"Dans les coulisses", "Dans la coulisse" ou "Se tenir dans la coulisse".

"Une coulisse" est un substantif féminin polysémique du langage courant désignant de nombreux objets ou pièces techniques sur lesquels je ne m'étendrai pas ici aujourd'hui.

L'un d'entre eux est un châssis de toile mobiles portant les décors d'un théâtre, situé sur les côtés de la scène.

Les coulisses d'un théâtre
Les coulisses d'un théâtre

"Dans les coulisses" et "Dans la coulisse" sont par conséquent des locutions adverbiales et "Se tenir dans la coulisse" une locution verbale du langage courant évoquant, par métonymie :

  • au sens propre :
    • la partie d'un théâtre, sur les côtés et à l'arrière d'une scène, cachée au public par les décors.

On dit par exemple : "Certains acteurs - même parmi les plus grands - ont tellement le trac, qu'ils sont pris de nausée sitôt qu'ils mettent les pieds dans les coulisses d'un théâtre".

Les coulisses de l'opéra Garnier
Les coulisses de l'opéra Garnier
    • ou : le monde du théâtre.

On dit par exemple : "Cet enfant de la balle a été élevé dans les coulisses de la Comédie française.

  • et au sens figuré : la partie d’un système invisible de l’extérieur, l'aspect dissimulé ou marginal d'une entité ou d'une organisation.

On dit par exemple : "Nous allons vous faire pénétrer dans la coulisse de l'équipe de France de football".

Ou : "Les coulisses du palais Bourbon et du palais du Luxembourg - qui abritent respectivement l'Assemblée nationale et le Sénat de la République française - recèlent bien des surprises".

Source : www.cnrtl.fr

"Un Cassandre", "Une Cassandre" ou "Jouer les Cassandre".

Ces différentes formules font référence à Cassandre, un personnage féminin de la mythologie grecque, qui avait reçu tout à la fois le don de prophétie mais également la malédiction de ne jamais être crue.

"Un Cassandre", "Une Cassandre" ou "Jouer les Cassandre" se disent aujourd'hui des individus qui annoncent des malheurs mais que l'on ne croit pas, que l'on n'écoute pas, que l'on n'entend pas.

Je note que ces formules sont assez systématiquement employées de manière très péjorative.

Et qu'elles s'appliquent majoritairement à des propos dérangeants, émanant de personnes dont on aspire le plus souvent à étouffer la parole.

On oublie par là même que dans la mythologie... toutes les prédictions de Cassandre se sont réalisées !

Source : www.labreche.fr

 

"Un aparté".

Ce mot désigne :
  • au sens propre, une convention théâtrale par laquelle un acteur qui feint de se parler à soi-même éclaire le public sur ses réactions, ses intentions ou ses sentiments, les autres acteurs présents sur scène étant censés ne pas l'entendre,
  • et, par extension, une conversation particulière entre quelques personnes, à l'écart des autres, et qui ne doit pas être entendue.
On dit par exemple : "Mon chef de service s'est entretenu avec moi en aparté à l'issue de la réunion".
Source : www;cnrtl.fr