"La myrrhe".

On retrouve souvent ce mot dans la Bible, où l'on évoque son parfum.

Le mot "Myrrhe" - avec deux "r" ! - désigne tout à la fois :

  • la gomme ou résine aromatique produite par le "Balsamier", également appelé "Arbre à myrrhe", un arbre d'Afrique et d’Asie, utilisée pour son parfum et ses propriétés stimulantes et antispasmodiques.
  • et cet arbre lui-même.

"Une ecchymose".

Une énorme ecchymose ou "bleu"

Il s'agit de ce que l'on appelle couramment "Un bleu" ; c'est à dire un épanchement diffus de sang sous la peau.

Elle se distingue de l'hématome, en ce que la rupture de vaisseaux sanguins causée par une contusion est moins importante pour une ecchymose que pour un hématome.

Le gonflement est relativement limité mais il peut être douloureux.

Après quelques jours, la couleur de la peau passe du bleu violacé au jaunâtre ou verdâtre.

L'ecchymose guérit spontanément en quelques jours.

"Une logorrhée".

Ce terme désigne une sorte de diarrhée ou d'incontinence verbale, un trouble du langage caractérisé par un besoin irrésistible et morbide de parler.

Et, par extension, un long discours creux, un verbiage, un flux de paroles inutiles et incohérentes, un blabla prétentieux pour présenter des banalités ou une analyse plus ou moins cohérente et fondée.

 

"Un va-t-en-guerre".

Ce terme, que l'on entend souvent mais avons parfois du mal à écrire correctement, peut avoir deux significations :

  • au sens propre, il s'agit d'un belliciste, d'une personne poussant à la guerre ; partisane de la force pour la résolution d'un conflit,
  • tandis qu'au sens figuré, il désigne une personne recherchant l'affrontement, le combat.

Source : wikipedia.org