"Si non" ou "Sinon" : comment ne plus jamais se tromper !

Il existe un moyen mnémotechnique très simple pour savoir si l'on doit écrire "Sinon" en un seul mot ou "Si non" en deux mots !

  • "Si non" en deux mots - qui est une ellipse de "Si c'est non" - ne s'écrit que lorsqu'il est précédé de la formule "Si oui" (pour "Si c'est non"), et en réponse à une question.

On dit par exemple :

    • "Tu peux me prêter de l'argent pour le ciné ? Si oui, je vous rejoins volontiers. Si non, je ne peux pas me joindre à vous",
    • "Veux-tu venir en courses avec moi ? Si oui, dépêche-toi car je pars maintenant. Si non, merci de mettre la table pour le déjeuner".
    • "Aimes-tu le cinéma ? Si oui, nous pourrions allez voir un film. Si non, préfères-tu aller à la patinoire ?".
  • et "Sinon" en un seul mot - qui est une conjonction signifiant "Autrement", "Ou alors" ou "Faute de quoi" - s'utilise dans tous les autres cas.

On dit par exemple :

    • "J'espère parvenir à la gare à temps pour prendre mon train. Sinon je ne serai pas là pour dîner",
    • "Il ne faut pas qu'il pleuve, sinon nous devrons interrompre les travaux",
    • ou : "Si tu aimes les légumes il y a une salade composée. Sinon je peux te  réchauffer un reste de hachis Parmentier".

On ne dit pas : "Trafic interrompu après qu'une personne se soit jetée sur les rails" !

Mais : "Trafic interrompu après qu'une personne S'EST jetée sur les rails" !

Quoique l'on pense souvent, la locution "Après que" doit être suivie d'un verbe à l'indicatif et non au subjonctif.

Pour s'en souvenir, il suffit de penser aux paroles de la chanson de Charles Trenet "L'âme des poètes" (1951) : "Longtemps, longtemps, longtemps, après que les poètes ONT disparu". Et non "aient" disparu !

Il en va tout à fait différemment de la locution "Avant que" qui doit être suivi d'un verbe au subjonctif.

On dit par exemple : "Il faut s’attaquer au mal avant qu’il n’APPARAISSE" et non "Il faut s’attaquer au mal avant qu’il n’apparaît".

 

Sources : alafortunedumot.blogs.lavoixdunord.fr et www.projet-voltaire.fr

"Naguère" n'a jamais signifié "Autrefois", "Jadis", "Il y a longtemps" !

Sinon dans un registre familier et de manière tout aussi abusive qu'erronée...

Mais tout au contraire : "Récemment, il y a peu de temps" (registre soutenu) !

Petit moyen mnémotechnique pour s'en souvenir aisément : il suffit de penser qu'il "N'y A GUÈRE longtemps".

Vous le saurez désormais et pourrez donc hausser votre niveau de langue :

  • en utilisant de manière pertinente l'adverbe "naguère" pour dire "Il y a peu de temps"
  • et en utilisant le terme idoine ("Jadis" ou "Autrefois") pour dire "Il y a longtemps".

 

On n'écrit pas : "Pertinnement" ni "Pertinnemment" et encore moins "Pertinament" ou "Pertinamment" !

Mais : "PertiNEMMent" !

Avec un seul "n" et deux "m".

Petit moyen mnémotchnique pour s'en souvenir aisément :

Penser tout simplement au mot "MaMaN", qui s'écrit lui aussi avec un "n" et deux "m".

C'est le petit "truc" auquel j'avais pensé lorsque, très jeune, j'avais découvert ce joli mot dans le dictionnaire.

Comme moi vos enfants ou élèves se souviendront ainsi pertinemment de la façon d'écrire ce mot. Du moins... du nombre de "m" et de "n".

Quant à savoir qu'il ne faut pas écrire "PertinAmmAnt" mais "PertinEmmEnt", je vous suggère d'expliquer aux sujets les plus récalcitrants et obtus que l'on dit "unE maman" et pas "unA maman" !

Ou de les oublier en forêt SANS les laisser se munir de petits cailloux blancs ?

On n'écrit pas : "Mourrir" ni "Nourir" !

Mais : "MouRir" et "NouRRir" !

Il est extrêmement facile de s'en souvenir puisqu'il suffit de retenir le petit moyen mnémotechnique suivant :

  • on ne peut mourir qu'une seule fois (donc un seul "r" à "MouRir"),
  • tandis que l'on doit se nourrir deux fois par jour (donc deux "r" à "NouRRir").

Il existe toutefois des formes conjuguées du verbe "Mourir" qui comportent deux "r" :

  • l'indicatif imparfait,
  • le conditionnel présent,
  • et le futur simple de l'indicatif.

"Pizzly" et "Grolar".

Un grolar ou pizzly

Il s'agit de deux mots-valises anglo-saxons.

Et dans les deux cas, il s'agit d'ours hybrides, nés de l'union d'un ours blanc et d'un grizzly :

  • mais tandis que le PIZZLY (Polar bear-grIZZLY) est issu d'un papa ours blanc et d'une maman grizzly,
  • le GROLAR (GRizzly-pOLAR bear) est issu d'un papa grizzly et d'une maman ours blanc.

Petit moyen mnémotechnique pour vous souvenir de la différence : la première partie de ce type de mots-valises correspond toujours au nom du mâle :

  • "PIZZLY" commence par "P", donc le papa est un ours blanc (Polar bear). Et la maman, par voie de conséquence, une grizzly.
  • "GROLAR" commence par "GR", donc le papa est un Grizzly. Et la maman, par voie de conséquence, une ourse blanche.

Est-il utile de préciser la raison pour laquelle la première appellation ("Pizzly") est davantage utilisée en France ?

Oui, sans doute, pour nos amis apprenants de FLE : c'est tout bonnement en raison de l'homophonie entre le mot-valise anglo-saxon "Grolar" et la locution française "Gros lard" qui désigne familièrement et péjorativement un obèse, une personne de forte corpulence ou en surpoids !

"Un cochonglier", "Un sanglichon" ou "Un sanglochon".

Un cochonglier, sanglichon ou sanglochon

Ce mot-valise  désigne une espèce hybride, résultant de l'accouplement d'un sanglier et d'une truie ou d'un cochon domestique et d'une laie.

Dans les trois cas, il s'agit naturellement d'animaux hybrides, nés de l'union d'un cochon domestique et d'un sanglier :

  • mais tandis que le COCHONGLIER (COCHON sanGLIER) est  issu d'un papa cochon et d'une maman laie,
  • le SANGLICHON (SANGLIer coCHON) ou SANGLOCHON (SANGLier cOCHON) est issu d'un papa sanglier et d'une maman truie.

Un cochonglier, sanglichon ou sanglochon

Petit moyen mnémotechnique pour vous souvenir de la différence : la première partie de ce type de mots-valises correspond toujours au nom du mâle :

  • "COCHONGLIER" commence par "COCHON", donc le papa est un... cochon (Bravo à ceux qui ont trouvé tout seuls ! Du moins s'ils ont moins de 6 ans...). Et la maman, par voie de conséquence, une laie.
  • "SANGLICHON" ou "SANGLOCHON" commence par "SANGL", donc le papa est un... sanglier. Et la maman, par voie de conséquence, une truie.

Nota Bene : Il existe aussi le POIGLIER (POIsson sanGLIER)... mais c'est une toute autre histoire !

On n'écrit pas : "Mysoginie", "Mysogine" et "Un mysogine" ou "Une misogyne" !

Mais : "Misogynie", "Misogyne" et "Un misogyne"!

Ces trois mots désignent :

  • une attitude exprimant le mépris ou la haine à l’égard des femmes en général,
  • l'adjectif correspondant,
  • et l'homme ou la femme qui méprise ou qui hait les femmes.

Petite astuce pour se souvenir que ces mots prennent un "y" et non un "i", il suffit de penser au mot "Gynécologue", souvent davantage connu.

"L'Arctique" et "L'Antarctique".

  • L'Arctique est la région entourant le pôle Nord de la Terre, à l'intérieur et aux abords du "Cercle polaire arctique",
  • tandis que l'Antarctique, est la région entourant le pôle Sud de la Terre, à l'intérieur et aux abords du "Cercle polaire antarctique".

La paronymie des deux termes fait que l'on éprouve souvent des difficultés à se souvenir de ce à quoi ils correspondent respectivement.

Afin de s'en souvenir de façon définitive, je vous propose le petit truc suivant :

Le mot "Arctique" étant le plus court des deux termes est donc plus "léger" que le mot "Antarctique". Et il peut donc "flotter" au-dessus du globe, au pôle Nord.

Et le mot "Antarctique" étant plus long et donc plus "lourd", il "coule" jusqu'au-dessous du globe, au pôle Sud.

Comment distinguer "Babord" de "Tribord" ?

Compte tenu du nombre de personnes adultes qui ne distinguent pas leur droite de leur gauche, je n'ose imaginer celui des personnes incapables de distinguer "Babord" de "Tribord" sur une embarcation !

Voici un petit moyen très simple de s'en souvenir aisément :

  • Le mot « Babord » comporte un « a » comme le mot « Gauche ».
  • Et le mot « Tribord » comporte un « i » comme le mot « Droite ».

Et si vous faites partie de ceux qui éprouvent des difficultés à distinguer leur Droite de leur Gauche, reporter vous directement à mon petit article sur le sujet : je vous promet qu'en moins de cinq secondes vous aurez définitivement résolu votre problème et me serez à jamais reconnaissant !

Comment distinguer "Gauche" et "Droite" ?

Inutile de se leurrer, nombre d'enfants, mais également de personnes devenues adultes éprouvent les pires difficultés à répondre à cette question.

Il existe pourtant un petit moyen très simple de s'en souvenir aisément, que je vous livre ici :

La Gauche se situe du côté du côté de la seule de vos deux mains capable de former un "G" avec les doigts. Et la Droite, évidemment de l'autre côté (pour les personnes qui se réveillent ou se révèleraient légèrement sous-équipées sur le plan neuronal).

Lire cet article a du vous prendre moins de 5 secondes et je pense vous avoir donné là une méthode capable de vous permettre de vous souvenir définitivement de là où sont votre gauche et votre droite !

Je précise cependant, pour conclure, que je me considère comme entièrement déchargé de toute responsabilité vis-à-vis des éventuels lecteurs conducteurs, pouvant être, à l'avenir, victimes d'accident de la route, pour avoir totalement lâché leur volant afin d'essayer de former un "G" avec leurs mains gauche et droite, au moment de suivre les indications de leur assistant de navigation !