On ne dit pas : "Moi les plannings, i' sont deux ans à l'avance préparés" !

Le danseur et chorégraphe français Bruno Vandelli

Comme l'a déclaré le danseur et chorégraphe français Bruno Vandelli, le 25 septembre 2020, dans le documentaire "Lofteur, tentatrice et bachelor, que sont devenus les stars des années 2000 ?", sur la chaîne de télévision française TFX.

Mais, à tout le moins : "Moi les plannings, iLS sont PRÉPARÉS deux ans à l'avance" !

Et idéalement : "MON EMPLOI DU TEMPS EST PRÉPARÉ deux ans à l'avance" !

On ne dit pas : "Est-ce que dans vos films y a toujours pas un peu d'expressionnisme ?", ni "Des choses qui sont expressionnistes et qui sont très beaux" ou "L'enjeu est beaucoup moindre" !

Le critique de cinéma et éditeur français François Guérif, grand spécialiste du film noir

Comme l'a déclaré le critique de cinéma français François Guérif, en 2019, dans sa présentation figurant sur le DVD du film états-unien "Casier judiciaire", réalisé en 1938 par le réalisateur allemand Fritz Lang.

Mais :

  • "Est-ce que dans vos films IL N'y a PAS toujours un peu d'expressionnisme ?,
  • "Des choses qui sont expressionnistes et qui sont très BELLES",
  • et : "L'enjeu est BIEN moindre"!

Pour ces trois phrases, figurant dans le même entretien de quelques minutes à peine, je décerne à ce monsieur, mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Un bois facile assez à travailler" !

La commissaire-priseur française Delphine Fremeaux-Lejeune, experte dans l'émission "Affaire conclue", sur la chaîne de télévision publique française France 2

Comme l'a déclaré la commissaire-priseur française Delphine Fremaux-Lejeune, le 4 décembre 2020, dans l'émission "Affaire conclue", sur la chaîne de télévision publique France 2.

Mais bien sûr : "Un bois assez facile à travailler" !

Parce qu'elle accumule dans cette émission les fautes de français, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

On ne dit pas : "Maintenant que y a eu ce livre très intéressant de Philippe Garnier, sur lui, puisqu'il l'a rencontré plusieurs fois, d'entretiens, et que on le redécouvre" !

Le critique de cinéma et éditeur français François Guérif, grand spécialiste du film noir

Comme l'a très laborieusement déclaré le critique de cinéma français François Guérif, en 2015, dans sa présentation figurant sur le DVD du film états-unien "L'orchidée blanche", réalisé en 1947 par André de Toth.

Mais plus simplement : "Maintenant qu'IL y a eu SUR LUI ce livre D'ENTRETIENS très intéressant de Philippe Garnier, qui l'a rencontré plusieurs fois, on le redécouvre" !

Pour cet affreux galimatias, je décerne à ce monsieur mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Il a relativement fait peu de westerns" !

Le réalisateur français Bertrand Tavernier

Comme le déclare le réalisateur français Bertrand Tavernier, dans sa présentation du film états-unien "Duel dans la boue", réalisé en 1959 par Richard Fleischer et sorti en DVD en 2011.

Mais : "Il a FAIT relativement peu de westerns" !

Et, idéalement : "Il a RÉALISÉ relativement peu de westerns" !

On ne dit pas : "C'est le critère qu'i faut rester vigilant" !

La journaliste française Margaux de Frouville

Comme l'a déclaré, le 1er octobre 2020, la journaliste française, chef du service santé, Margaux de Frouville, dans l'émission 120% News, sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "C'est le SIGNE qu'iL faut rester vigilant" !

Ou : "C'est le critère qu'iL faut SUIVRE AVEC vigilanCE" !

On ne dit pas : "Un dispositif antiputsch très robuste" !

Le président de la République française Emmanuel Macron

Comme l'a déclaré, le 02 octobre 2020, le président de la République française Emmanuel Macron.

Mais : "Un dispositif antiputsch très SOLIDE" ou "Un dispositif antiputsch très EFFICACE" !

Voire : "Un dispositif très SOLIDE CONTRE LES PUTSCHS" ou "Un dispositif antiputsch très EFFICACE CONTRE LES PUTSCHS" !

Et idéalement, pour moi : "Un dispositif très EFFICACE CONTRE LES COUPS D'ÉTATS MILITAIRES" !

  • D'une part en effet, il me semble que l'adjectif polysémique "robuste" est ici parfaitement inadapté, et relève, comme souvent chez monsieur Macron... du pur anglicisme.

Son ministre de la santé, Olivier Véran, avait d'ailleurs déclaré la veille, 1er octobre 2020, de façon tout aussi impropre, selon moi : "Ces nouvelles règles, si elles nous semblent suffisamment robustes, protectrices, contrôlables" !

  • et d'autre part, parce que - même s'il est utilisé en français - il n'en demeure pas moins que le substantif masculin "putsch" est un mot allemand, que l'on peut aisément remplacer dans notre langue par la locution nominale masculine "coup d'État militaire !

Source : www.larousse.fr

On ne dit pas : "La ministre n'a pas connaissance du niveau nécessaire aux masques" !

La femme politique française LaREM Agnès Buzyn

Comme l'a pitoyablement déclaré l'ancienne ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn, le 30 juin 2020, lors de son audition, à l'Assemblée nationale, devant la Mission d'information sur l'impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l'épidémie de Coronavirus-Covid 19.

Mais : "La ministre n'a pas connaissance du NOMBRE DE MASQUES nécessaires" !

Pour ce charabia indigne d'un ministre, qui plus est au cours d'une audition préparée de longue date et pour laquelle je ne doute pas qu'elle se soit entouré de conseillers en communication, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Les meilleurs joueurs que l'PSG a besoin i' sont tous pris" !

L'ancien joueur de football français Ludovic Obraniak

Comme l'a pitoyablement déclaré l'ancien joueur international de football franco-polonais devenu consultant, Ludovic Obraniak, le 15 septembre 2020, dans l'émission "L'Équipe d'Estelle", de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Les meilleurs, PARMI LES joueurs DONT LE PSG a besoin, sont tous pris" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".