"Le commandant Cousteau" ou "Le pacha".

On a ainsi appelé, des décennies durant, l'officier de marine et explorateur océanographique français Jacques-Yves Cousteau, né le 11 juin 1910 et mort le 25 juin 1997.

Le commandant Jacques-Yves Cousteau

Inventeur, écrivain et cinéaste, il est connu pour avoir perfectionné avec Émile Gagnan le principe du scaphandre autonome avec l'invention du détendeur portant leurs noms, pièce essentielle à la plongée sous-marine moderne.

Les films et documentaires télévisés de ses explorations sous-marines en tant que commandant de la Calypso ont rencontré un succès planétaire.

Le commandant Jacques-Yves Cousteau

Cinéma

Jacques-Yves Cousteau a participé à la réalisation de plus d'une centaine de films documentaires, dont trois longs-métrages et a obtenu plusieurs récompenses internationales prestigieuses :

  • "Épaves" (1943), meilleur court métrage au Festival de Cannes 1946,
  • "Le Monde du silence" (1956), long-métrage coréalisé avec Louis Malle, Palme d'or du Festival de Cannes et Oscar du meilleur film documentaire en 1956,

Affiche du film français "Le monde du silence" de Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle (1956)

  • "Histoire d'un poisson rouge" (1958), réalisé par Edmond Séchan Oscar du meilleur court-métrage de fiction en 1960,
  • "Le Monde sans soleil" (1964), réalisé par Jacques-Yves Cousteau, Oscar du meilleur film documentaire et Grand prix du cinéma français en 1964,
  • "Voyage au bout du monde" (1976), troisième et dernier de ses longs métrages, coréalisé avec Philippe Cousteau, son fils.

Livres

  • Le commandant Cousteau a notamment publié, en 1953, avec Frédéric Dumas le célébrissime "Le monde du silence".
Édition originale de 1953, du livre de Jacques-Yves Cousteau et Frédéric Dumas "Le monde du silence"
Édition originale de 1953, du livre de Jacques-Yves Cousteau et Frédéric Dumas "Le monde du silence"
  • Mais également, de 1981 à 1990, avec Philipe Diolé et Yves Paccalet, une série d'une douzaine de livres illustrés parus chez Flammarion, que je collectionnais et dévorais à chaque fois avec passion.

La collection de livres "L'odyssée du commandant Cousteau", parue chez Flammarion, dans les années 1980

  • et, avec Dominique Serafini, de 1985 à 1998, aux Éditions Robert Laffont "L'Aventure de l'équipe Cousteau en bandes dessinées", en 17 volumes.

Famille

Le commandant Cousteau a été, du 1er juillet 1937 au 1er décembre 1990, l'époux de l'exploratrice française Simone Melchior, qui l'a accompagné des décennies durant à bord de la Calypso.

Le commandant Jacques-Yves Cousteau et Simone Melchior, sa première épouse, sur la Calypso
Le commandant Jacques-Yves Cousteau et Simone Melchior, sa première épouse, sur la Calypso

Et avec laquelle il a eu deux fils, les plongeurs sous-marins, océanographes et cinéastes français Philippe Cousteau (6 mai 1938) et Jean-Yves Cousteau (30 décembre 1940 - 28 juin 1979).

Le commandant Jacques-Yves Cousteau et ses fils Philippe Cousteau et Jean-Michel Cousteau
Le commandant Jacques-Yves Cousteau et ses fils Philippe Cousteau et Jean-Michel Cousteau

Et deux petits-enfants, les militants écologistes franco-états-uniens Alexandra Cousteau (21 mars 1976) et Philippe Cousteau dit "Philippe Cousteau Jr" (20 janvier 1980), les enfants de son fils aîné Philippe.

À la mort de Simone, le 1er décembre 1990, Cousteau attend sept mois pour se remarier, le 28 juin 1991 avec l'hôtesse de l'air Francine Triplet, dont il a déjà deux enfants : Diane Élisabeth, née en 1979 et Pierre-Yves, née en 1981.

Source : wikipedia.org

"Neymar Jr", "Neymar", "Ney" et "Le Ney".

Le joueur international de football brésilien Neymar portant le maillot du Paris Saint-Germain

Il s'agit des différents noms d'usage et surnoms du joueur international de football brésilien Neymar da Silva Santos Junior, né le 5 février 1992.

Les extravagances capillaires du joueur de football brésilien Neymar

Considéré comme l'un des plus grands joueurs du football brésilien et mondial, il est connu du grand public pour ses tatouages et ses extravagances capillaires.

Les tatouages du joueur international de football brésilien Neymar

Neymar porte le brassard de capitaine de l'équipe nationale du Brésil depuis 2014.

Le joueur international de football brésilien Neymar portant le maillot de la sélection nationale

Et joue comme attaquant au Paris Saint-Germain depuis 2017, date à laquelle il devient le joueur le plus cher de l'histoire du football avec un transfert évalué à 222 M€, record auparavant détenu par Paul Pogba, transféré pour 105 M€ à Manchester United, en 2016. 

Titres individuels

Ayant remporté le Bola de Ouro du meilleur joueur du championnat brésilien en 2011, Neymar est élu meilleur joueur sud-américain de l'année en 2011 et 2012.

Classé dixième au classement du Ballon d'or 2011, treizième en 2012 puis cinquième en 2013 et en 2016. Neymar figure dans la liste des trois finalistes du Ballon d'or 2015 aux côtés de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, et est donc le premier joueur brésilien à figurer dans cette liste depuis 2007 et son vainqueur Kaka.

Il affirme donc les espoirs placés en lui et s'impose comme l'un des meilleurs attaquants de sa génération.

Parcours et palmarès en club

Ayant rejoint le club brésilien de Santos en 2003, il joue avec l'équipe A à partir de 2009. Avec ce club, Neymar remporte la Coupe du Brésil, deux championnats de l'État de Sao Paulo, la Recopa Sudamericana et la Copa Libertadores.

Il rejoint en 2013 le FC Barcelone, en Espagne, avec lequel il remporte notamment le Championnat d'Espagne et la Ligue des champions en 2015.

Depuis 2017, avec le PSG, Neymar a remporté 3 championnats de France, une Coupe de la Ligue et une Coupe de France.

Palmarès en sélection nationale

En 2011, à l'âge de 19 ans, Neymar remporte le championnat d'Amérique du Sud des moins de 20 ans avec la sélection brésilienne. L’année suivante, le Brésil remporte la médaille d'argent aux Jeux olympiques de Londres, en 2012, après être allé jusqu'en finale face au Mexique. Neymar et sa sélection gagne ensuite la Coupe des confédérations 2013 en battant en finale l'Espagne, championne du monde en titre, sur le score de 3-0. Neymar est élu meilleur joueur du tournoi. Lors de la Coupe du monde 2014, après un excellent début de tournoi, il se blesse en quart de finale et voit ses coéquipiers subir un revers historique face à l'Allemagne en demi-finale.

Il offre en 2016 son premier titre olympique à la sélection brésilienne aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, en marquant sur coup-franc dans le temps règlementaire, puis en transformant le tir au but vainqueur, après prolongation (1-1), en finale face à l'Allemagne. Il signe également le but le plus rapide de l'histoire des Jeux olympiques, après 14 secondes en demi-finale contre le Honduras.

Source : wikipedia.org

"Emiliano Zapata".

Emiliano Zapata

Il s'agit du nom d'usage de l'homme politique mexicain Emiliano Zapata Salazar, né le 8 août 1879 et mort le 10 avril 1919.

Surnommé "El caudillo del Sur" ("Le caudillo du Sud") et "l'Atila del Sur" ("l'Attila du Sud"), il fut, avec son "armée de libération du Sud" et ses hommes, communément appelés "les zapatistes", l'un des principaux acteurs de la révolution mexicaine de 1910 contre président Porfirio Diaz, puis de la guerre civile qui suivit le départ en exil de celui-ci en 1911.

Sa maxime, "Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux", est entrée dans la légende.

Edgar Morin

Le sociologue et philosophe français Edgar Morin

Il s'agit du nom de guerre - conservé après-guerre comme nom d'usage - du sociologue et philosophe français Edgar Nahoum, né le 8 juillet 1921.

Cet éminent chercheur en sciences sociales, penseur de la "pensée complexe", a toujours été un homme politiquement engagé.

Dès 1936, pendant la guerre d'Espagne, son premier acte politique, est d’intégrer, à l'âge de 15 ans, une organisation libertaire antifasciste, pour préparer des colis à destination de l’Espagne républicaine. En 1938, il rejoint les rangs du Parti frontiste, une petite formation de la gauche pacifiste et antifasciste.

En 1942, il obtient une licence en histoire et géographie et une licence en droit, avant de rentrer dans la Résistance communiste.

En 1943, il est commandant dans les Forces françaises combattantes sous son véritable patronyme d'Edgar Nahoum, et est homologué comme lieutenant.

Lors d'une réunion de résistants à Toulouse (31), il se présente sous le nom de guerre d'Edgar "Manin", en référence au personnage de Malraux dans "La condition humaine". Mais une camarade comprend "Morin" et il ne cherche pas à rectifier.

Membre du PCF depuis 1941, il s'en éloigne à partir de 1949 et en est exclu en 1951.

En 1955, il est l'un des quatre animateurs du Comité contre la guerre d'Algérie.

Cofondateur de la revue "Arguments" en 1956, il dirige, de 1973 à 1989, le CECMAS (Centre d'Etudes des Communications de MASse) qui publie des recherches sur la télévision et la chanson dans la revue "Communications".

Directeur de recherche émérite au CNRS depuis 1993, Edgar Morin est docteur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde.

Son travail exerce une forte influence sur la réflexion contemporaine, notamment dans le monde méditerranéen et en Amérique latine, et jusqu'en Chine, Corée ou au Japon.

Il a créé et préside l’APC (Association pour la Pensée Complexe).

Et il s'est marié en 2012, à l'âge 91 ans, avec la sociologue Sabah Abouessalam, de 38 ans sa cadette.

Source : wikipedia.org

"Tany Zampa".

Tany Zampa

Il s'agit du nom d'usage du criminel marseillais Gaetano Zampa, né le 1er avril 1933 et mort le 16 août 1984.

Surnommé "L'empereur de la nuit" ou "Le grand" du fait de sa taille (1,90m), il est considéré comme l'un des derniers parrains du milieu marseillais des années 1970.

La boîte de nuit aixoise "Le Krypton", le long de laquelle a été construit le P+R du même nom, fut le fleuron de son empire au début des années 1980.

 

"Porfirio Rubirosa".

Il s'agit du nom d'usage du playboy dominicain et diplomate de l'entre-deux-guerres et de l'après-guerre Porfirio Rubirosa Ariza, né le 22 janvier 1909 et mort le 16 juillet 1965.

Deuxième époux de l'actrice française Danielle Darrieux, son nom demeure attaché au poivrier rotatif très grand format, que l'on vous amène parfois dans certains grands restaurants... en référence à la taille réputée extrêmement impressionnante de sa verge.

 

"Gérard Hernandez".

Gérard Hernandez

Il s'agit du nom d'artiste et du nom d'usage de l'acteur espagnol Julio Gerardo Hernandez, né le 20 janvier 1933 et naturalisé français en 1975.

Il est naturellement célèbre pour son interprétation, depuis 2009, du personnage de "Raymond", le mari de Hughette, dans le feuilleton "Scènes de ménage", sur la chaîne télévisée française M6.

Raymond (Gérard Hernandez) et Hughette (Marion Game) dans le feuilleton français "Scènes de ménage", sur M6

Ainsi que pour sa voix, qu'il a prêtée à de nombreux personnages de dessins animés.

Mais on oublie souvent que Gérard Hernandez a participé au tournage de nombreux téléfilms et feuilletons.

Et de pas moins de cinquante longs métrages depuis 1955.

Il a notamment tourné sous la direction de metteurs en scène aussi renommés que : Yves Allégret, Jean-Jacques Annaud, Jacques Becker, Jean Becker, Nina Companeez, Jean Delannoy, Robert Dhéry, Georges Lautner, Jean Marboeuf, Édouard Molinaro, Gérard Oury, José Pinheiro, Pierre Richard, Pierre Tchernia, Pascal Thomas et Jean Yanne.

Et même : Anatole Litvak ou Sydney Pollack.

Personnellement, je l'ai adoré dans le génial "Coup de torchon" de Bertrand Tavernier, en 1981.

Affiche du film français "Coup de torchon" de Bertrand Tavernier (1981)

Et j'ai eu récemment la surprise de le découvrir dans "Le trou", le dernier film de Jacques Becker, en 1960.

Affiche du film français "Le trou" de Jacques Becker (1960)

Ainsi que dans... "Bobby Deerfield" de Sydney Pollack, en 1977, aux côtés d'Al Paccino et Marthe Keller !

Affiche du film états-unien "Bobby Deerfield" de Sydney Pollack (1977)

Source : wikipedia.org

"Laure Debreuil" alias "Laure de Broglie".

Laure Debreuil

Il s'agit du nom d'usage de la journaliste de télévision française Laure de Broglie, née le 7 février 1952.

Journaliste à TF1 et LCI, elle est depuis 1983 l'épouse du célèbre avocat français Georges Kiejman.

Arrière-arrière-petite-fille du 4e duc de Broglie (Albert) et cousine germaine des 8e et 9e ducs de Broglie (François et Philippe), elle appartient à la célèbre famille "de Broglie", une maison prestigieuse qui compte parmi ses membres de nombreuses personnalités éminentes parmi lesquels, l'homme politique français Louis de Broglie, assassiné le 24 décembre 1976 dans le cadre de ce que l'on a depuis surnommé "L'affaire de Broglie".

Leur patronyme ne se prononce absolument pas comme il s'écrit, puisque l'on doit dire : "De breuille" !

Sans doute la pauvre femme en avait-elle assez de l'entendre mal prononcé, pour en avoir été réduite à prendre un nom d'usage phonétique !

Mais je la comprends aisément si j'en juge par le nombre de jeunes journalistes - ceux de moins de 60 ans en tous cas - qui continuent de mal le prononcer, et ce malgré l'importance de sa famille dans l'histoire politique et militaire de notre pays.