On ne dit pas : "Le règlement est devenu drastique" !

Le journaliste sportif français Dave Appadoo

Comme l'a déclaré, le 12 juillet 2020, le journaliste sportif français Dave Appadoo, dans l'émission vespérale d'Olivier Ménard "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Le règlement est devenu DRACONIEN" !

Je n'en peux plus de cette utilisation permanente d'un mot anglais...

On ne dit pas : "Nos reporters qui sont sur place voient en nombre des policiers qui sont armés" !

La journaliste française Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice sur BFM

Comme l'a déclaré, le 25 septembre 2020, la journaliste française Sarah-Lou Cohen, chef du service police-justice de la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "Nos reporters qui sont sur place voient DE NOMBREUX policiers armés" !

Parce que cette jeune femme est une professionnelle du verbe, qu'elle est une journaliste expérimentée, qu'elle parlait là d'une pratique relevant de son domaine de compétence, que les événements de ces dernières années lui ont malheureusement beaucoup trop donné l'occasion de peaufiner, et parce qu'enfin elle nous a gratifié en quelques minutes à peine d'au moins deux autres phrases - pour moi - inacceptables (*), je lui décerne sans hésitation mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

(*) : "Un homme correspondant au signalement fait par les victimes" et "Ce quartier c'est un quartier très large, très grand".

Des pommes variété "Golden delicious" certifiées "Bee friendly" !

Pommes Golden Delicious

Telle est la publicité française de l'enseigne allemande Aldi pour ses magasins français, entendue en septembre 2020 sur la station Rire & Chansons.

Sérieusement : combien de français pensent-ils donc qui comprennent - à l'oral - que "Bee friendly" s'écrit avec deux "e" à "Bee" et non un seul... et que cela signifie "Respectueux des abeilles" !

Logotype du label "Bee friendly"

Pourquoi dire : "Troisième clean sheet de suite" !

Le journaliste sportif franco-algérien Messaoud Bentarki

Comme l'a déclaré, le 27 septembre 2020, le journaliste sportif franco-algérien Messaoud Bentarki, dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas : "Troisième rencontre consécutive sans encaisser de but" !

La locution adverbiale "De suite" n'a en effet jamais signifié "Tout de suite".

On ne dit pas : "Le futur s'ouvre à vous" !

Publicité Samsung de septembre 2019 pour son téléphone Galaxy Fold

Comme se permet de nous l'asséner la marque coréenne Samsung dans sa publicité presse française de septembre 2019 pour le téléphone portable multifonction Samsung Galaxy Fold.

Mais : "L'AVENIR s'ouvre à vous" !

Au moins cette marque a-t-elle déjà le mérite de ne pas nous avoir imposé comme nombre d'autres - y compris françaises, c'est un comble ! - un slogan (voire une publicité parlée ou écrite) intégralement en anglais.

NB :

Pourquoi dire : "Depuis le restart du championnat" ?

L'ancien joueur de football français Ludovic Obraniak

Comme l'a déclaré l'ancien joueur international de football franco-polonais Ludovic Obraniak, devenu consultant, le 15 septembre 2020, dans l'émission "L'Équipe d'Estelle", de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas : "Depuis le REDÉMARRAGE du championnat" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Il a réussi à jouer dans le restart" !

Le journaliste sportif français Vincent Duluc

Comme l'a déclaré le journaliste sportif français Vincent Duluc, le 15 septembre 2020, dans l'émission "L'Équipe d'Estelle", de la chaîne de télévision française l'Équipe.

Mais : "Il a réussi à jouer LORS DU REDÉMARRAGE" !

Et même, idéalement : "Il EST PARVENU à jouer LORS DU REDÉMARRAGE DU CHAMPIONNAT" !

Pourquoi dire : "Flash info" ou "Breaking news" ?

Ainsi que le font de nombreuses stations de radio françaises depuis des années.

Ou comme l'inscrivent désormais presque systématiquement sur leurs écrans, depuis ces dernières années, la plupart des chaînes de télévision françaises d'information en continu.

Et pas :

  • "Dernière nouvelle", "Information de dernière minute" ou "Nouvelle de dernière minute", pour "Flash info" !
  • et : "Dernières nouvelles", "Informations de dernière minute" ou "Nouvelles de dernière minute", pour "Breaking News" !

 

Source : context.reverso.net

On ne dit pas : "On f'ra la note d'Icardi dans cinq minutes" !

Le journaliste sportif franco-algérien Messaoud Bentarki

Comme l'a déclaré, le 27 septembre 2020, le journaliste sportif franco-algérien Messaoud Bentarki, dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "On NOTEra Icardi dans cinq minutes" !

 

On ne dit pas : "Le projet qu'est en train d'faire Rennes" !

L'ancien joueur de football français Ludovic Obraniak

Comme l'a lamentablement déclaré l'ancien joueur international de football franco-polonais devenu consultant, Ludovic Obraniak, le 15 septembre 2020, dans l'émission "L'Équipe d'Estelle", de la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Le projet qu'est en train dE BÂTIR Rennes" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'était pas l'objet d'être le procès à Raoult" !

Le journaliste français Alexandre Devecchio

Comme l'a lamentablement déclaré le journaliste français Alexandre Devecchio, le 15 septembre 2020, dans l'émission "Le débat", de la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "CETTE AUDITION N'AVAIT PAS POUR objet d'être le procès DE Raoult" !

Pour cet épouvantable charabia, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Qui a fait une attaque à la machette" !

Comme l'a déclaré l'opticien français Morgan Salabi, le 25 septembre 2020 après-midi, sur la chaîne d'information en continu BFM TV.

Mais : "Qui a PERPÉTRÉ une attaque à la machette" ou "Qui a ATTAQUÉ à la machette" !

Et surtout : on ne témoigne pas en direct lorsque l'on a à ce point aucune légitimité pour le faire, que l'on commence par déclarer, "Et bien nous n'avons rien vu" !