Pourquoi dire : "Il faut avoir un monitoring très subtil" ?

Le journaliste français Vincent Hugheux

Comme l'a déclaré, le 9 octobre 2020, le journaliste français Vincent Hugueux, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Et pas : "Il faut SURVEILLER ATTENTIVEMENT" !

Sans doute espère-t-il - comme souvent en pareil cas - parvenir à se faire passer pour plus savant qu'il n'est, en jargonnant ainsi en anglais ?

On ne dit pas : "Lloris égalise Desailly" !

Le journaliste sportif français Fabien Chorlet

Comme l'a pitoyablement écrit le journaliste sportif Fabien Chorlet, le 8 septembre 2020, sur le site internet du journal Onze Mondial www.onzemondial.com.

Mais, bien évidemment : "Lloris ÉGALE Desailly" !

Ainsi qu'il nous l'explique en effet, "avec 116 sélections, le portier de Tottenham montera ainsi sur le podium des joueurs les plus capés de l'histoire de l'équipe de France, à égalité avec l'ancien défenseur central Marcel Desailly, vainqueur de la Coupe du monde en 1998. Mais le Niçois figure toujours derrière Thierry Henry (123 sélections) et Lilan Thuram (142 sélections)".

Je suis véritablement atterré par une telle confusion entre les verbes "Égaler" et "Égaliser".

À l'oral, dans le feu de l'action et de la part d'un simple amateur, passe encore ; mais à l'écrit et venant de de la part d'un journaliste spécialisé, je hurle : "Non !".

Pour cette méconnaissance crasse de notre langue, je décerne sans hésitation à ce malheureux Fabien Chorlet mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Aller voir des clients un peu historiques à nous" !

Comme je l'ai entendu baragouiner, le 1er octobre 2020, par un chef d'entreprise azuréen, cofondateur de la société française de glaces artisanales sur batonnets "Los Pistoleros", fondée au Cannet (06), en 2015, dans "Le magazine de la rédaction" de la chaîne de télévision régionale "Provence Azur".

Mais : "Aller voir CERTAINS DE NOS clients LES PLUS ANCIENS" !

Le malheureux trentenaire est pourtant censé être diplômé d'une école d'une commerce (Montpellier Business School pour ne pas la nommer) et en charge de la communication !

On frémit à l'idée que cela n'ait pas été le cas...

On ne dit pas : "C'est le critère qu'i faut rester vigilant" !

La journaliste française Margaux de Frouville

Comme l'a déclaré, le 1er octobre 2020, la journaliste française, chef du service santé, Margaux de Frouville, dans l'émission 120% News, sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "C'est le SIGNE qu'iL faut rester vigilant" !

Ou : "C'est le critère qu'iL faut SUIVRE AVEC vigilanCE" !

On ne dit pas : "Un dispositif antiputsch très robuste" !

Le président de la République française Emmanuel Macron

Comme l'a déclaré, le 02 octobre 2020, le président de la République française Emmanuel Macron.

Mais : "Un dispositif antiputsch très SOLIDE" ou "Un dispositif antiputsch très EFFICACE" !

Voire : "Un dispositif très SOLIDE CONTRE LES PUTSCHS" ou "Un dispositif antiputsch très EFFICACE CONTRE LES PUTSCHS" !

Et idéalement, pour moi : "Un dispositif très EFFICACE CONTRE LES COUPS D'ÉTATS MILITAIRES" !

  • D'une part en effet, il me semble que l'adjectif polysémique "robuste" est ici parfaitement inadapté, et relever, comme souvent chez monsieur Macron... du pur anglicisme.

Son ministre de la santé, Olivier Véran, avait d'ailleurs déclaré la veille, 1er octobre 2020, de façon tout aussi impropre, selon moi : "Ces nouvelles règles, si elles nous semblent suffisamment robustes, protectrices, contrôlables" !

  • et d'autre part, parce que - même s'il est utilisé en français - il n'en demeure pas moins que le substantif masculin "putsch" est un mot allemand, que l'on peut aisément remplacer dans notre langue par la locution nominale masculine "coup d'État militaire !

Source : www.larousse.fr

On ne dit pas : "Ces nouvelles règles, si elles nous semblent suffisamment robustes, protectrices, contrôlables" !

Le ministre de la santé français Olivier Véran

Comme l'a déclaré en conférence de presse, le 1er octobre 2020, le ministre de la santé français Olivier Véran.

Mais : "Ces nouvelles règles, si elles nous semblent suffisamment SOLIDES, protectrices, contrôlables" !

Et même plutôt : "Ces nouvelles règles, si elles nous semblent suffisamment EFFICACES, protectrices, contrôlables" !

L'adjectif polysémique "robuste" me semble en effet ici parfaitement inadapté et relever, comme souvent chez monsieur Véran... du pur anglicisme.

Le président de la République, Emmanuel Macron a d'ailleurs évoqué le lendemain, 02 octobre 2020, de façon tout aussi impropre, selon moi "un dispositif antiputsch très robuste" !

Source : www.larousse.fr

La gamme "EQ" ou "EQ power".

Logo de la gamme EQ de Mercedès

Telle est le sigle anglais (i-kiou-dai-ye-z) que le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz nous impose pour désigner, depuis 2019, sa gamme de véhicules électriques à batterie.

Ce mystérieux "EQ", que pas un consommateur sur 100 ni un français sur 100 000 ne doit connaître, signifie en effet : "Electric Quotient" !

Les choses n'auraient-elles pas été bien plus claires si l'on nous avait parlé d'électromobilité intelligente ?

Pourquoi dire : "Des pantalons flare" ?

Le journaliste français Olivier Benkemoun (© Bestimage)

Comme l'a déclaré, le 02 octobre 2020, le journaliste français Olivier Benkemoun, sur la chaîne de télévision française d'information en continu CNews.

Et pas : "Des pantalons ÉVASÉS" !

Pantalon évasé ("flare pants" en anglais)

Vraisemblablement pour tenter de compenser la médiocrité de son discours et de ses propos en parlant anglais, ce qui est pour moi l'apanage des sots.

Mais si ce monsieur souhaite absolument étaler sa science et parler la langue de Shakespeare, alors qu'il utilise la locution nominale anglaise complète "Flare pants", plutôt que ce salmigondis.

Pourquoi dire : "Le singles' day" ?

Carrefour singles' day le 11 novembre

Comme le fait - en France - la société de distribution française Carrefour, depuis le 11 novembre 2019, en nous imposant cette formule anglophone, qui correspond à l'appellation internationale de la journée promotionnelle à destination des célibataires, lancée depuis le 11 novembre 2009, par le géant chinois du commerce en ligne Alibaba.

Et pas, simplement, en français : "La journée des célibataires" !

Par peur d'être massivement compris par la totalité de la population, plutôt que par à peine 20 à 30% ?

On ne dit pas : "Et à la diagonale opposée de la France, dans les Alpes-Maritimes" (en parlant de la Bretagne) !

Comme l'a déclaré, le 2 octobre 2020, un présentateur de la chaîne de télévision française d'information en continu franceinfo.

Mais : "Et À l'AUTRE EXTRÉMITÉ DE LA France, dans les Alpes-Maritimes" !

Pourquoi vouloir faire semblant de s'y connaître en géométrie lorsque ce n'est pas le cas ?

On ne dit pas : "On remercie le soutien de Charlie Hebdo" !

Luc Hermann, journaliste, producteur, réalisateur et codirigeant de la société de production télévisuelle française "Premières Lignes"

Comme l'a déclaré, le 25 septembre 2020, le journaliste français Luc Hermann, producteur, réalisateur et codirigeant de la société de production télévisuelle française "Premières Lignes", sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "On remercie CHARLIE HEBDO POUR SON soutien" !

Ou : "On APPRÉCIE le soutien de Charlie Hebdo" !