"Feu" et "Un feu".

Ces deux mots homophonographes ne doivent surtout pas être confondus.

  • "Feu" est en effet un adjectif invariable :
    • désignant, dans le langage courant : une couleur rouge-orangé très vive.

La couleur "rouge feu"

    • et signifiant, dans le registre soutenu : décédé depuis peu, défunt.

On dit par exemple : "Feu mon mari avait acheté cette magnifique maison pour notre retraite".

Une tombe fleurie

  • Tandis que "Un feu" est un substantif polysémique masculin relevant du langage courant, désignant, selon le contexte :
    • la manifestation d'une combustion rapide et persistante accompagnée d'émission de lumière et d'énergie thermique.

On dit par exemple : "Nous avons aperçu une colonne de feu".

Une colonne de feu

    • un amas de matières en combustion ; l'embrasement d'une matière par les flammes.

On dit par exemple : "Viens donc te réchauffer près du feu".

Un feu de cheminée

Lire la suite

"Succulente" et "Une succulente".

  • "Succulente"est un adjectif relevant du registre soutenu et qui signifie : ayant une saveur délicieuse ; excellente, exquise.

On dit par exemple : "Mon chéri, ta soupe est vraiment succulente !".

Des plantes succulentesDes plantes succulentes

  • tandis qu'"Une succulente" ou "Une plante succulente", est une plante appelée aussi "Malacophyte".

Son nom dérive du latin "suculentus" signifiant "plein de suc".

L'appellation "Une plante grasse" est impropre car la succulente ne contient pas de graisse. Cette dénomination évoque l'aspect épais et visqueux de sa sève appelée "suc".

Des plantes succulentesDes plantes succulentes

Il s'agit d'une plante charnue, adaptée pour survivre dans des milieux arides (du fait des caractéristiques du sol ou du climat) en raison de sa capacité à stocker de l'eau dans les feuilles, les tiges ou les racines.

Les plantes succulentes sont géographiquement réparties en bordure de mer, en plaine, dans les grands déserts chauds du monde, en montagne jusqu'à plusieurs milliers de mètres d'altitude suivant les espèces.

Elles sont capables d'assimiler rapidement l'eau de pluie dans le sol, mais certaines profitent des brouillards matinaux en bordure de mer qui sont leur seule source d'eau durant de très longues périodes.

Des plantes succulentes

Les plantes succulentes se rencontrent principalement autour du bassin méditerranéen, au Mexique, en Afrique du Sud, en Amérique du Sud, en Inde et dans les déserts chauds du globe.

Utilisation

Parmi les plantes succulentes, des espèces sont exploitées pour leurs propriétés pharmaceutiques. Connu dans la Grèce antique et en ancienne Égypte pour soigner les affections cutaneés, l'aloès des Barbades, par exemple, est employé au XXIe siècle dans les domaines de la dermatologie, de la phytothérapie et de la cosmétologie.

La plupart des espèces de cactus sont impropres à la consommation. La production de Figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica), une succulente d'origine mexicaine, est cependant recommandée par l'ONUAA (Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO pour "Food and Agriculture Organization of the united nations" en anglais), en raison de ses bénéfices alimentaires et de ses bienfaits environnementaux.

Cette espèce importée en Europe depuis le XIVe siècle et dont la culture est pratiquée depuis plus de 5 000 ans sur le continent Sud-américain, fournit en effet des baies comestibles, appelées "figues de Barbarie", pesant de 150 à 400 grammes. Et ses rameaux, en forme de raquette, retiennent l'eau. Selon la FAO, un hectare de figuiers peut ainsi restituer jusqu’à 180 tonnes d’eau.

La plante est cultivée à grande échelle au Brésil, où elle entre dans la composition de l'alimentation du bétail.

Et dans les contrées désertiques du Maghreb et d'Éthiopie, son introduction favorise la conservation des sols et la diversification des sources d'eau. Et l'exploitation de ce cactus se développe également en Turquie, en Israël, en Inde et en Australie.

Source : wikipedia.fr

"Superbe" et "La superbe".

  • "Superbe" est un joli adjectif du langage courant qui nous vient du latin "superbus" ("orgueilleux") et qui signifie, selon le contexte :
    • produisant une forte impression par sa beauté, sa grandeur, son éclat, ses hautes qualités ; admirable, grandiose, imposant, magnifique, majestueux, merveilleux.

On dit par exemple : "Aix-en-Provence (13) est une ville superbe".

Le cours Mirabeau à Aix-en-Provence (13), la fontaine moussue et la statue du Roi René, au loin
Le cours Mirabeau à Aix-en-Provence (13), la fontaine moussue et la statue du Roi René, au loin

Ou : "Ce type a des fesses superbes".

De superbes fesses masculines

    • radieux, splendide ; particulièrement agréables, en parlant de conditions météorologiques.

On dit par exemple : "Voilà bien une superbe journée d'automne".

    • ou : admirable, magnifique, sublime ; atteignant un haut degré de perfection, excellent dans son genre ou dans une qualité particulière.

On dit par exemple : "Cette jeune fille a été superbe de maîtrise : elle n'a jamais tremblé et mérite amplement sa victoire".

 

  • tandis que "La superbe" est un substantif féminin désignant, dans le registre soutenu : une assurance orgueilleuse, se manifeste par l'air, le maintien.

On dit par exemple : "Admirez la superbe de ce magnifique frison !".

Sources : Le robert et www.larousse.fr

"Conducteur" et "Un conducteur".

  • L'adjectif "Conducteur" signifie tout à la fois :
    • qui conduit.

On parle par exemple de "fil conducteur" ou de "principe conducteur".

    • et : qui peut être parcouru par un courant de conduction (pour un milieu, un corps) ; qui transmet l'énergie électrique ou la chaleur.

On parle par exemple de "matériau conducteur".

Conducteur d'électricité

  • Et le substantif "Un conducteur" signifie, selon le contexte :
    • une personne qui conduit un véhicule,
    • On parle par exemple de "conducteur de taxi", de "conducteur de bus" ou de "conducteur de car".

Un conducteur de car au volant

    • une personne qui guide, mène, dirige, gouverne.

On dit par exemple : "C'est un conducteur d'hommes né" ou "Il est le conducteur du peuple".

    • un soldat du train dans l'armée française,

Des conducteurs français ou soldats du trainDes conducteurs français ou soldats du train

    • un corps susceptible de transmettre d'un point à un autre de sa masse la chaleur ou l'électricité.
    • On dit par exemple : "Le métal est un bon conducteur" (et donc : un très mauvais isolant),
    • un plan dont dispose l’animateur d’une réunion ou d’un débat, indiquant l’ordre des questions à aborder, le nom des participants et, le cas échéant, l’enchaînement des interventions prévues,

Un conducteur d'émission

    • en musique : une partition réduite sur laquelle sont portées les principales indications de toutes les parties instrumentales, permettant au chef d’orchestre de diriger une oeuvre musicale.

Sources : Le Robert, www.larousse.fr et wiktionary.org

"Aurifère" et "Une aurifère".

  • "Aurifère" est un adjectif désignant : ce qui contient de l'or.

On parle ainsi de "filon aurifère", de "gisement aurifère", de "minerai aurifère", de "prospection aurifère", "rivière aurifère" ou de "sable aurifère".

  • et "Une aurifère" est un substantif féminin utilisé dans le domaine de la finance pour désigner un titre d'actionnaire de mines d'or.

On dit par exemple : "J'ai toute confiance dans mes aurifères".

Source : www.cnrtl.fr

"Cuprifère" et "Une cuprifère".

  • "Cuprifère" est un adjectif désignant : ce qui renferme du cuivre.

On parle ainsi d'un "filon cuprifère".

  • et "Une cuprifère" est un substantif féminin utilisé dans le domaine de la finance pour désigner un titre d'actionnaire de mines de cuivre.

On dit par exemple : ""Les cuprifères sont à la baisse".

Source : www.cnrtl.fr

"M'as-tu-vu" ou "Un m'as-tu-vu".

Un groupe de m'as-tu-vu

J'aime beaucoup ce mot invariable qui relève du langage courant.

  • "M'as-tu-vu" est un adjectif signifiant : prétentieux, vaniteux, ostentoire.

On dit par exemple : "Je ne mettrai jamais ce costume : il est vraiment trop m'as-tu-vu !".

Un costume m'as-tu-vu

Ou : "Je trouve cette cravate un peu m'as-tu-vu".

Une cravate "M'as-tu-vu"

  • et "Un m'as-tu-vu" est un substantif masculin directement hérité de la formule utilisée par les acteurs de théâtre " M'as-tu vu dans tel rôle ?".

Il désignait ainsi autrefois (registre désuet), par dérision : un acteur médiocre.

Et de nos jours, par extension : une personne ayant une haute opinion de soi, et qui aime le montrer, et se montrer.

Sources : wiktionary.org, Le Robert et www.larousse.fr

"Stannifère" et "Une stannifère".

  • "Stannifère" est un adjectif désignant : ce qui contient de l'étain.

On parle ainsi d'"alluvion stannifère", de "filon stannifère", de "gisement stannifère", de "granit stannifère" ou de "région stannifère".

Mais également d'"alliage stannifère" ou d'"émail stannifère".

  • et "Une stannifère" est un substantif féminin utilisé dans le domaine de la finance pour désigner un titre d'actionnaire de mines d'étain.

On dit par exemple : "Les stannifères sont en forte hausse".

Source : www.cnrtl.fr

"Ottoman" et "Un Ottoman".

"Ottoman" est un mot qui nous vient de l’arabe "utmani" dérivé de "utman" ("Ostman" ou "Otman"), du nom du fondateur de la dynastie ottomane, sultan de 1299 à 1326.

  • "Ottoman" est un adjectif signifiant, selon le contexte :
    • relatif à Osman Ier,
    • relatif à l'empire turc jusqu'en 1918,
    • en linguistique : relatif au turc parlé en Turquie, anciennement langue officielle de l'Empire ottoman,
    • ou : relatif à la production artistique propre à la dynastie ottomane.
  • et "L'ottoman" est un substantif désignant, selon le contexte :
    • la langue parlée au Kurdistan, anciennement langue officielle de l’Empire ottoman,
    • ou : une étoffe de soie à trame de coton, et à grosse côtes, utilisée en confection,

Sources : www.lalanguefrancaise.com et XXX

"Flasque", "Une flasque" et "Un ou une flasque".

Ces différents termes homophonographes relèvent tous du langage courant.

Et ils ne doivent surtout pas être confondus.

  • "Flasque" est en effet un adjectif signifiant :
    • au sens propre : mou, manquant de tenue et de fermeté,

On parle par exemple d'un "ventre flasque" ou de "chairs flasques".

Le mnemiopsis leidyi, un envahisseur translucide et gélatineux, qui colonise les étangs et lagunes de Méditerranée (© F3 LR)
Le mnemiopsis leidyi, un envahisseur translucide et gélatineux, qui colonise les étangs et lagunes de Méditerranée (© F3 LR)
    • et au sens figuré : qui manque de vigueur, de consistance, de caractère,

On parle par exemple de "couleur flasque" ou de "bruit flasque".

  • tandis que le substantif féminin"Une flasque" désigne :
    • principalement : une petite bouteille plate, souvent en inox et de forme incurvée,

    • mais également : un flacon plat utilisé pour transporter le mercure,
    • et autrefois (registre désuet) : une poire à poudre utilisée par les arquebusiers,
  • et le substantif masculin ou féminin "Un(e) flasque" désigne :
    • chacune des pièces plates de fer ou de bois, allant par paire, qu'on dispose parallèlement dans un mécanisme,

On parle par exemple des "flasques d'une échelle" ou des "flasques des pédales d'une bicyclette".

    • et notamment : chacune des joues du moyeu d'une roue,

Des flasques de roue

    • ou, dans le domaine de l'artillerie : chacune des pièces latérales soutenant l'affût d'un canon et sur lesquelles s'appuient les tourillons,
    • et, dans le domaine maritime : les pièces de bois disposées latéralement à l'emplanture d'un mât, appelées "Flasques d'emplanture" ou "Jottereaux".
    • et par analogie : la pièce située au bas d'un poteau pour le maintenir.

Sources : www.larousse.fr, www.cnrtl.fr et Le Robert

"Halieutique" et "L'halieutique".

  • L'adjectif "Halieutique" désigne : ce qui relève de la pêche.

On parle par exemple du dramatique épuisement des "ressources halieutiques".

L'épuisement des ressources halieutiques

  • tandis que le substantif féminin "L'halieutique" désigne : l'ensemble des disciplines ayant trait aux problèmes de la pêche.

Source : www.larousse.fr

"Pur et dur" ou "Pure et dure" et "Un pur et dur" ou "Une pure et dure".

La locution adjectivale "Pur et dur" ou "Pure et dure" et la locution nominale "Un pur et dur" ou "Une pure et dure" relèvent du langage courant.

Et elles signifient, selon le contexte :

  • "Pur et dur" ou "Pure et dure" :
    • extrême, radical, poussé à son paroxysme, son summum,

On dit par exemple : "Ce candidat s'est prononcé en faveur d'un libéralisme pur et dur".

Ou : "J'aimerais voir le retour d'une politique sociale pure et dure".

    • ou : archétypal(e), incarnation même d’une doctrine, d’un courant, d’une politique ou de tout autre chose.

On dit par exemple : "Mon grand-père a longtemps été un militant communiste pur et dur".

Ou : "Ma voisine est une militante féministe pure et dure".

  • et "Un pur et dur" ou "Une pure et dure" : un(e) partisan(e) parmi les plus extrêmes, les plus inflexibles d’une doctrine, d’un courant, d’une politique ou de tout autre chose.

On dit par exemple :"Mon grand-père a longtemps appartenu au Parti : c'était un pur et dur".

Ou : "Ma voisine est une militante féministe très active : c'est une pure et dure".

Sources : wiktionary.org et www.cnrtl.fr