"Le big tour 2020 : une tournée qui mélange la French Tech, la French Fab, la French Touch, la French Generation" !

Tel est l'invraisable slogan qu'a osé nous infliger dans ses publicités télévisées de juillet 2020 BPI France, l'organisme français de financement et de développement des entreprises.

Et cela, afin de promouvoir une tournée, sur tout le littoral français, de 22 dates dans 21 villes, du 29 juillet au 19 septembre 2020, destinée à faire découvrir le savoir-faire entrepreneurial français.

Dire : "La grande tournée 2020 associe la Technologie française, la Fabrication française, la Patte française ET la Génération France" ne leur est apparemment pas venu à l'esprit.

Parce que tenter de compenser la médiocrité de son discours ou de ses propos en parlant anglais est pour moi l'apanage des sots et pour cet inqualifiable et insupportable ramassis d'anglicismes qui me donne la nausée, je leur décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Source : www.bpifrance.fr

"Bjorg to be alive".

Spot publicitaire de février 2020 de la marque "Bjorg" : "Bjorg to be alive".

Tel est le nouveau slogan publicitaire en anglais lancé en février 2020 sur nos écrans de télévision par la marque française d'alimentation bio et diététique Bjorg.

Celle-ci a été fondée en 1988 par la société Distriborg (devenue Bjorg Bonneterre et Compagnie S.A.), créée en 1970 par le français Régis Pelen.

Ce slogan constitue naturellement un calembour avec le titre du célèbrissime tube disco du français Patrick Hernandez "Born to be alive" (1979).

"Positive banking".

Tel est l'incroyable devise publicitaire de BNP Paribas, la plus grande banque française, sur ses affiches françaises de février 2019 !

Que la première banque de la zone euro et huitième groupe bancaire international, présent dans 73 pays, réserve donc cette formule pour sa conquête de nouveaux marchés et nous préserve de ce type de formule anglo-saxonne !

Carrefour avait pollué mes vacances estivales 1988 avec son célèbre "Avec Carrefour, je positive"... mais avait au moins eu le mérite de le faire en français.

"Nature needs heroes".

Tel est la devise que la marque états-unienne de vêtements Timberland se permet d'imposer au public français sur ses affiches de novembre 2019, se considérant naturellement, comme tant d'autres, en pays conquis.

Au surplus, non contents de nous polluer avec leur devise en langue étrangère, ces scélérats induisent en erreur les malheureux qui - ne comprenant pas l'anglais - prendraient la peine de lire la traduction imprimée en bas des affiches, en traduisant "Nature needs heroes" par "La nature recherche ses héros", alors que - à ma connaissance - leur phrase signifie "La nature A BESOIN DE héros".

Ce type de pratique ne peut décidément pas perdurer.

Pourquoi écrire : "Est. 1627" ?

Comme le fait le whisky Haig Club sur ses affiches publicitaires placardées en mai 2019 sur nos murs ; "est" étant évidemment, pour qui du moins parle couramment l'anglais, ce qui n'est naturellement le cas - à ma connaissance - que d'une infime partie de la population française, une abréviation du mot anglais "Established".

Et pas : "Fondé en" !

Ne dites pas : "La high-tech" et encore moins "Le high-tech" !

Affiche publicitaire française Lacoste de décembre 2019

Comme le fait lamentablement la chaîne de magasins de gare française Relay sur ses affiches publicitaires de la rentrée 2019, en annonçant "Chez Relay on n'a jamais fini de faire le tour du High-Tech".

Mais : "La haute technologie" !

Cela aura le double avantage :

  • de vous éviter d'utiliser une apocope (HIGH TECHnology),
  • et de parler anglais !