On ne dit pas : "C'est normal qu'y a un relationnel" !

L’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri

Comme a pu le déclarer, le 3 septembre 2021, l’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "C'est normal qu'IL y AIT DES RELATIONS" !

Ou : "IL EST normal quE DES CONTACTS EXISTENT" !

Parce qu'il est parfaitement incapable de s'exprimer dans un français correct et accumule ce type de faute grossière ainsi que les anglicismes, dans cette émission que je suis très régulièrement, je lui lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'est des mauvaises sensations, c'est des mauvais épisodes" !

Le journaliste sportif français Grégory Schneider

Comme a pu le déclarer, le 3 septembre 2021, le journaliste sportif français Grégory Schneider, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais bien évidemment : "CE SONT DE mauvaises sensations, CE SONT DE mauvais épisodes" !

On ne dit pas : "Dans les moments légals" !

Le journaliste sportif français Bernard Lions

Comme a pu le déclarer, le 3 septembre 2021, le journaliste sportif français Bernard Lions, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais bien évidemment : "Dans les DÉLAIS LÉGAUX" !

On ne dit pas : "On n'a pas vu la once du début d'un progrès" !

Le journaliste sportif français Olivier Ménard

Comme a pu le déclarer, le 27 août 2021, le journaliste sportif français Olivier Ménard, dans son émission vespérale "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais bien évidemment : "On n'a pas vu L'ONCE du début d'un progrès" !

Même un enfant de six ans sait que l'on ne dit pas "La ombre", pas plus que "La arrivée", "La équipe", "La image" ou "La université", puisque l'article féminin "La" se transforme automatiquement en "l'", dès lors qu'il suit un mot commençant par une voyelle (ou un h muet) .

Cet effacement de la voyelle finale d'un mot s'appelle l'élision. Et elle est marquée à l'écrit par l'apostrophe, qui remplace la voyelle élidée.

Parce que non content d'accumuler les anglicismes au cours de ses émissions, que je suis régulièrement, il accumule les fautes de française de cet acabit, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Source : bdl.oqlf.gouv.qc.ca

On ne dit pas : "Lille avait été gagner 3-0" !

L'ancien joueur international de football franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak

Comme a pu le déclarer, le 26 août 2021, l'ancien joueur de football international franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak, dans l'émission de Grégory Ascher "L'Équipe de Greg", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Lille ÉTAIT ALLÉ gagner 3-0" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases souvent construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Ils sont dans l'deal" ?

Le journaliste sportif français Grégory Schneider

Comme a pu le déclarer, le 29 août 2021, le journaliste sportif français Grégory Schneider, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas, en français : "Ils ONT REMPLI LEUR CONTRAT" !

Pour cette phrase ni faite ni à faire, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Et quand y a la sanction elle est lourde, eh ben i' vont faire gaffe" !

L'ancien conseiller sportif français Gilles Favard

Comme a pu le déclarer, le 23 août 2021, l'ancien conseiller sportif du FC Nantes, Gilles Favard, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais, à tout le moins : "Et quand IL y AURa UNE sanction lourde, eT bIen iLS vont faire gaffe" !

Et idéalement : "Quand la sanction SERA lourde, iLS FERont ATTENTION" !

Parce que ce monsieur est coutumier de ce type d'énormités, je lui attribue, sans hésitation aucune, mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Le président s'est exprimé à mélisande Gomez et Mathieu Grégoire" !

La journaliste française Virginie Sainsily

Comme a pu le déclarer, le 23 août 2021, la journaliste sportive française Virginie Sainsily, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Le président s'est ENTRETENU AVEC Mélisande Gomez et Mathieu Grégoire" !

On ne dit pas : "Les joueurs marseillais ne reprendront pas le match, jugeant les conditions de sécurité n'étant pas garanties" !

Le journaliste sportif français Olivier Ménard

Comme a pu le déclarer, le 23 août 2021, le journaliste sportif français Olivier Ménard, dans son émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Les joueurs marseillais ne reprendront pas le match, jugeant QUE les conditions de sécurité n'étant pas garanties" !

Ou : "Les joueurs marseillais ne reprendront pas le match, les conditions de sécurité n'étant pas garanties" !

On ne dit pas : "J'ai tourné le film au lieu de mon enfance" !

Le réalisateur français Bruno Podalydès

Comme peut le déclarer le réalisateur français Bruno Podalydès, dans le documentaire français "Oléron, l'île tragi-comique de Bruno Podalydès", réalisé en 2021 par Caroline Diebold et diffusé le 21 avril 2021, dans l'émission Invitation au voyage", sur la chaîne de télévision publique franco-allemande ARTE.

Mais : "J'ai tourné le film SUR LE LIEU de mon enfance" !

Et même plutôt : "J'ai tourné le film SUR LES LIEUX de mon enfance" !

Le film évoqué est naturellement "Liberté-Oléron", réalisé par Bruno Podalydès en 2000 et sorti en 2001.

Affiche du film français "Liberté-Oléron", de Bruno Podalydès (2001)

On ne dit pas : "Y a rien au d'ssus le Bayern" !

Le journaliste sportif français Manu Lonjon

Comme a pu lamentablement le déclarer, le 19 août 2021, le journaliste sportif français Manu Lonjon, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "IL N'y a rien au dEssus DU Bayern" !