"Un coryphée".

Ce superbe substantif masculin nous vient du grec ancien "koruphé" ("sommet de la tête").

Et il désigne :

  • au sens propre :
    • dans la tragédie et la comédie grecque antiques : un chef de choeur.

Le coryphée se situe le plus souvent au milieu de la scène, et est chargé de guider le choeur auquel il répond, dont il répète les propos ou qu'il questionne. Il prend parfois la parole au nom du choeur et se trouve être le seul à dialoguer avec le personnage en scène.

Comme tout acteur dans la Grèce antique, le coryphée est un homme (éventuellement déguisé en femme), un citoyen (éventuellement déguisé en barbare), qui porte masque et costume

    • dans le théâtre et l'opéra : un chanteur faisant partie du choeur, et s'en détachant pour s'adresser au public ou aux personnages en un solo plus ou moins développé, avant de rentrer dans le rang,
    • dans le ballet classique : un danseur auquel on confie parfois un court rôle de soliste,
    • dans la danse : un danseur ayant atteint le 4e échelon de la hiérarchie, après avoir été quadrille,
  • et, par extension, dans le registre soutenu : celui qui tient le premier rang ; un chef.

On dit par exemple : "La foule est souvent dans l'attente d'un coryphée, dont elle pourra admirer la admirer la fougue et la vaillance".

Sources : Le Robert et wikipedia.org

"Un pas de deux".

Un "Pas de deux"

Cette locution nominale en forme d'idiotisme numérique désigne :

  • au sens propre : une séquence d'un ballet ou d'une chorégraphie exécutée par deux interprètes, hommes ou femmes.

On parle également de "Pas de trois" ou de "Pas de quatre" lorsque ces séquences sont exécutées par trois ou quatre interprètes.

7 des plus beaux "Pas de deux" de l'histoire du ballet
7 des plus beaux "Pas de deux" de l'histoire du ballet
  • et au sens figuré : une relation de connivence entre deux personnes.

On dit par exemple : "On sait déjà que pendant la campagne électorale le président et son Premier ministre vont nous encore se livrer à leur pas de deux habituel".

Ou : "L'élaboration des scénarios des frères Coen comme des frères Dardenne s'organisent autour d'un pas de deux".

Sources : Le Robert et wiktionary.org

"Ouvrir le bal".

Cette locution verbalee du langage courant signifie

  • au sens propre : être le premier à danser, dans un bal.
  • et au sens figuré : être le premier à faire ou entreprendre quelque chose au sein d'un groupe ; débuter avant tous les autres.

On dit par exemple : "Cette année, c'est notre concurrent qui a ouvert le bal, en sortant sa collection deux jours avant nous".

Sources : www.linternaute.fr, wiktionary.org et www.expressio.fr