203e pays ou territoire, ce 3 juin 2021, pour J'aime les mots, avec un premier lecteur en Somalie !

Carte de la Somalie

La république fédérale de Somalie est un pays situé à l'extrémité orientale de la Corne de l'Afrique.

Ancienne colonie britannique et italienne, son indépendance date du 1er juillet 1960.

Ce pays sans État ou presque depuis 1991 est considéré comme le plus corrompu et le plus défaillant du monde. Et comme l'un des plus pauvres.

Géograpĥie

La Somalie est entourée par :

  • le golfe d'Aden au Nord,
  • l'océan Indien à l'Est et au Sud-Est,
  • Djibouti au Nord-Ouest,
  • l'Éthiopie à l'Ouest,
  • et le Kenya au Sud-Ouest.

Carte de la Somalie

Le pays possède 3 025 km de côtes et 2 366 km de frontière terrestre, dont plus de la moitié avec l'Éthiopie.

Sa superficie est de 637 657 km2 (la France en fait 643 801, dont 543 965 en métropole).

Le pays est essentiellement composé de plaines arides, de moins de 100 mètres au-dessus de la mer, au Centre et au Sud.

Le Nord du pays est plus montagneux, son point culminant étant le Shimbiris (2 416 m).

Un état fédéral

Depuis 2016, la Somalie est officiellement divisée en 6 États autonomes :

  • Somalie-du-Sud-Ouest,
  • Pount,
  • Somaliland,
  • Jubaland,
  • Hirshabelle,
  • Galmudug

Carte de la Somalie

Entités non-reconnues

Du fait de la guerre civile en cours depuis 1991, on trouve en Somalie, de nombreuses entités de fait contrôlant une grande partie du territoire :

  • le Somaliland, au Nord-Ouest (capitale : Hargeisa), est une république auto-proclamée depuis 1991, installée sur le territoire de l'ancienne Somalie britannique, dont elle se considère l'héritière. Il revendique son indépendance mais n'est pas reconnu par la communauté internationale qui ne souhaite pas voir les frontières modifiées et le considère donc comme une région autonome de la Somalie.
  • le Pount, au Nord-Est (capitale : Garowe), est un État auto-proclamé en 1998, ne réclamant pas son indépendance mais souhaitant intégrer une prochaine République fédérale somalienne.
  • le Maakhir (capitale : Badhan) est un État auto-proclamé en 2007, s'étant rattaché au Pount en 2009, après avoir été l'objet d'une guerre entre le Pount et le Somaliland.
  • SSC (Soul, Sanaag et Cayn) : objet de tensions entre Pount et Somaliland, cette région s'est doté d'une administration se voulant autonome, sur le modèle du Pount.
  • l' Awdal est un État auto-proclamé, ancienne portion du Somaliland, ayant souhaité s'en détacher en 2010.
  • Saaxil (capitale : Berbera) est une province autoproclamée, détachée illégalement.
  • le Galmudug (capitale : Gall Kacyo) est un État auto-proclamé en 2006, entretenant des rapports avec le Pount et souhaitant intégrer, à l'instar de ce dernier, une prochaine République fédérale somalienne.
  • le Jubaland/Azanie : ancienne République auto-proclamée, plusieurs fois conquise par les islamistes du Sud du pays, le Jubaland a décidé de se transformer en Azanie, État auto-proclamé, en 2010.
  • l'Himan et Heeb est un État auto-proclamé.

Auxquels il convient d'ajouter :

  • les territoires contrôlés par Ahlu Sunna wal Jamaa, un groupe islamique soufi,
  • et les territoires contrôlés par Harakat al-Chabab al-Moudjahidin, un groupe islamiste.

Économie

Depuis le début des années 1990, la guerre civile entrave le développement économique du pays.

L'économie de la Somalie est surtout agricole, mais est aussi basée sur l'exploitation du sel. L'économie est assistée par l'aide internationale et les rentrées de devises de la diaspora, évaluées à plus de 60 % du PIB en 2007.

En 2001, la Somalie était classée dernière sur la liste des pays par indice de développement humain. Elle n'est plus classée depuis.

La monnaie nationale, le shilling somalien, n'a plus de valeur depuis 1991.

Le réseau routier est dans un état catastrophique. Les routes, ou ce qu'il en reste, de grandes pistes de terre, sont dangereuses, truffées de nids de poules et écumées par des bandes armées. Certaines zones sont encore truffées de mines, vestiges de la guerre de sécession entre le Somaliland et la Somalie.

Vu l'état catastrophique du réseau routier, pénétrer dans l'intérieur de la Somalie, en dehors des côtes relève de l’expédition, un déplacement de 40 km nécessitant toute une journée.

Il n'y a plus de système d'assurances en Somalie depuis 1991.

Ni de service postal, c'est-à-dire de courrier international et national. Et cela depuis la fermeture des bureaux de poste en janvier 1991. Voire 1987 pour plusieurs provinces.

L'essentiel du réseau internet de Somalie existe presque exclusivement au Somaliland.

Les villes de Somalie, hormis quelques rues de Mogadiscio, n'ont pas d'électricité. La compagnie nationale d'électricité de Somalie a cessé en 1990, année où les employés de la compagnie se sont retrouvés au chômage, à la suite de la guerre civile.  À Mogadiscio, l'électricité est disponible pour seulement quelques rares familles, souvent liées aux chefs de guerre, ou du nouveau gouvernement Somalien, aidé par l'ONU et la communauté internationale. Le soir, vue de la Station spatiale internationale, la Somalie apparaît quasiment complètement en noir, presque comme la Corée du nord, ou certains pays africains pauvres.

Démographie

Le pays compte environ 15,44 millions d'habitants en 2018, dont environ 1,6 millions dans la capitale, Mogadiscio.

Mais les estimations sont extrêmement difficiles en raison du nombre important de nomades et de réfugiés tentant de fuir la famine et les guerres interclans.

Éducation

Le taux d'analphabétisme est de 61 % pour les adultes, de 47 % pour les jeunes hommes entre 15 et 24 ans, et de 63 % pour les jeunes femmes de la même tranche d'âge. Il touche surtout l'intérieur du pays, hors Mogadiscio où sont concentrées quelques très rares écoles privées.

Depuis 1991, il n'y a plus d'État pour encadrer le système éducatif. L'université de Mogadiscio ne fonctionne plus. Les écoles publiques sont fermées depuis janvier 1991. Et même depuis 1987 au Centre et dans l'Est du pays, avec l'avancée de la guerre civile.

Les rares Somaliens diplômés vivent en général hors de Somalie, où ils ont plus de perspectives de trouver des emplois.

Depuis 1991, les archives ne sont plus protégées : les centres des impôts, les mairies, ou autres bâtiments administratifs ont été fermés, puis, généralement pillés. De nombreux documents ont été brûlés, dont des cadastres, et les registres d'enregistrements des naissances.

Tous les fonctionnaires, agents administratifs, enseignants, personnels communaux ont perdu leurs emplois en janvier 1991, date ou l'État somalien s'est effondré.  Mais les salaires n'étaient plus versés depuis déjà plusieurs mois.

Alimentation

La Somalie est régulièrement exposée à des épisodes de sécheresse qui provoquent des famines : en 2011, 250 000 personnes y avaient laissé la vie. Ces épisodes sont de plus en plus fréquents, vraisemblablement à cause du réchauffement climatique.

Deux millions de personnes, dont une forte proportion d’enfants, sont proches de la famine en 2019, et trois millions d’autres n’ont qu’un accès très aléatoire à la nourriture.

L’aide internationale est précaire et très insuffisante. Les donateurs étrangers n’honorent pas toujours leurs promesses : seulement 35 % de l’aide promise pour l'année 2019 a été versée. Ce ne sont pas tant les pays voisins qui font défaut mais surtout les pays occidentaux, principalement les États-Unis. L’ONU estime que lors du premier semestre 2019, le nombre de personnes secourues a diminué de moitié par rapport à l’année précédente. Et 80 % des enfants malnutris n’ont accès à aucun traitement médical.

Héritage de la colonisation italienne, la consommation de pâtes et de pizzas fait partie du quotidien de nombreux Somaliens.

Corruption

En 2010, selon l'enquête de Transparency International, la Somalie avait le plus mauvais IPC (Indice de Perception de la Corruption) de tous les pays du monde.

Source : wikipedia.org

Résultats satifaisants en mai pour J’aime les mots.

Statistiques
  •  77 812 lecteurs différents ce mois-ci (contre 67 761 en avril), soit une hausse de + 15% (contre 10% en avril), mais avec 31 jours contre 30.
  • Dont 73 973 via Google (contre 64 735 en avril), soit une hausse de +14% (contre 10% en avril).
  • Avec des lecteurs dans 202 pays ou territoires désormais, puisque j’ai obtenu ce mois-ci mes premiers lecteurs au Bhoutan, aux Îles Caïmans, à Saint-Christophe-et-Niévès ainsi qu’au Soudan du Sud !

L’Asie devient ainsi le premier continent pour lequel je possède des lecteurs dans chacun des pays ou territoires (au nombre de 48).

  • Enfin, J’aime les mots a fêté ce 29 mai 2021, son 500 000e visiteur différent.

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/

J’aime les mots a fêté ce 29 mai 2021, son 500 000e visiteur différent dans 202 pays ou territoires !

Les 500 000 visiteurs différents dépassés par jaimelesmots.com, le 29 mai 2021

Ce chiffre a été atteint 42 jours après avoir célébré le 400 000e lecteur différent, le 17 avril 2021.

 

Alors qu’il avait fallu précédemment :

  • 450 jours pour fêter le 100 000e, le 22 septembre 2020,
  • 89 jours pour atteindre le 200 000e, le 20 décembre 2020,
  • 68 jours pour atteindre le 300 000e, le 26 février 2021,
  • 50 jours pour atteindre le 400 000e, le 17 avril 2021.

Si tout va bien, j’espère donc atteindre le 600 000e dans environ 37 jours, soit aux alentours du 5 juillet 2021, pour les deux ans de J’aime les mots...

Et le 1 000 000e, dans environ 6 mois, vers le... 7 février 2022, donc après 29 mois d'existence.

 Cela, du moins, sur la base d'une croissance mensuelle moyenne espérée de 10% (contre 14% pour les 5 derniers mois).

J'aime les mots compte à ce jour, 29 mai 2021 :

  • 7 216 articles,
  • 5 888 photos,
  • 274 vidéos,
  • 4 019 mots dans son lexique,

Le détail des 176 pays et 26 territoires dans lesquels J'aime les mots possède au moins un lecteur au 28 mai 2021. Et des 21 pays et 23 territoires dans lesquels il n'en a aucun aucun.

Carte du monde

176 pays (manquent : 21) :

  • 50 en Afrique : Afrique du Sud, Algérie, Angola, Bénin, Botswana, Burkina-Faso, Burundi, Cameroun, Cap Vert, Comores, Congo Brazzaville, Congo Kinshasa, Côte d’Ivoire, Djibouti, Égypte, Érythrée, Éthiopie, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée Bissau, Guinée Conakry, Guinée Équatoriale, Île Maurice, Kenya, Libéria, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République Centrafricaine, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland/Eswatini, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, Zambie

5 manquent : Lesotho, Mozambique, Sao-Tome-et-Principe, Somalie, Zimbabwe

  • 34 en Amérique : Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa-Rica, Cuba, Équateur, États-Unis d’Amérique, Grenade, Guatemala, Guyana, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama, Pérou, République Dominicaine, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Sainte-Lucie, Salvador, Suriname, Trinité-et-Tobago, Turques-et-Caïques Paraguay, Uruguay, Vénézuéla

2 manquent : Antigua-et-Barbuda, Dominique

  • 44 en Asie : Afghanistan, Arabie Saoudite, Arménie, Azerbaïdjan, Bahreïn, Bangladesh, Birmanie/Myanmar, Bhoutan, Bruneï, Cambodge, Chine, Corée du Sud, Émirats Arabes Unis, Inde, Indonésie, Iran, Iraq, Israël, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizistan, Koweit, Laos, Liban, Malaisie, Maldives, Mongolie, Népal, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Philippines, Qatar, Singapour, Sri-Lanka, Syrie, Tadjikistan, Thaïlande, Timor oriental, Turkmenistan, Turquie, Vietnam, Yémen
  • 44 en Europe : Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Géorgie, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechstenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine du Nord, Malte, Moldavie, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Tchéquie, Ukraine

2 manquent : Saint Marin, Vatican

  • 4 en Océanie : Australie, Fidji, Nouvelle-Zélande, Vanuatu

12 manquent : Îles Cook, Kiribati, Îles Marshall, Micronésie, Nauru, Niue, Palaos, Papouasie-Nouvelle Guinée, Salomon, Samoa, Tonga, Tuvalu

26 territoires (manquent 23) :

  • 1 dépendant de l'Amérique : Porto Rico (États-Unis d'Amérique)

5 manquent : Guam, Îles Mariannes du Nord, Îles mineures éloignées des États-Unis, Îles Vierges américaines, Samoa américaines (États-Unis d'Amérique)

  • 4 dépendants de l'Asie : Hong-Kong, Macao, Palestine, Taïwan
  • 21 dépendants de l'Europe : Îles Feroé (Dnemark), Sahara Occidental (Espagne), Guadeloupe, Guyane française, Martinique, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française, Réunion, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna (France), Kosovo (Serbie), Aruba, Curaçao, Pays-Bas caribéens, Sint Maarten (Pays-Bas), Guernesey, Îles Caïman, Jersey (Royaume-Uni)

14 manquent : Groenland (Danemark), Gibraltar (Espagne), Aland (Finlande), Terres Australes et Antarctiques Françaises (France), Svalbard et Jan Mayen (Norvège), Anguilla, Bermudes, Île de l’Ascension, Île-de-Man, Îles Vierges britanniques, Îles Malouines, Montserrat, Sainte-Hélène, Territoire britannique de l’océan Indien (Royaume-Uni)

  • et 4 manquent, dépendants de l'Océanie : Île Christmas, Îles Cocos, Île Norfolk (Australie), Tokelau (Nouvelle-Zélande)

202e pays ou territoire, ce 27 mai 2021, pour J'aime les mots, avec un premier lecteur au Soudan du Sud !

Carte du Soudan du Sud

La République du Soudan du Sud est un État fédéral d’Afrique de l'Est, indépendant depuis 2011.

On notera que l'appellation "Sud soudan" ou "Sud-Soudan", que l'on trouve fréquemment hélas, est un anglicisme.
En revanche, les habitants du Soudan du Sud s'appellent bien les "sud-soudanais" et "sud-soudanaises".

Le pays s'étend sur 644 000 km2 environ (la France en fait environ 671 000 dont 551 000 en métropole).

Les pays limitrophes du Soudan du Sud sont :

  • le Soudan au Nord,
  • l'Éthiopie à l'Est,
  • le Kenya à l'Est-Sud-Est,
  • l'Ouganda au Sud-Est,
  • et la République centrafricaine à l'Ouest.

L'appartenance des États fédérés soudanais situés au voisinage du Soudan du Sud comme le Nil-Bleu, le Kordofan du Sud et l'Abiyé n'a pas encore été tranchée : pour l'instant, ils demeurent sous l'autorité du Soudan.

Le Soudan du Sud est un pays particulièrement bien arrosé par de nombreux cours d'eau, les principaux étant le Nil Blanc et son affluent le Bahr el-Ghazal, qui contribuent à la fertilisation des régions qu'ils traversent.

Avec ses 3 187 mètres, le mont Kinyeti est le point culminant du pays, situé dans les monts Imatong, non loin de la frontière avec l'Ouganda.

Le pays compte environ 11 millions d'habitants, dont environ 900 000 dans la capitale, dont je me permets de vous rappeler le nom : Djouba.

Un pays extrêmement pauvre

Le Soudan du Sud est souvent considéré, actuellement, comme le deuxième pays le plus pauvre du monde, après le Burundi.

Plus de 90% de la population sud-soudanaise vit avec moins de 25€ par mois. La pauvreté touche plus particulièrement les personnes vivant de l'agriculture de subsistance dans des zones qui ont été ou continuent d'être affectées par la sécheresse et les conflits.

Indépendance et guerre civile

À la suite du référendum d'autodétermination organisé du 9 au 15 janvier 2011, le Soudan du Sud a fait sécession de la République du Soudan le 9 juillet 2011.

La République du Soudan et la République du Soudan du Sud

Mais malgré la reconnaissance immédiate de l'État sud-soudanais par la communauté internationale des Nations unies (ONU), des conflits territoriaux subsistent quant au tracé définitif et officiel de la frontière sudano-sud-soudanaise.

Dès 2013, le Soudan du Sud est entré dans une guerre civile particulièrement meurtrière et sanglante entre les partisans du Président de la République Salva Kiir et ceux du Vice-président de la République Riek Machar.

Avec de très nombreuses victimes civiles, des charniers et des déplacements massifs de population.

Le 12 septembre 2018, à la suite de l'accord de paix signé à Addis-Abeba (Éthiopie), le 12 septembre 2018, Riek Machar a été officellement intronisé vice-président (avec quatre autres), en présence de Salva Kiir, le 22 février 2020.

Source : wikipedia.fr

201e pays ou territoire, ce 23 mai 2021, pour J'aime les mots, avec un premier lecteur aux Îles Caïmans !

Localisation des îles Caïmans

Seuls 45 manquent encore par conséquent à mon "tableau de chasse" !

Dont seulement 6 de taille notable, puisque les 39 plus petits ne comptent - au total - que 2,47 millions d'habitants :

  • le Lesotho (2,23 millions),
  • la Papouasie-Nouvelle Guinée (8,25 millions),
  • le Soudan du Sud (12,58 millions),
  • la Somalie (14,74 millions),
  • le Zimbawe (16,53 millions),
  • et le Mozambique (29,67 millions).

Les "îles Caïmans" ou "îles Caïman" ou "îles Caïmanes" (en anglais : "Cayman Islands") sont un territoire britannique d'outre-mer, connu pour être un paradis fiscal.

Situées dans la partie Ouest de la mer des Caraïbes, les îles Caïmans ne sont pas rattachées aux Grandes Antilles dont elles sont proches. L'île de Cayman Brac se trouve en effet à 193 km au Sud-Ouest de Cuba, et à 212 km au Nord-Ouest de la Jamaïque.

Carte des îles Caïmans, territoire britannique d'outre-mer situé dans les Caraïbes

Les îles Caïmans comportent trois îles : Grand Cayman, Little Cayman et Cayman Brac, dont les superficies respectives sont de 197 km2, 26 km2 et 36 km2, auxquelles s'ajoutent quelques îlots pour un total de 260 km2.

On compte environ 65 000 habitants (les "caïmaniens"), dont environ 36 000 dans la capitale George Town, située sur la côte Ouest de Grand Cayman.

Historiquement, ces îles sont atteintes pour la première fois par Christophe Colomb le 10 mai 1503 au cours de son quatrième et dernier voyage vers le Nouveau Monde. Le premier visiteur britannique attesté est Francis Drake, qui y débarque en 1586 et leur donne leur nom actuel.

L'Angleterre prend officiellement le contrôle de l'archipel, en même temps que celui de la Jamaïque, à l'issue du traité de Madrid en 1670.

Elles sont administrées comme une partie de la Jamaïque jusqu'en 1962, date à laquelle elles deviennent une colonie de la Couronne séparée, tandis que la Jamaïque devient un Royaume du Commonwealth.

Source : wikipedia.org

200ème pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 18 mai 2021 : le Bhoutan !

L’Asie devient ainsi le premier continent pour lequel je possède des lecteurs dans chacun des (48 !) pays ou territoires.

Relativement méconnu du grand public, le royaume du Bhoutan est en effet un pays d’Asie du Sud sans accès à la mer.

Situé dans l’Est de la chaîne de l’Himalaya, il est enclavé entre :

  • l’Inde au Sud, à l’Est et à l’Ouest-Sud-Ouest, avec laquelle il partage 605 km de frontières terrestres,
  • et la Chine (région autonome du Tibet) au Nord et à l'Ouest-Nord-Ouest avec 470 km de frontières.

Plus à l'Ouest, il est séparé du Népal par l'État indien du Sikkim. Et plus au Sud il est séparé du Bangladesh par les États indiens d'Assam et du Bengale-Occidental.

Localisation du royaume du Bhoutan, au Sud-Ouest de la Chine et au Nord-Est de l'Inde
Localisation du royaume du Bhoutan, au Sud-Ouest de la Chine et au Nord-Est de l'Inde

Le Bhoutan compte environ 782 000 habitants, dont environ 114 000 dans sa capitale, dont je me permets de vous rappeler le nom à toutes fins utiles : Thimphou.

Ancien protectorat britannique, le Bhoutan continue de maintenir des relations bilatérales fortes avec l'Inde de laquelle il s'est détaché en 1949.

La géographie du Bhoutan varie des plaines subtropicales dans le Sud aux montagnes de l'Himalaya au Nord, où plusieurs sommets dépassent les 7 000 m. Sa superficie est de 38 394 km2 (la région Centre en fait 39 000 et la Suisse 41 000) et le pays mesure environ 300 km dans sa plus grande longueur Est-Ouest, et 170 km dans le sens Nord-Sud.

À partir de 1985, le gouvernement bhoutanais a décidé de ne plus considérer comme bhoutanaise la population d'origine népalaise, ce qui a entraîné l'exil, plus ou moins contraint, de ces Bhoutanais d'origine népalaise, privés de leur citoyenneté. Nombre d'entre eux vivent désormais au Népal dans des camps de réfugiés sous l'égide du HCR (Haut Commissariat des nations unies pour les Réfugiés).

En 2008, le Bhoutan est passé d'une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle et a organiséses premières élections générales.

Le drapeau duroyaume du Bhouran
Le drapeau du royaume du Bhouran

Source : wikipedia.org

199e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 2 mai 2021, avec un premier lecteur à Saint-Christophe-et-Niévès !

Localisation de Saint-Christophe-et-Niévès dans le monde

D'une superficie de seulement 261 km2 (Marseille en fait 241), Saint-Christophe-et-Niévès est le plus petit pays d'Amérique.

Il s'agit d'un petit état insulaire des Caraïbes, situé dans les petites Antilles, et composé des îles Saint-Christophe et Niévès, associées sous forme de fédération.

Le pays que l'on appelle également "Saint-Christophe-et-Nevis" ou "Saint-Kitts-et-Nevis", est d'ailleurs appelé en forme longue "Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès".

Saint-Christophe-et-Niévès compte environ 56 000 habitants, dont 13 200 dans sa capitale Basseterre, située sur l'île de Saint-Christophe. À 78 km au Nord-Ouest de Brades, la capitale de facto de Montserrat, et à 95 km à l'Ouest-Nord-Ouest de Saint John's, la capitale d'Antigua-et-Barbuda.

L'île de Niévès se trouve à environ 3 km au Sud-Est de celle de Saint-Christophe, séparée par un chenal peu profond appelé "The narrows" ("Les Détroits").

Carte de Saint-Christophe-et-Niévès ou Saint-Kitts-et-Nevis

Historiquement, la dépendance britannique d'Anguilla a également fait partie de cette union, qui était alors connue collectivement, de 1967 à 1971, comme "Saint-Christophe-Niévès-Anguilla".

Carte des petites Antilles

Saint-Christophe-et-Niévès fait géographiquement partie des îles du Vent, avec :

  • au Nord-Nord-Ouest les îles de Saint-Eustache, Saba, Saint-Barthélemy et Saint-Martin.
  • et à l'Est et au Nord-Est les îles d'Antigua-et-Barbuda,
  • au Sud-Est la petite île inhabitée de Redonda et l'île de Montserrat.

Saint-Christophe-et-Niévès a été parmi les premières îles des Caraïbes colonisées par les Européens, Saint-Christophe ayant accueilli les premières colonies britanniques et françaises dans les Caraïbes.

Source : wikipedia.org

Encore de très bons résultats en avril pour J’aime les mots !

Une courbe de croissance
  • 67 761 lecteurs différents ce mois-ci (contre 61 777 en mars), soit une hausse de + 10% (contre 16% en mars), mais avec seulement 30 jours contre 31.
  • Dont 64 735 via Google (contre 58 778 en mars), soit une hausse de + 10% (contre 15% en mars).
  • Avec des lecteurs dans 198 pays ou territoires désormais, puisque j’ai obtenu ce mois-ci mes premiers lecteurs à Curaçao etWallis-et-Futuna !
  • J’aime les mots a fêté ce 17 avril 2021, son 400 000 e lecteur différent.
  • A franchi la barre des 7 000 articles publiés, dont 362 ce mois-ci.
  • Et a battu son record de fréquentation quotidienne à 6 reprises :
    • 2 425 lecteurs le 7 avril 2021,
    • 2 556 lecteurs le 8 avril 2021,
    • 2 706 lecteurs le 26 avril 2021,
    • 2 753 lecteurs le 28 avril 2021,
    • 2 876 lecteurs le 29 avril 2021 .
    • et 3 003 lecteurs le 30 avril 2021 (contre 2 362 le 31 mars 2021 et 1 992 le 4 mars) !

Pour ceux que cela intéresse, les chiffres détaillés ont été mis à jour sur la page "Statistiques du blogue" : https://jaimelesmots.com/statistiques/

Tous les records de fréquentation quotidienne de J'aime les mots depuis sa mise en ligne technique, le 1er juillet 2019.

Envolée des chiffres

Records successifs  du nombre de lecteurs différents sur une seule journée :    

       3 lecteurs le 1er juillet 2019,
       9 lecteurs le 8 juillet 2019,

     26 lecteurs le 3 août 2019,
     27 lecteurs le 31 août 2019,

     66 lecteurs le 18 septembre 2019,
     83 lecteurs le 25 septembre 2019,

   238 lecteurs le 3 octobre 2019,
   445 lecteurs le 18 octobre 2019,

   497 lecteurs le 1er décembre 2019,

   563 lecteurs le 11 février 2020,

   817 lecteurs le 12 mars 2020,
1 565 lecteurs le 13 mars 2020,

1 566 lecteurs le 25 novembre 2020,

1 790 lecteurs le 13 décembre 2020,

1 832 lecteurs le 18 janvier 2021,

1 924 lecteurs le 1er février 2021,
1 976 lecteurs le 3 février 2021,
1 992 lecteurs le 22 février 2021,

2 120 lecteurs le 8 mars 2021,
2 130 lecteurs le 10 mars 2021,
2 329 lecteurs le 17 mars 2021,
2 350 lecteurs le 25 mars 2021,
2 362 lecteurs le 31 mars 2021,

2 425 lecteurs le 7 avril 2021,
2 556 lecteurs le 8 avril 2021,
2 707 lecteurs le 26 avril 2021.
2 753 lecteurs le 28 avril 2021.
2 876 lecteurs le 29 avril 2021.
3 003 lecteurs le 30 avril 2021.

3 114 lecteurs le 2 juin 2021.
3 210 lecteurs le 9 juin 2021.
3 352 lecteurs le 15 juin 2021.
3 513 lecteurs le 16 juin 2021.

3 546 lecteurs le 7 septembre 2021,
3 791 lecteurs le 14 septembre 2021,
4 068 lecteurs le 15 septembre 2021.

4 082 lecteurs le 6 octobre 2021.
4 130 lecteurs le 13 octobre 2021.
4 263 lecteurs le 19 octobre 2021.
4 322 lecteurs le 20 octobre 2021.
4 328 lecteurs le 21 octobre 2021.
4 510 lecteurs le 26 octobre 2021.

4 547 lecteurs le 8 novembre 2021.

Records successifs  du nombre de lecteurs différents venus via Google et les autres moteurs de recherche sur une seule journée :

        5 lecteurs le 18 septembre 2019,

        7 lecteurs le 3 octobre 2019,
        9 lecteurs le 14 octobre 2019,

      10 lecteurs le 5 novembre 2019,
      15 lecteurs le 13 novembre 2019,
      16 lecteurs le 24 novembre 2019,

      17 lecteurs le 9 décembre 2019,
      21 lecteurs le 15 décembre 2019,
      26 lecteurs le 16 décembre 2019,
      31 lecteurs le 17 décembre 2019,
     40 lecteurs le 19 décembre 2019,

     47 lecteurs le 4 janvier 2020,
     49 lecteurs le 14 janvier 2020,
     56 lecteurs le 15 janvier 2020,
   127 lecteurs le 29 janvier 2020,

   441 lecteurs le 11 février 2020,

   506 lecteurs le 27 avril 2020,

   594 lecteurs le 26 juillet 2020,
   829 lecteurs le 27 juillet 2020,

1 389 lecteurs le 9 septembre 2020,

1 453 lecteurs le 25 novembre 2020,

1 658 lecteurs le 13 décembre 2020,

1 665 lecteurs le 12 janvier 2021,
1 763 lecteurs le 18 janvier 2021,

1 829 lecteurs le 1er février 2021,
1 873 lecteurs le 3 février 2021,
1 899 lecteurs le 22 février 2021,

2 029 lecteurs le 8 mars 2021,
2 192 lecteurs le 17 mars 2021,
2 245 lecteurs le 25 mars 2021,
2 256 lecteurs le 31 mars 2021,

2 301 lecteurs le 7 avril 2021,
2 438 lecteurs le 8 avril 2021,
2 584 lecteurs le 26 avril 2021.
2 608 lecteurs le 28 avril 2021.
2 728 lecteurs le 29 avril 2021.
2 861 lecteurs le 30 avril 2021.

2 991 lecteurs le 2 juin 2021.
3 049 lecteurs le 9 juin 2021.
3 188 lecteurs le 15 juin 2021.
3 335 lecteurs le 16 juin 2021,

3 372 lecteurs le 9 septembre 2021,
3 594 lecteurs le 14 septembre 2021,
3 841 lecteurs le 15 septembre 2021,
3 859 lecteurs le 27 septembre 2021,

3 799 lecteurs le 5 octobre 2021,
3 903 lecteurs le 6 octobre 2021,
3 934 lecteurs le 13 octobre 2021,
4 044 lecteurs le 19 octobre 2021,
4 120 lecteurs le 20 octobre 2021,
4 316 lecteurs le 26 octobre 2021.

4 345 lecteurs le 8 novembre 2021.

En 5 jours, 4 nouveaux records de fréquentation quotidienne pour J'aime les mots, pour atteindre les 3 003 visiteurs différents ce 30 avril 2021, contre 1992 le 4 mars, il y a moins de deux mois !

Un homme victorieux

2 425 lecteurs le 7 avril 2021,
2 556 lecteurs le 8 avril 2021,
2 707 lecteurs le 26 avril 2021.
2 753 lecteurs le 28 avril 2021.
2 876 lecteurs le 29 avril 2021.
3 003 lecteurs le 30 avril 2021 (contre 2 362 le 31 mars 2021 et... 1 992 le 4 mars) !

Dont venus via Google et les autres moteurs de recherche :

2 301 lecteurs le 7 avril 2021,
2 438 lecteurs le 8 avril 2021,
2 584 lecteurs le 26 avril 2021.
2 608 lecteurs le 28 avril 2021.
2 728 lecteurs le 29 avril 2021.
2 861 lecteurs le 30 avril 2021 (contre 2 256 le 31 mars 2021 et... 1 871 le 4 mars) !