"Un réalisateur" et "Un cinéaste".

  • "Un réalisateur" ou "Une réalisatrice" est une personne dirigeant la fabrication d'une oeuvre audiovisuelle, généralement pour le cinéma ou la télévision, mais aussi pour la musique enregistrée ou la fabrication d'une émission de radio (dans ce cas, on parle plus volontiers de "metteur en ondes").

Il est un peu l'équivalent du metteur en scène de théâtre.

  • et "Un cinéaste" (un mot inventé vers 1920 par le réalisateur Louis Delluc) est un artiste pratiquant le cinéma.

Certains réalisateurs de films créant des longs ou courts métrages dont ils sont les créateurs uniques (scénario et mise en scène) préfèrent se nommer "cinéastes", un terme qui ferait à leur avis plus référence à la création que le terme de "réalisateurs", qui évoquerait plutôt le partage des tâches dans une équipe technique.

Cependant, le terme "cinéaste" englobe d'autres métiers tels que le directeur de la photographie et l'ingénieur du son qui se disent aussi cinéastes.

Source : wikipedia.org

"La trilogie marseillaise".

Il s'agit de l'appellation générique donnée aux trois pièces de théâtre tragiques de Marcel Pagnol, "Marius", "Fanny" et "César", ainsi qu'aux adaptations cinématographiques qu'il a supervisées, ayant réalisé lui-même le troisième volet.

Alors que "Marius" (1929) et "Fanny" (1931) sont d'abord conçues pour le théâtre, "César" (1936), le dernier volet de la trilogie, est directement écrit pour le cinéma, avant d'être adapté dix ans plus tard pour le théâtre.

Les pièces ont été d'énormes succès théâtraux, de même que les films qui sont considérés comme des chefs-d'oeuvre du cinéma français d'avant-guerre.

  • "Marius" est une pièce de théâtre française de 1929, adaptée au cinéma par Alexandre Korda en 1931.

L'action se déroule principalement sur le Vieux-Port de Marseille (13) et plus particulièrement dans le Bar de la Marine de César, où travaille son fils Marius, amant de la jolie Fanny.

Affiche du film français "Marius" d'Alexandre Korda (1931) d'après la pièce de théâtre homonyme de Marcel Pagnol (1927)

  • "Fanny" est une pièce de théâtre française de 1931, adaptée au cinéma par Marc Allégret en 1932.
  • et "César" est un film français réalisé en 1936 par Marcel Pagnol, adapté au théâtre en 1946.

Source : wikipedia.org

"La première blonde hitchcockienne de l'histoire du cinéma".

Il s'agit de l'actrice et productrice tchèque Anny Ondra, vedette féminine du dernier film muet du maître du suspense : "The manxman" (1929).

Et de son premier film parlant ("Chantage") (1929), pour lequel elle a été doublé, en raison de son trop fort accent.

Qui demeure donc, à ce titre et à jamais, la première de la grande galerie des "blondes hitchcockiennes".

Pourquoi dire : "Un trailer" ?

Comme je le lis ou entend de plus en plus souvent depuis quelques années.

Alors que l'on avait toujours utilisé jusque là la locution verbale féminine du langage courant "Une bande annonce", à laquelle je ne comprends toujours pas ce que l'on peut bien reprocher... sinon d'être du français.

Au cinéma, à la télévision et, plus généralement, dans l'audiovisuel, ce vocable désigne en effet : un film publicitaire court dont le but est de promouvoir un film sortant au cinéma prochainement.

Exemple de bande-annonce : "Blade runner", le chef d'oeuvre réalisé en 1982 par Ridley Scott.

Pourquoi dire : "Le pitch d'un film" ou "Un pitch" et "Pitcher un film" ou "Pitcher" ?

Et pas, selon le contexte :

  • Dans le domaine du cinéma :
    • "L'accroche", "L'argument", "L'idée", "Le canevas", Le ressort dramatique" ou "Le résumé" d'un film,
    • et "Résumer un film".
  • Et dans le domaine de la communication :
    • "L'argumentaire", "La démonstration" ou "La présentation",
    • et : "Résumer" !

Source : www.academie-francaise.fr

Pourquoi dire : "C'est le teenage movie par excellence" ?

Comme l'a déclaré la chroniqueuse cinéma de la chaîne de télévision publique française franceinfo, le 29 juillet 2020.

Et pas : "C'est le FILM D'ADOLESCENTS par excellence" ou  "C'est le FILM POUR ADOLESCENTS par excellence"!

Et même : "IL S'AGIT DU FILM D'ADOLESCENTS par excellence" ou "IL S'AGIT DU FILM POUR ADOLESCENTS par excellence" !

Voire, si l'on ne souhaite pas hausser son niveau de langue et rester dans le registre familier, utiliser les apocopes : "FILM D'ADOS" ou "FILM POUR ADOS".

La locution nominale anglaise "Teenage movie" (ou "Teen movie", par apocope) désigne un genre cinématographique majoritairement américain ayant à la fois l'adolescence comme sujet et les adolescents comme personnages et public.

Source : wikipedia.org

"Un rôle-titre".

Il s'agit dun rôle donnant son titre à une pièce, un opéra ou un film.

Par exemple :

  • Aïda, dans l'opéra homonyme de Giuseppe Verdi de 1871,
  • le malade imaginaire dans la pièce de homonyme de Molière de 1673,
  • ou Cléopâtre dans le film homonyme de Joseph L. Mankiewicz de 1963.

Affiche du film états-unien "Cléopatre" de Joseph L. Mankiewicz (1963)

L'interprète exécutant le rôle-titre n'est pas toujours le personnage principal, et le rôle-titre peut être ou ne pas être le protagoniste.

  • cans la mini-série télévisée "Shogun" de Jerry London en 1980 par exemple, Toshiro Mifune a le rôle-titre, mais le rôle principal est joué par Richard Chamberlain,
  • et dans le film de James Bond "L'Homme au pistolet d'or" de Guy Hamilton en 1974, le titre désigne Francisco Scaramanga le principal antagoniste du héros Bond, et non celui-ci.

  • Le personnage du titre dans une oeuvre est celui auquel le titre se réfère.
    • comme Harry Potter dans la série de romans de J.K. Rowlling,
    • ou Roméo et Juliette dans la pièce homonyme de Shakespeare.
  • Le personnage du titre n'a pas besoin d'être fictif, il peut s'agir d'une personne réelle.
    • comme Erin Brockovich dans le film homonyme de Steven Soderbergh en 2000,

Affiche du film états-unien "Erin Brockovich" de Steven Soderbergh (2000)

    • ou John Forbes Nash, Jr. (Russel Crowe) dans le film "Un homme d'exception" de Ron Howard en 2001.
  • Le personnage du titre n'a pas besoin d'être explicitement nommé dans le titre, mais le titre peut s'y référer par un mot ou une expression :
    • comme Benjamin Braddock (Dustin Hoffman) dans "Le lauréat" de Mike Nichols en 1967,

Affiche du film états-unien "Le Lauréat" de Mike Nichols (1967)

    • ou Mathilde Bauchard (Fanny Ardant) dans "La femme d'à côté" de François Truffaut en 1981.

Affiche du film français "La femme d'à côté" de François Truffaut (1981)

  • Le personnage du titre ne doit pas nécessairement être l'objet de la totalité du titre au sens strictement grammatical.
    • l'oncle Tom est ainsi le personnage du titre de "La Case de l'oncle Tom" de Harriet Beecher Stowe en 1852,
    • par exemple Sauron dans le roman "Le Seigneur des Anneaux" de J.R.R. Tolkien en 1954,
    • ou Dracula dans le roman homonyme de Bram Stoker en 1897.
  • Le personnage du titre peut enfin ne pas apparaître du tout :
    • par exemple l'Arlésienne dans la nouvelle homonyme d'Alphonse Daudet en 1866,
    • ou Godot dans la pièce "En attendant Godot" de Samuel beckett en 1948.

Naturellement, dans ces cas là il n'y pas de rôle-titre, le personnage du titre n'ayant pas à être incarné par un acteur.

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un screenwriter" et "Le screenwriting" ?

Et pas : "Un scénariste" et "La scénarisation" !

Ou, s'il est réellement nécessaire de le préciser : "Un scénariste de cinéma et de télévision" et "La scénarisation cinématographique et télévisuelle".

"La BAFTA", "Un BAFTA" et "Les BAFTA" ou "Les BAFTA Axwards".

Cet acronyme anglais désigne :

  • la BAFTA : la British Academy of Film and Television Arts ("Académie britannique des arts de la télévision et du cinéma "), une institution britannique organisant des cérémonies annuelles de remise de prix dans les domaines du cinéma, de la télévision et des jeux vidéo au Royaume-Uni, nommés BAFTA Awards,

Un BAFTA

  • un BAFTA : un prix décerné par cette académie,

Trophées des BAFTA awards

  • les BAFTA ou les BAFTA Awards : l'ensemble des prix ou la cérémonie de remise des prix organisée chaque année par cette académie.

Source : wikipedia.org

"La Berlinale".

On désigne ainsi le "Filmfestspiele Berlin" ou "Festival international du film de Berlin", créé en 1951 dans la partie occidentale de la ville de Berlin, en RFA.

Se déroulant chaque année début février, il est, avec ceux de Cannes (06) et Venise (Vénétie) (Italie), l'un des trois principaux festivals de cinéma internationaux.

Comme dans les manifestations de ce type, il regroupe à la fois un important marché de films, des rétrospectives et des sections parallèles.

Et la compétition internationale de longs métrages est dotée de récompenses fort prisées : l'Ours d'or et l'Ours d'argent.

Source : wikipedia.org