"Boiter" et "Boîter"

  • Le verbe "Boiter" (avec un "i") signifie : claudiquer, marcher en inclinant le corps d'un côté plus que de l'autre, ou alternativement de l'un et de l'autre.

On dit par exemple : "Depuis que je suis tombé, je boite un peu".

  • Et le verbe "Boîter" (avec un "î") n'existe pas officiellement.

Mais il est cependant utilisé par les militants politiques, dans le registre familier et en tant que néologisme, pour signifier : distribuer en boîtes à lettres (des tracts, des professions de foi).

On dit par exemple : "Je boîte dans ton quartier demain".

Ou : "Tu pourrais nous aider pour le boîtage de demain ?".

"Un ru", "Un rû" et "Une rue".

Ces deux petits mots homonymes ne signifient naturellement absolument pas la même chose :

Un ru

  • un "ru" est un très petit cours d'eau. Qui peut par ailleurs être également un fleuve s'il se jette dans une mer ou un océan.
Un rû : canal utilisé, en Vallée d'Aoste (Italie), pour amener l'eau des torrents des vallées latérales aux terrains arides de la vallée centrale.
Le rû Courtaud à Ayas
  • un "" (avec un ^ sur le "u") est un canal en Vallée d'Aoste, utilisé pour amener l'eau des torrents des vallées latérales aux terrains arides de la vallée centrale.

Une rue pavoisée

  • et une "rue" est une voie de circulation urbaine desservant des maisons ou des immeubles. De relativement faible largeur, elle ne comporte pas de contre-allées. Elle n'est pas trop étroite (sinon on parle de "Ruelle") et possède deux points d'entrée (sinon on parle d'"Impasse").

"La péladophobie" ou "Alophobie" et "La peladophobie".

  • La "Péladophobie" ou "Alopophobie est une peur ou une aversion irraisonnée des personnes chauves,

Crâne chauve

  • tandis que la "Peladophobie" est une crainte de la pelade et de sa contagion.

Pelade