"Un redresseur de torts".

  • Cette locution nominale désignait autrefois un chevalier errant se faisant un devoir de secourir et de venger les victimes de l’injustice ou de la violence.
  • Mais elle s'utilise de nos jours, de façon ironique, pour évoquer un individu ayant la manie de vouloir réformer, corriger les autres.

En rédigeant ce blogue, je sais naturellement par avance que l'on va me traiter de redresseur de torts !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.