"Ciné" et "Cinéma" : deux mots hérités du français Léon Bouly.

Le mot "Cinématographe" (registre soutenu) présente la rare caractéristique d'avoir successivement fait l'objet de deux apocopes successives : "Cinéma" (langage courant) puis "Ciné" (registre familier).

C'est au français Léon Bouly, aujourd'hui pourtant bien injustement méconnu, que nous devons ce mot, construit à partir du grec, qui signifie littéralement "Art d'écrire le mouvement".

Léon Bouly a en effet baptisé ainsi, en 1892, l'appareil de prise de vues dont il avait déposé le brevet.

Les frères Lumière lui ont cependant repris l'appellation, dont il avait perdu la propriété en cessant de payer les droits les années suivantes.

  • Le mot "Cinéma" est polysémique car il désigne tout à la fois :
    • l’art filmique (on parle du "cinéma", comme du "théâtre" ou de l'"opéra"), que l'on appelle également "le septième art" ou "7e art",

La technique cinématographique

    • les techniques de prises de vue animées et de projection (on dit par exemple "Je travaille dans le cinéma"),
Un tournage de cinéma en studio
Un tournage de cinéma en studio
    • mais aussi la salle dans laquelle les films sont projetés au public (on dit "aller au cinéma").
Une salle de cinéma
Une salle de cinéma
  • Le mot "ciné" en revanche désigne avant toute chose la salle de projection.

On dit ainsi : "En sortant du boulot on pourrait se faire un ciné".

Mais très rarement : "Je préfère le ciné au théâtre et à la littérature" ou "Mon frère travaille dans le ciné".

 

Source : wikipedia.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.