On ne dit pas : "Expliquer aux parents d'élèves qui pourraient avoir une émotion de c'qui s'est passé" !

La journaliste française Alexandra Gonzalez

Comme l'a déclaré, le 21 octobre 2020, la journaliste police-justice française Alexandra Gonzalez, dans l'émission d'Apolline de Malherbe "Apolline matin", sur la chaîne de télévision française RMC Découverte.

Mais : "Expliquer aux parents d'élèves qui pourraient S'ÉMOUVOIR de cE qui s'est passé" !

Ou : "Expliquer aux parents d'élèves quE CET ÉVÉNEMENT A ÉMU" !

 

On ne dit pas : "L'information a à peine une demi-heure" !

Édition spéciale du 25 septembre 2020 après-midi sur BFMTV

Comme j'ai entendu une journaliste le déclarer, le 25 septembre 2020, sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "L'information DATE D'à peine une demi-heure" !

À la décharge de cette malheureuse, toutefois : sans doute était-ce la toute première fois qu'une telle chose se produisait !

On ne dit pas : "Nos reporters qui sont sur place voient en nombre des policiers qui sont armés" !

La journaliste française Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice sur BFM

Comme l'a déclaré, le 25 septembre 2020, la journaliste française Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "Nos reporters qui sont sur place voient DE NOMBREUX policiers armés" !

Parce que cette jeune femme est une professionnelle du verbe, qu'elle est une journaliste expérimentée, qu'elle parlait là d'une pratique relevant de son domaine de compétence, que les événements de ces dernières années lui ont malheureusement beaucoup trop donné l'occasion de peaufiner, et parce qu'enfin elle nous a gratifié en quelques minutes à peine d'au moins deux autres phrases - pour moi - inacceptables (*), je lui décerne sans hésitation mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

(*) : "Un homme correspondant au signalement fait par les victimes" et "Ce quartier c'est un quartier très large, très grand".

On ne dit pas : "Le cryptage des données", "Crypter des données" ni "Un message crypté" ou "Un message décrypté" !

Mais :

  • "Le CHIFFRAGE des données",
  • "CHIFFRER des données", "CRYPTOGRAPHIER des données", "CODER des données" ou "ENCODER des données",
  • et "Un message CODÉ" ou "Un message DÉCODÉ" !

Source : www.academie-francaise.fr

On ne dit pas : "Il y a ici un dispositif policier très grand" !

La journaliste française Alexandra Gonzalez

Comme l'a déclaré, le 25 septembre 2020, la journaliste police-justice française Alexandra Gonzalez, sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "Il y a ici un dispositif policier très IMPORTANT" !

Ou : "Il y a ici un dispositif policier très IMPRESSIONNANT" !

"C'est énorme !" ou "Être énorme".

J'ai souvent été agacé, ces dernières années, par l'usage intensif de cette locution verbale du langage courant devenue très à la mode.

Il s'agit pourtant d'une formule tout à fait correcte, puisque l'adjectif énorme ne signifie pas simplement "Très gros", comme on le croit souvent, mais :

  • anormal, démesuré ; qui dépasse la mesure commune, ce que l'on a l'habitude d'observer et de juger. Et donc : remarquable, incroyable.

On dit par exemple : "Un énorme exploit".

Et l'on peut donc parfaitement parler d'un "match énorme", comme le font si souvent les commentateurs sportifs. Ou dire d'un joueur qu'"il a été énorme ce soir".

  • immense, gigantesque ; dont les dimensions sont considérables.

On dit par exemple : "Un énorme avion" ou "Une somme énorme".

Sources : wiktionary.org et www.linternaute.fr

On ne dit pas : "Santé publique France s'est positionné là-dessus" !

La journaliste française Jade Partouche

Comme l'a déclaré la journaliste française Jade partouche, le 30 juillet 2020, dans l'émission "Le Club Le Chatelier, de la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "Santé publique France A PRIS POSITION À CE SUJET" !

À l'instar de l'Académie française, en effet, je réprouve totalement l'utilisation du verbe "Positionner" en dehors de certains domaines précis (technique, militaire… Par exemple "Positionner une batterie", pour "Mettre en position"), aussi bien au sens propre ("Placer") que pronominal figuré ("Prendre position" pour "Se positionner).

Et cela même si le Larousse considère que ce verbe du langage courant signifie, selon le contexte :

  • se placer en un lieu, à un rang précis, déterminé ("Le tireur s'est positionné en haut de cet immeuble"  ou "Je me suis positionné entre le troisième et le quatrième").
  • ou : se situer, se définir par rapport à quelqu'un, quelque chose ("Le Premier ministre s'est positionné à ce sujet").

Sources : wiktionary.org et www.larousse.fr

"Ça fait parler".

Tel est le titre d'une émission de la chaîne de télévision française d'information en continu LCI, présentée par Julie Hammett et diffusée les samedi et dimanche soir, de 20 à 22 heures...

Mais comment peut-on oser concevoir pareil titre ?

Pourquoi pas "Quoi c'est qu'est-ce qu'on cause" tant qu'ils y sont !

Et ce n'est pas tout ! Car imaginez-vous que le site de la chaîne présente cette émission comme "Le rendez-vous de Julie Hammett : un talk de décryptage de l’actu de la semaine et des petites phrases politiques du week-end".

Je ne supporte plus cette façon de constamment dégrader le niveau de langue moyen utilisé dans les organes d'information français.

Et pour cela, je décerne à ces personnes mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".