"Sexcrimes".

Affiche du film états-unien "Sexcrimes", de John MacNaughton (1998)

Tel est le titre français du film états-unien "Wild things" réalisé en 1998 par John MacNaughton !

Je ne comprends déjà pas que l'on conserve un titre en anglais pour la distribution dans notre pays d'un film anglo-saxon.

Mais que l'on aille lui en inventer un autre me dépasse !

La putasserie racoleuse des services mercatiques n'a décidément pas de limites.

J'envie nos amis québecois à qui l'on a proposé de voir "Les racoleuses".

Ce film a en effet fait l'objet de trois suites, toutes rebaptisées "Sexcrimes" dans notre pays.

Sorties directement en vidéo, il s'agit à chaque fois d'infâmes décalques du film cinématographique d'origine, dont vous pouvez, je vous l'assure, faire l'économie ! C'est vraiment en effet parce que je suis un collectionneur invétéré, ne pouvant s'abstenir d'achever une série entamée, que je les avais acquises toutes les trois lors de leur sortie... et parce que, après plus de 12 mois de confinement intégral, en tant que personne "à risque, je finis actuellement de regarder les moins intéressants de mes 3 500 DVD, que j'ai pris la peine de les découvrir enfin.

Et de rédiger cette petite mise en garde !

Affiche du film états-unien "Sexcrimes 2", de Jack Perez (2004)

  • "Wild things 2" rebaptisé "Sexcrimes 2", réalisé par Jack Perez en 2004,

Affiche du film états-unien "Sexcrimes : Diamants mortels", de Jay Lowi (2005)

  • "Wild things : Diamonds in the rough", rebaptisé "Sexcrimes : Diamants mortels", réalisé par Jay Lowi en 2005,

Affiche du film états-unien "Sexcrimes : Partie à 4", de Andy Hurst (2010)

  • et "Wild things : Foursome", rebaptisé "Sexcrimes : Partie à 4", réalisé par Andy Hurst en 2010.

Source : wikipedia.org

"Traffic".

Affiche du film états-unien "Traffic" de Steven Soderbergh (2000)

Tel est le titre sous lequel a été distribué dans notre pays le film germano-états-unien "Traffic", réalisé par Steven Soderbergh en 2000 et constituant l'adaptation cinématographique de la mini-série britannique "Traffik" écrite par Simon Moore et diffusée en 1989 à la télévision.

Le film aurait pourtant bien évidemment dû s'appeler "Trafic" avec un seul "f".

Accepter la diffusion à travers tout le pays de telles affiches contribue bien sûr largement à la mauvaise graphie de ce mot par de plus en plus de mes compatriotes, et cela a le don de m'exaspérer.

Je ne comprends absolument pas comment l'on peut autoriser des pratiques aussi scandaleuses !

On n'écrit pas : "Une connection" !

Mais : "Une connexion" !

Avec un "x".

Et cela bien que nous utilisions le verbe "connecter".

Car il s'agit d'un mot nous venant du mot latin "connexio" ("lien", "enchaînement")

"Connection" avec "ct" est un mot anglais !

Pour vous en souvenir, pensez donc aux titres - en anglais - des films états-uniens, "French connection", réalisé en 1971 par William Friedkin, et "French connection 2", réalisé en 1975 par John frankenheimer.

Affiche du film états-unien "French connection", de William Friedkin (1971)

Affiche du film états-unien "French connection", de John Frankenheimer (1975)

Sources : wikipedia.org et www.capital.fr