"Tâcher" ou "Tacher" ? et "Une tâche" ou "Une tache" ?

Voici un petit moyen mnémotechnique très simple à destination de toutes celles et ceux qui s'interrogent régulièrement lorsqu'ils écrivent ces mots pour savoir quand il convient de mettre ou non un accent circonflexe sur le "a".

  • Lorsqu'il s'agit d'"effort à effectuer" ou de "traVail" avec un "v" : le "a" comporte un accent circonflexe, dont on peut dire qu'il ressemble à une sorte de "v" à l'envers.

On écrit par exemple :

    • "Nous allons tÂcher d'arriver à l'heure",
    • "TÂche de te souvenir de ton mot de passe cette fois",
    • "Je vais te confier une tÂche importante",
    • ou : "C'est une tÂche ingrate".
  • Mais lorsqu'il s'agit de "salir" ou de "salissure" : le "a" ne comporte pas d'accent.

On écrit par exemple :

    • "Attention, tu es en train de tAcher ta chemise",
    • "Le vin rouge tAche facilement".
    • "Je ne parviens pas à faire disparaître cette tAche d'huile sur le sol de mon allée",
    • ou : "Cette tAche d'encre en bas de la page se remarque vraiment".

"Roder" ou "Rôder".

Ces deux verbes parfaitement homophones du langage courant signifient respectivement :

  • "Roder" sans accent circonflexe sur le "o" :
    • au sens propre : user, polir une pièce par frottement afin qu'elle s'adapte parfaitement à une autre pièce,
    • par extension : faire fonctionner progressivement un moteur neuf afin que les pièces en contact s'adaptent parfaitement les unes aux autres.

On dit par exemple : "Mon crétin de fils n'a même pas pensé à roder le moteur de la voiture que je lui avais offert !".

    • et au sens figuré, dans le registre familier :
      • mettre progressivement au point ou à l'épreuve.

On dit par exemple : "Je vais d'abord roder mon spectacle en province pendant quelques mois".

      • acquérir une expérience dans un domaine.

On dit par exemple : "Je sais que tu n'y connais rien dans ce domaine, mais je te laisserai le temps de te roder".

  • et "Rôder" avec un accent circonflexe sur le "o" :
    • au sens propre, selon le contexte :
      • errer, aller et venir dans un lieu avec une intention hostile ou suspecte.
      • On dit par exemple :  "On a vu un suspect rôder autour de la villa".
      • ou : aller et venir dans un lieu ou tourner autour de quelqu'un dans un but intéressé.

On dit par exemple : "Ce type rôde auprès de ma soeur depuis des semaines".

    • et au sens figuré : se manifester de manière plus ou moins fugitive, obsédante et quelquefois désespérante ou morbide.

On dit par exemple : "La crainte de nouveaux attentats rôde clairement".

Sources : Le Robert et www.cnrtl.fr

On n'écrit pas : "La mozaïque" ni "Une mozaïque" !

Une mosaïque en cours de réalisation

Mais : "La moSaïque" ni "Une moSaïque" !

Avec un "s".

  • "La mosaïque" est un art décoratif dans lequel on assemble des fragments de pierre (marbre, granit), de pierres colorées, d'émail, de verre, ou encore de céramique, assemblés à l'aide de mastic ou d'enduit, afin de former des motifs ou des figures.
Mosaiques tunisiennes constituées de marbre fragmenté, à raison de 150 000 "tesselles" (ou morceaux de pierre) au mètre carré
Mosaiques tunisiennes constituées de marbre fragmenté, à raison de 150 000 "tesselles" (ou morceaux de pierre) au mètre carré

Quel que soit le matériau utilisé, ces fragments sont appelés des "tesselles".

Petits émaux de couleur utilisés pour la création de mosaïques
Petits émaux de couleur utilisés pour la création de mosaïques

Très utilisée pendant l'Antiquité romaine, la mosaïque reste en usage tout au long du Moyen Âge, en particulier chez les Byzantins, continuateurs des Grecs et des Romains (basilique San Vitale de Ravenne), et tout au long de la Renaissance, avant de disparaître pendant plusieurs siècles.

  • Et "Une mosaïque" est donc :
    • au sens propre : un assemblage de petits cubes ou parallélépipèdes multicolores (ou "tesselles")  juxtaposés de façon à former un dessin, et retenus par un ciment,
Une mosaïque romaine
Une mosaïque romaine
Une mosaïque romaine retouvée à Florence (Toscane) (Italie) : "Cave canem" ("Attention au chien")
Une mosaïque romaine retouvée à Florence (Toscane) (Italie) avertissant "Cave canem" ("Attention au chien")
  • et au sens figuré : une surface quelconque divisée en compartiments nombreux et variés.

On parle par exemple d'une "mosaïque de petits jardins".

Une mosaÏque de petits jardins

Sources : wikipedia.org et www.larousse.fr