On ne dit pas : "Lionel Jack'sman" !

L'humoriste français Donel Jack'sman

Mais : "DONEL Jack'sman" !

Cet humoriste, acteur et chroniqueur français est né le 5 août 1981.

Après avoir débuté en 1999 comme rappeur, sous le nom d'Abionik, il se lance dans le spectacle seul en scène one-man-show, en 2006.

Et écrit et met en scène cette année là son premier spectacle "J’raconte ma life", suivi, en 2011, de "J'raconte toujours ma life".

Il créée, en 2009, le festival "Rires à Villiers" avec le soutien de la commune de Villiers-le-Bel (95), dont il est originaire.

À compter de la rentrée 2019, il devient le présentateur de "La France a un incroyable talent, ça continue...", la seconde partie de l'émission "La France a un incroyable talent", sur la chaîne de télévision française M6, en remplacement de Jérôme Anthony qui en assurait la présentation depuis 2009.

Et il est choisi, en 2020, par la chaîne de télévision publique française france 2, pour animer en première partie de soirée l'émission "Surprise sur prise !" avec Laury Thilleman et Tom Villa.

Source : wikipedia.org

On n'écrit pas : "Laurent Deutsch" !

L'acteur français Lorant Deutsch

Mais : "LORAnt Deutsch" !

Cet acteur, animateur et écrivain français, né le 27 octobre 1975 possède en effet un prénom hongrois, hérité de son père, l'homme politique français d'origine hongroise Jean-Pierre Deutsch, ayant fui la répression communiste de 1956.

Laurent Deutsch a débuté comme acteur adolescent, dans le feuilleton télévisé franco-québecois "Les intrépides" (1992).

Et sans doute vous souvenez vous de cette publicité de 1997 pour le premier yaourt à boire" Yop" (mis sur le marché dès 1974, on l'ignore souvent).

Il est révélé dans des comédies comme "Le ciel, les oiseaux et... ta mère !" de Djamel Bensalah (1999), "Trois zéros" de Fabien Ontenente (2002) ou "Ripoux 3", de Claude Zidi (2003).

L'acteur français Lorant Deutsch

Et on a peu le voir dans une trentaine de films, une trentaine de téléfilms et feuilletons télévisés et une vingtaine de pièces de théâtre.

Surtout, Lorant Deutsch est devenu très connu du grand public pour avoir publié plusieurs ouvrages de vulgarisation sur l'histoire de France, dont "Métronome : l'histoire de France au rythme du métro parisien", paru en 2009 et vendu à plus de 500 000 exemplaires.

"Métronome : l'histoire de France au rythme du métro parisien", un livre de vulgarisation historique de l'acteur français Lorant Deutsch paru en 2009 et écoulé à plus de 500 000 exemplaires

Ou "Hexagone : sur les routes de l'histoire de France", paru en 2013 et tiré initialement à 220 000 exemplaires et réimprimé dès sa parution.

"Hexagone. Sur les routes de l'histoire de France", un livre de vulgarisation historique de l'acteur français Lorant Deutsch paru en 2013

L'daptation sous forme de quatre documentaires télévisé de "Métrononome" et sa diffusion, en mai 2012, sur France 5, ont fait l'objet de diverses critiques de la part de plusieurs professeurs d'histoire et de militants politiques, qui reprochent à l'ouvrage diverses erreurs et l'accusent d'être biaisé par les opinions monarchistes de son auteur, et de ne fournir qu'une vision réactionnaire des faits historiques, caricaturale, biaisée et linéaire.

Époux de l'actrice française Marie-Julie Baup, Lorant Deutsch se définit politiquement comme "royaliste de gauche".

L'actrice française Marie-Julie Baup, épouse de l'acteur français Lorant Deutsch

Source : wikipedia.org

Ils ont raté le coche : Pete Best, Henry Padovani, Seymour Brussel et Gilles Petit.

Ces quatre artistes ont en effet un point commun : totalement inconnu du plus grand nombre, ils ont véritablement raté le coche, en quittant respectivement "The Beatles", "The Police", "Les Inconnus" et "Les Chevaliers du fiel" avant qu'ils ne connaissent le succès !

Le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962

  • Pete Best, né le 24 novembre 1941, est un batteur britannique, membre du groupe de rock britannique "The Beatles", avec George Harrison, John Lennon et Paul McCartney, du 17 août 1960 au 18 août 1962, lorsqu'il est remplacé par Ringo Star... sans même qu'aucun des trois autres membres du groupe n'ait le courage de le lui annoncer !
George Harrison, Paul McCartney, John Lennon et, au premier plan, le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962
George Harrison, Paul McCartney, John Lennon et, au premier plan, le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962
John Lennon, George Harrison, Paul McCartney et le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962
John Lennon, George Harrison, Paul McCartney et le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962
Paul McCartney, John Lennon, le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962, et George Harrison
Paul McCartney, John Lennon, le batteur britannique Pete Best, membre du groupe "The beatles" d'août 1960 à août 1962, et George Harrison

 

Un temps surnommé "L'homme le plus malchanceux du monde", il a ensuite joué dans les groupes britanniques "Lee Curtis and the all stars", "The original all stars", "The Pete Best four", "The Pete Best combo" et "Pete Best band".

Et était, à mes yeux tout du moins, le plus beau gosse du quatuor !

Le guitariste français Henry Padovani, cofondateur, en 1977, avec Stewart Coppeland et Sting du trio britannique "The Police".

  • Henry Padovany, né le 13 octobre 1952, est un auteur compositeur et guitariste français ayant fondé, en décembre 1976, avec Stewart Coppeland et Sting, le groupe de rock britannique "The Police", avant de le quitter le 12 août 1977, après l'enregistrement de leur premier disque 45 tours, en raison de sa médentente avec Andy Summers, arrivé dans le groupe le 25 juillet 1977.
"The Police" au premier semestre 1977 : Sting, Henry Padovani et Stewart Coppeland
"The Police" au premier semestre 1977 : Sting, Henry Padovani et Stewart Coppeland
"The Police" au premier semestre 1977 : Stewart Coppeland, Sting et Henry Padovani
"The Police" au premier semestre 1977 : Stewart Coppeland, Sting et Henry Padovani

Il a notamment joué par la suite avec les groupes de punk rock états-unien "Wayne county and the electric chairs" et de rock franco-britannique "The flying Padovani's", créé en 1979.

L'éphémère groupe humoristique "Les Cinq", en 1985, sur le tournage du film "Le téléphone sonne toujours deux fois !!" de Jean-Pierre Vergne, avec les futurs "Inconnus" Didier Bourdon (debout, à droite), Bernard Campan (au milieu, sur le mur) et Pascal Légitimus (à gauche, sur le mur), Smaïn (à droite sur le mur) et Seymour Brussel (debout, à gauche).
L'éphémère groupe humoristique "Les Cinq", en 1985, sur le tournage du film "Le téléphone sonne toujours deux fois !!" de Jean-Pierre Vergne, avec les futurs "Inconnus" Didier Bourdon (debout, à droite), Bernard Campan (au milieu, sur le mur) et Pascal Légitimus (à gauche, sur le mur), Smaïn (à droite sur le mur) et Seymour Brussel (debout, à gauche).
    • Seymour Brussel, né le 19 septembre 1958, est un humoriste français ayant fondé, le 23 juin 1984, avec Didier Bourdon, Bernard Campan, Pascal Légitimus et Smaïn, le groupe humoristique français "Les cinq", avant de le quitter en 1988,  après avoir participé, en 1985, au tournage du film "Le téléphone toujours deux fois", réalisé par Jean-Pierre Vergne.
Pascal legitimus, Seymour Brussel et Didier Bourdon, dans le film français "Le téléhone sonne toujours deux fois", de Jean-Pierre Vergne (1985)
Pascal legitimus, Seymour Brussel et Didier Bourdon, dans le film français "Le téléhone sonne toujours deux fois", de Jean-Pierre Vergne (1985)

Et avoir été à l'affiche de "Laissez les vivre", le premier spectacle des Inconnus, dont les représentations ont lieu au Théâtre du Splendid, du 12 juin au 15 juillet 1986. Seymour Brussel a notamment contribué à la rédaction de la célèbre saynète "Les pétasses", qu'il a joué un temps avec le trio.

"Les Inconnus", avec Pascal legitimus, Bernard Campan, Seymour Brussel et Didier Bourdon
"Les Inconnus", avec Pascal legitimus, Bernard Campan, Seymour Brussel et Didier Bourdon

Dissous après le départ de Smaïn, en 1985, "Les cinq" sont un temps renommé "Les Cat Car and co" avant de devenir "Les Inconnus".

À partir de 1988, Seymour Brussel tente une carrière solo, mais il connaît un échec et met donc entre parenthèses sa carrière de comédien pour s'investir dans celle de thérapeute, devenant bioénergéticien et ostéopathe.

L'humoriste français Seymour Brussel, devenu bioénergéticien et osthéopathe

Il a toutefois mis en scène, entre 1992 et 1993, le spectacle "C'est vous qui voyez", du duo comique Chevallier et Laspalès (des anciens, comme lui, du Petit théâtre de Bouvard), avant d'apparaître aux côtés de ce même duo, en 1998, dans le film "Ça n'empêche pas les sentiments" de Jean-Pierre Jackson.

Et d'écrire et jouer , en 2011 et 2012, le spectacle "Ma patiente a des limites".

    • et Gilles Petit, est un humoriste français ayant fondé, en 1984 le trio comique des "Chevaliers du fiel", avant de le quitter en 1990, avant qu'il ne devienne célèbre sous la forme du duo actuel constitué des seuls Éric Carrière et Francis Ginibre.
Le duo comique français "Les chevaliers du fiel", constitué des toulousains Éric Carrière et Francis Ginibre
Le duo comique français "Les chevaliers du fiel", constitué des toulousains Éric Carrière et Francis Ginibre

Source : wikipedia.org

On n'écrit pas : "Jean-Michel Apathie" !

Le journaliste français Jean-Michel Aphatie

Mais : "Jean-Michel ApHatie" !

Ce journaliste politique français de radio et de télévision originaire des Pyrénées-Atlantiques (64) est né le 8 septembre 1958 et son nom se prononce "a-pa-ti".

Il est l'un des rares journalistes à avoir fait carrière à la radio et à la télévision sans renoncer à son accent basque, ce que je trouve à la fois remarquable et admirable, moi qui doit pourtant humblement confesser avoir du mal à supporter un certains nombre d'accents français ou étrangers.