlinguer", "Schmecter" (dérivé de l'allemand "Schmecken"), "Taper" et "Trouilloter" (ou "Trouillotter") ainsi que de la locution verbale "Sentir le rat crevé".

"Piquer les yeux" relève du registre familier

"Avoir une mauvaise odeur", "Empester", "Empuantir", "Être une infection", "Ne pas sentir bon", "Puer", "Sentir", "Sentir fort", "Sentir le bouc", "Sentir le fauve", "Sentir le mort" et "Sentir les pieds" appartiennent au langage courant.

Tandis que "Exhaler une mauvaise odeur" et "Ne pas sentir la rose" relèvent du registre soutenu.