Il ne faut pas confondre "Déboisage" et "Déboisement" !

Bien que possédant des significations fort différentes, ces deux substantifs masculins paronymiques sont malheureusement souvent confondus :

  • Le "Déboisage" désigne en effet : l'action de dégarnir une galerie de mines, un puits de mine ou une construction de son soutènement en bois ; de défaire un boisage, un coffrage, d'enlever les poteaux et les planches.
  • tandis que le "Déboisement" désigne :
    • au sens propre :
      • l'action de déboiser, c'est à dire : dégarnir un terrain des bois qui le couvraient,

On dit par exemple : "Cette vallée est en plein déboisement".

An Arborist Cutting Down a Maple Tree Piece by Piece
      • ou : le résultat de cette action.

On dit par exemple : "Le déboisement de cette région est une catastrophe".

"Le déboisement" ou "Un terrain déboisé"

On dit par exemple : "Un début de déboisement est visible sur le crâne de mon frère".

Un déboisement du front

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré à toutes les façons de dire "Être chauve".

Sources : www.universalis.fr, www.larousse.fr, wiktionary.org et www.cnrtl.fr

"Le raffinage" et "Le raffinement".

Ces deux substantifs masculins paronymiques appartiennent au langage courant.

Et ils possèdent des significations lradicalement différentes :

  • "Le raffinage" désigne : un ensemble d'opérations et de traitements (mécaniques ou chimiques) permettant de raffiner un produit brut ou une matière première, c'est-à-direde les purifier, d'en améliorer les caractéristiques, en vue de les rendre propres à la consommation et de les commercialiser.

On parle notamment ainsi, notamment, du raffinage :

    • du papier,
Le raffinage du papier
Le raffinage du papier
    • du pétrole,
Le raffinage du pétrole
Le raffinage du pétrole
    • du gaz,
Le raffinage du gaz
Le raffinage du gaz
    • de l'huile alimentaire,
Le raffinage de l'huile
Le raffinage de l'huile alimentaire
    • du sucre,
Le raffinage du sucre
Le raffinage du sucre
    • et des métaux.
Le raffinage des métaux précieux
Le raffinage des métaux précieux
  • tandis que "Le raffinement" désigne : le caractère de ce qui est raffiné, délicat, élégant, subtil et témoigne d'une recherche de perfection dans les détails..

On dit par exemple : "Cet homme se distingue par l'incroyable raffinement de son langage et de ses manières".

Ou : "Le raffinement de la gastronomie française est universellement connu".

Le dressage à la française

Il semble en revanche qu'en informatique ou en mathématique, le procédé permettant de rapprocher le modèle théorique à la réalité modélisée soit indifféremment appelé : "Raffinage" ou "Raffinement" !

Sources : www.linternaute.fr, www.futura-sciences.com, www.larousse.fr et wiktionary.org

"Imprudence" et "Impudence".

Ces deux substantifs féminins paronymiques ne doivent surtout pas être confondus.

Ils désignent respectivement en effet :

  • "Imprudence" (langage courant) :
    • le manque de prudence d'une personne.

On dit par exemple : "L'imprudence de mon chirurgien a failli me coûter la vie".

    • ou : une action imprudente.

On dit par exemple : "Veillez à ne pas commettre d'imprudences".

  • et "Impudence" (registre soutenu) :
    • l'attitude d'une personne qui agit volontairement d'une manière jugée choquante, offensante, indigne ou contraire à la bienséance ; l'impudeur, l'effronterie extrême, sans retenue ou cynique ; le culot (langage courant), le toupet (registre familier).

On dit par exemple :"Je ne saurais tolérer pareille impudence".

    • et par extension : une action ou une parole impudente ; un acte impudent.

On dit par exemple : "Les impudences de ce monsieur dépasse l'entendement".

Sources : www.cnrtl.fr et Le Robert

Quelle est la différence entre "Le réchauffage" et "Le réchauffement" ?

Ces deux substantifs masculins paronymes du langage courant ne doivent surtout pas être confondus.

Ils désignent en effet respectivement :

  • "Le réchauffage" :
    • l'action de chauffer à nouveau un objet ou une substance,.

On dit par exemple : "Le réchauffage de cette sauce doit se faire à feu très doux".

    • ou : le résultat de cette action.

On dit par exemple : "Le réchauffage de ce plat peut s'effectuer au four micro-ondes".

Le réchauffage d'une assiette de pâtes au four micro-ondes

  • et "Le réchauffement" :
    • au sens propre :
      • l'action de donner ou de redonner de la chaleur, en particulier au corps d'un être animé.

On dit par exemple : "Frictionner vigoureusement une personne victime d'hypothermie procure généralement un réchauffement suffisant".

      • le fait de se réchauffer, de reprendre de la chaleur, de devenir plus chaud.

On dit par exemple : "On assiste à un brusque réchauffement de la température au printemps".

Le réchauffement printanier

Ou : "Les conséquences du réchauffement climatique sont encore probablement très sous-estimées".

Le réchauffement climatique

      • et en horticulture :
        • l'ajout de fumier neuf à du fumier ancien, afin de réchauffer les couches refroidies.
        • ou : ce fumier neuf destiné à réchauffer les anciennes couches.

On dit par exemple : "Il va falloir que je remue ce réchauffement".

Et l'on parle également de "Réchaud".

Le "réchauffement" ou ajout de fumier neuf à du fumier ancien

    • et au sens figuré : le réconfort.

On dit par exemple : "Toutes ces délicates attentions contribuaient manifestement au réchauffement du malheureux vieillard".

Source : www.cnrtl.fr

"Épandre" et "Répandre".

Ces deux verbes paronymiques du langage courant ne divent pas être confondus.

Ils signifient respectivement :

  • "Épandre":
    • dans le domaine agricole : étendre sur le sol en étalant, en dispersant uniformément (une semence, du foin, du fumier, un engrais ou un produit phytosanitaire).

L'action d'épandre s'appelle "L'épandage" et celui-ci peut être effectué de manière manuelle ou mécanique.

Une agricultrice en train d'épandre du fumierL'épandage mécanique du fumier dans un champ par un tracteur

    • et, dans le registre soutenu : donner en abondance, répandre, verser.

 

 

 

  • et "Répandre" :

 

Sources : www.cnrtl.fr et XXX

"Une stalactite" et "Une stalagmite" : vous saurez dorénavant laquelle tombe et laquelle monte !

Des stalactites au plafond d'une grotte et des stalagmites sur le sol
  • Le substantif féminin"Stalactite" nous vient du grec stalaktos signifiant "qui coule goutte à goutte".

Il désigne : un type de formation suspendu au plafond des grottes, souterrains, sources chaudes, ou des constructions humaines telles que maisons, ponts, mines, etc.

Un plafond de grotte couvert de stalactites
Un plafond de grotte couvert de stalactites

N'importe quelle matière peut former des stalactites : lave, minéraux, boue, tourbe, poix, geysérite, etc.

Mais les spéléothèmes (concrétions de grottes) et les pagothèmes (concrétions de glace) sont les formes les plus fréquentes de stalactite.

Des stalactites de glace (ou "pagothèmes" )sur la façade d'une maison
Des stalactites de glace (ou "pagothèmes" )sur la façade d'une maison
  • La formation correspondante au sol est la "Stalagmite", formée, la plupart du temps, juste au dessous d'une stalactite.
Des stalagmites sur le sol d'une grotte
Des stalagmites sur le sol d'une grotte

Lorsque la stalagmite, en poursuivant sa lente croissance, rejoint la stalactite qui se forme au plafond de la grotte, les deux concrétions se soudent progressivement et forment ainsi un véritable "Pilier stalagmitique", ou "Colonne".

Il existe un moyen mnémotechnique extrêmement simple pour se souvenir de la différence entre "Stalactite" et "Stalagmite" : la stalacTite Tombe et la stalagMite Monte.

Des stalactites au plafond d'une grotte et des stalagmites sur le sol
Des stalactites qui tombent du plafond d'une grotte et des stalagmites qui montent depuis le sol

Source : wikipedia.org

"Contendant" ou "Contendante" et "Contondant" ou "Contondante".

Ces deux adjectifs paronymiques du registre soutenu ne doivent surtout pas être confondus, car ils possèdent des significations fort éloignées :

  • "Contendant" ou "Contendante" - qui relève également du registre désuet - qualifie en effet : celui ou celle qui est acteur ou actrice d'une situation ; protagoniste d'un conflit ou d'un litige.

On parle par exemple d'un "héritier contendant" ou d'un "prince contendant".

Et d'une "partie contendante", dans le domaine juridique.

Le mot peut également être utilisé comme substantif : "Un contendant" ou "Une contendante".

On dit par exemple : "Il faudrait que l'un des contendants accepte de faire quelques concessions".

  • tandis que "Contondant" ou "Contondante" qualifie : ce qui meurtrit par écrasement, blesse par le choc, sans couper, ni percer, mais en produisant des contusions.

On parle par exemple d'un "objet contondant" ou d'un "outil contondant", lorsqu'une personne a utilisé un gros cendrier ou une statuette pour frapper et assommer ou tuer sa victime.

Et d'une "arme contondante", pour désigner une arme constituée d'un manche pour la prise en main et d'une partie opposée servant à asséner des coups écrasants et non tranchants.

Les gourdins, les masses d'armes, les massues, les marteaux d'armes et les bâtons de combat sont des armes contondantes.

Mais pas les pics à glace ou les haches.

Une arme contondante est

Sources : wikipedia.org et www.cnrtl.fr

"Il vit sa vie" et "Il vit son vit".

Dans ces deux phrases paronymiques, les mots "vie" et "vit" sont homophones, puisqu'ils s'écrivent différemment mais se prononcent de façon identiques ("vi").

Et les trois mots "vit" employés sont homophonographes, puisqu'ils s'écrivent ("vit") et se prononcent ("vi") de façon identique, mais possèdent des significations totalement distinctes :

  • "Il vit sa vie" :
    • Dans la première partie de cette phrase ("Il vit"), le mot "vit" constitue la troisième personne du singulier du verbe "vivre" au présent de l'indicatif.

Et cette phrase constitue une déclinaison de l'expression du langage courant "Vivre sa vie".

  • et "Il vit son vit" :
    • Dans la première partie de cette phrase ("Il vit"), le mot "vit" constitue la troisième personne du singulier du verbe "voir" au passé simple de l'indicatif.
    • tandis que dans la seconde partie ("son vit"), le mot "vit" est un substantif masculin du registre soutenu désignant la verge.

"Luxuriant" ou "Luxuriante" et "Luxurieux" ou "Luxurieuse".

Ces adjectifs paronymiques du registre soutenu ont des significations totalement différentes et ne doivent donc surtout pas être confondus :

  • "Luxuriant" ou "Luxuriante" signifie en effet :

Une végétation luxuriante

    • qui foisonne, pousse et se développe en abondance et avec vigueur.

On parle ainsi souvent d'une "forêt luxuriante", d'une "jungle luxuriante" ou d'une "végétation luxuriante".

Voire, par analogie, d'une "chevelure luxuriante".

Une pilosité masculine luxuriante

Ou d'une "pilosité luxuriante".

    • ou : qui déborde de richesse, de vigueur.

Une santé luxuriante

On parle par exemple d'un "style luxuriant", d'une "description luxuriante" ou d'une "santé luxuriante".

  • tandis que "Luxurieux" ou "Luxurieuse" signifie : débauché(e), lascif(ve), lubrique, voluptueuse, sensuelle ; s'adonnant à la luxure.

Ou : empreint(e) d'une sensualité lascive ; incitant au plaisir sexuel.

Une danseuse du ventre

On parle par exemple d'une "danse luxurieuse".

L'actrice espagnole Penelope Cruz, dans une pose luxurieuse
L'actrice espagnole Penelope Cruz, dans une pose luxurieuse

Ou d'une "pose luxurieuse".

Sources : Le Robert, www.larousse.fr et www.cnrtl.fr

"Former des voeux" ou "Former un voeu" et "Formuler des voeux" ou "Former un voeu".

Ces locutions verbales paronymiques sont malheureusement souvent confondues alors qu'elles possèdent des significations très différentes :

  • "Former des voeux" ou "Former un voeu" signifie en effet : émettre, énoncer ou exprimer des voeux ou un voeu.

On dit par exemple : "Je forme des voeux pour que ton père guérisse".

  • tandis que "Formuler des voeux" ou "Formuler un voeu" désigne la façon dont on exprime ou rédige ledit voeu.

On dit par exemple : "J'ai formulé des voeux amicaux et chaleureux de prompt rétablissement au père de mon voisin".