Pourquoi dire : "Le black-out" (ou "Le blackout") ou "Un black-out" (ou "Un blackout") ?

Et pas, en français, selon le contexte :

  • au sens propre :
    • "Une panne électrique généralisée" ou "Une coupure de courant électrique à grande échelle", puisqu'il s'agit d'un effondrement de la totalité du réseau électrique pouvant être la conséquence d'une pénurie s'étant aggravée ou d'un problème technique imprévu.
La grande panne électrique de New-York, les 13 et 14 juillet 1977
La grande panne électrique de New-York, les 13 et 14 juillet 1977
La ville de Kiev (Ukraine), plongée dans le noir, à l'automne 2022
La ville de Kiev (Ukraine), plongée dans le noir, à l'automne 2022
    • "Un couvre-feu", c'est à dire une réduction de l'éclairage pouvant aller jusqu'à une obscurité totale, imposée par la défense passive en temps de guerre, afin de  protéger un lieu d’une attaque ennemie (aérienne, navale ou même terrestre).
La ville de Londres (Royaume-Uni),sous black-out à compter du 1er septembre 1939
La ville de Londres (Royaume-Uni), sous couvre-feu à compter du 1er septembre 1939
    • ou "Une extinction" en astronautique :
      • arrêt de la combustion d'un propulseur,
      • ou : interruption momentané de la réception des signaux émis par un engin spatial, pendant la traversée des couches denses d'une atmosphère ou lors du passage de l'engin derrière un astre.
  • et au sens figuré :
    • "Un silence médiatique" gardé et observé sur une information (une nouvelle, une décision officielle, etc.).
    • "Un trou de mémoire" ou perte momentanée de mémoire ou de conscience après avoir consommé un produit psychotrope, alcool ou drogue.
    • ou, en aéronautique : "Le voile noir" (idiotisme chromatique et idiotisme textile).

Sources : www.larousse.fr et wiktionary.org

Pourquoi dire : "Un check-up" ou "Un check up" ?

Et pas, en français , selon le contexte :

  • un bilan de santé ; un examen de santé,

L'examen de santé

  • ou : un examen complet, un diagnostic financier, une vérification.

Un diagnostic financier ("Check-up"financier)

Sources : www.linternaute.fr et Le Robert

"L'hypoacousie" ou "La perte d'acuité auditive".

La surdité : une dame parle très fort à l'oreille d'un vieil homme sourd

Il s'agit de ce que l'on appelle plus communément "La surdité".

C'est à dire la baisse de l'audition ou de la capacité à percevoir les sons (diminution de l'ouïe).

Une affection qui, en l'absence de prise en charge, elle peut être gênante dans la vie de tous les jours.

Elle peut avoir des causes diverses comme le vieillissement des cellules dues à l'âge ("Presbyacousie") ou encore l'exposition prolongée à des sons dont le volume dépasse les 85 décibels. Elle peut être définitive comme temporaire.

Source : www.ameli.fr et www.vivason.fr

Pourquoi dire : "Un pacemaker" ?

Implantation du stimulateur électrique ("Pacemaker")

Et pas, en français : "Un STIMULATEUR CARDIAQUE" !

Stimulateur électrique ("Pacemaker")

C'est à dire : un appareil électrique de petite taille implanté près du coeur et qui sert à stimuler celui-ci lorsque la fréquence cardiaque - c'est-à-dire le nombre de battements par minute - devient insuffisante pour permettre à l'organisme d'être correctement oxygéné.

Lorsque le rythme cardiaque est trop faible ou s'interrompt, l'appareil envoie une impulsion électrique au coeur par le biais d'une sonde de stimulation. Et cette impulsion électrique déclenche un battement cardiaque.

Implantation du stimulateur électrique ("Pacemaker")

Sources : www.medtronic.com et premiers-secours.ooreka.

"Un aidant" et "Un aidant familial" ou "Un aidant naturel".

Ce substantif masculin et cette locution nominale masculine relèvent du langage courant.

Et ils désignent :

  • "Un aidant" : une personne s'occupant d'une personne dépendante, handicapée ou malade (quel que soit son âge),

Une jeune aidante accompagnant un vieux monsieur

  • "Un aidant familial" ou "Un aidant naturel" : une personne venant en aide quotidiennement à une personne dépendante, handicapée ou malade (quel que soit son âge) faisant partie de leur entourage proche.Le travail d’aidant peut-être effectué seul ou en complément du travail d’un professionnel de l’aide à domicile (auxiliaire de vie, aide à domicile, aide-soignante, infirmière, travailleur social, etc.). Il peut également être régulier (continu ou à intervalles plus espacés) ou non.

Un aidant familial et une dame en fauteuil roulant

En 2014, la France comptait 8,3 millions d’aidants dont 4,3 millions pour les personnes âgées.

53 % sont des femmes, 57 % sont des conjoints et 17 % sont des membres de la famille.

Depuis 2010, la France célèbre chaque 6 octobre la Journée nationale des aidants.

Sources : www.essentiel-autonomie.com, www.larousse.fr et wikipedia.org

 

On ne dit pas : "Un aura" !

Emmanuelle, une viticultrice mosellane (57), candidate de la 17e saison de l'émission "L'amour est dans le pré"

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 5 septembre 2022, Emmanuelle, une viticultrice mosellane, candidate de l'émission "L'amour est dans le pré", sur la chaîne de télévision française M6.

Mais : "UNE aura" !

Ce substantif féminin nous vient du latin "aura" ("air en mouvement").

Et il désigne, selon le contexte :

  • un concept ésotérique désignant un contour coloré, comme un "halo de lumière" qui rayonnerait autour du corps ou de la tête d'un être vivant et qui serait la manifestation d'un ou plusieurs "champs d'énergie" ou d'une force vitale.

L’aura changerait de couleur selon l’évolution, l’état émotionnel ou de santé du sujet.

Une aura

  • par extension : le prolongement, la résonance d’un livre, d’une oeuvre d’art dans la sensibilité.

On dit par exemple : "L'auteur de ce tableau a su donner à cette scène une aura poétique".

  • en médecine :
    • la sensation subjective vague, toujours la même chez chaque malade, qui permet à celui-ci de prévoir l’imminence d’une crise. Elle peut être motrice (mouvement d’un doigt, d’un membre), sensitive, sensorielle (olfactive, auditive, visuelle, etc.), psychique, etc.

L’aura est surtout fréquente dans l’épilepsie, l’asthme, la migraine et l’hystérie.

    • ou autrefois (registre désuet) :  une émanation subtile du liquide spermatique qui semblait nécessaire pour la fécondation.
  • et enfin, en philosophie : l'atmosphère qui entoure ou semble entourer certains êtres ; leur image, leur réputation.

On dit par exemple : "Des personnalités comme De Gaulle ou Mitterrand possédaient une aura de vieux sages".

Sources : Le Robert, wikipedia.org et wiktionary.org

Pourquoi dire : "Le binge drinking" ?

Le binge drinking : 3 jeunes gens en train de s'alcooliser

Et pas siplement, en français : "L'intoxication alcoolique aiguë" ou "L'alcoolisation massive", encore appelée '"API (Alcoolisation Ponctuelle Importante)".

Cette pratique, malheureusement de plus en plus répandue chez les jeunes depuis quelques années, consiste à consommer massivement de l'alcool dans un temps très court, dans le but d'atteindre l'ivresse le plus rapidement possible.

Le binge drinking : un jeune, assommé par le tas de bières absorbées

Source : www.drogues.gouv.fr

"Un carabin" et "Une carabine".

Ces deux substantifs possèdent de nombreux sens que l'on ignore souvent :

  • "Un carabin" signifie en effet tout à la fois :
    • dans le registre désuet :
      • un soldat de cavalerie légère portant une carabine et que l’on employait d’ordinaire dans les reconnaissances ou les escarmouches (XVIe siècle),
Un carabin ou soldat de cavalerie légère armé d'une carabine
Un carabin ou soldat de cavalerie légère armé d'une carabine
      • du sarrasin ou "farine de blé noir",

Du sarrasin ou "farine de blé noir"

      • ou : celui qui se contente de hasarder quelque chose au jeu et qui se retire ensuite, qu’il ait perdu ou gagné.

On dit par exemple : "C'était un vrai carabin au jeu".

    • et dans le registre familier, encore aujourd'hui : un étudiant en médecine,
Un carabin et une carabine
Un carabin et une carabine
  • tandis que "Une carabine" désigne aussi bien :
    • une petite arquebuse puis un mousquet, c'est à dire une arme à feu du type fusil, d'abord utilisée au XVIe siècle par les carabins, des soldats de cavalerie légère,

Une carabine russe

    • dans le registre familier : une étudiante en médecine (féminin de "carabin"),
    • et dans le registre familier, ainsi que dans le registre désuet : la maitresse, souvent pauvre, d’un étudiant en médecine.

Sources : wiktionary.org

Que signifie donc les sigles "AG" ou "TAG", lorsqu'il s'agit de désigner un trouble ou une maladie ?

Eh bien tout simplement : anxiété généralisée et trouble anxieux généralisé.

Ces deux pathologies se caractérisent par la présence d’inquiétudes et d’anxiété excessives et chroniques.

Le temps moyen quotidien passé à se faire du souci serait en effet d'environ 310 minutes par jour, contre 55 minutes pour le reste de la popiulation.

Au-delà des problèmes réels, actuels ou déjà vécus, et de la bien naturelle anticipation de leurs conséquences négatives, les patients souffrant d'AG ou de TAG s'inquiètent d'événements ayant une très faible probabilité de se produire, telles que la fin du monde, l'enlèvement ou la chute d'une météorite géante.

Leur mode de raisonnement est en effet le suivant : "si je ne m'inquiète, il pourrait arriver un malheur".

L'AG ou le TAG se déclarent en général au début de l'adolescence ou de l'âge adulte, et ils s'installent en général lentement et progressivement, sachant que l'on repère fréquemment une tendance à se faire du souci déjà présente dans l'enfance.

www.quebec.ca et tcc.apprendre-la-psychologie.fr

Connaissez-vous "La prosopagnosie" ?

Il s'agit du vocable médical désignant un trouble de la reconnaissance des visages, empêchant de se souvenir de ses interlocuteurs.

Il s'agit d'une maladie relativement rare, atteignant environ 2,5% de la population mondiale, dont reconnaissent être atteints des personnalités telles que l'acteur français Thierry Lhermitte, le journaliste français Philippe Vandel ou l'acteur américain Brad Pitt.

"La prognathie" ou "Le prognathisme" et "La rétroprognathie" ou "Le rétroprognathisme".

Une jeune femme prognathe c'est à dire atteinte de prognathie

  • La prognathie ou le prognathisme (du grec pro, "avant" et gnathos, "mâchoire") est une configuration faciale selon laquelle une ou les deux mâchoires sont projetées en avant par rapport à la "verticale" allant du front au nez.

Lorsqu'une seule des deux machoires est concernée, on parle de prognathie ou de prognathisme mandibulaire ou maxillaire.

Mais dans les écrits non-médicaux, lorsque le terme est employé seul, il désigne généralement une avancée de la mâchoire inférieure.

La personne atteinte de prognathie ou de prognathisme est dite "prognathe".

Et le grand public parle plus couramment de "menton en galoche" ou de "menton saillant".

Une jeune femme rétrognathe c'est à dire atteinte de rétrognathie

  • La réthrognathie ou le rétrognathisme (du grec retro, "arrière" et gnathos, "mâchoire"), phénomène inverse, caractérise une ou deux machoires situées en retrait de cette ligne. L'angle facial est la mesure qui permet d'évaluer le prognathisme.

La personne atteinte de rétroprognathie ou de rétroprognathisme est dite "rétrognathe".

Et le grand public parle plus couramment de "menton fuyant".

Source : wikipedia.org

"La malignité".

Ce substantif féminin relève du registre soutenu.

Et il désigne, selon le contexte :

  • la tendance à faire le mal, à essayer de nuire en secret, en se servant des ressources de l'intelligence et de l'imaginatione ; la malveillance, la perfidie,

On dit par exemple : "Je me suis toujours méfié de la malignité de ce dirigeant".

  • ou : le caractère dangereux et insidieux d'une affection et sa tendance à s'aggraver.

En particulier, le caractère cancéreux d'une tumeur.

On dit par exemple : "Il s'agit malheureusement d'un cancer dont la malignité est particulièrement redoutable".

Source : Le Robert, www.cnrtl.fr et www.larousse.fr