"Être clair comme de l'eau de roche" et "Être clair comme du jus de boudin" ou "Être clair comme du jus de chique".

Ces trois locutions adjectivales antonymes très imagées signifient respectivement :

  • "Être clair comme de l'eau de roche" : être parfaitement clair (langage courant).

On dit par exemple : "La situation est claire comme de l'eau de roche : ils s'aiment et veulent se marier !".

  • et "Être clair comme du jus de boudin" (idiotisme alimentaire) ou "Être clair comme du jus de chique" : ne pas être clair du tout, être trouble, obscur (registre familier).

On dit par exemple : "L'intrigue est claire comme du jus de chique : on ne comprend rien à rien !".

Ou : "Je n'ai rien compris à ton histoire : c'est clair comme du jus de boudin !".

"Finir en eau de boudin", "Partir en eau de boudin", "S'achever en eau de boudin", "S'en aller en eau de boudin", "Se terminer en eau de boudin" ou "Tourner en eau de boudin".

Ces différentes locutions verbales du registre familier en forme d'idiotismes alimataires signifient : échouer, finir mal, tourner mal.

On dit par exemple : "L'association a commencé à partir en eau de boudin ; plus personne ne voulait plus s'occuper de rien".

Ou : "Je sens que ce projet va finir en eau de boudin".