On ne dit pas : "Prévoir d'avance" !

Mais simplement : "Prévoir" !

"Prévoir d'avance" est en effet un affreux pléonasme, dès lors que le verbe du langage courant "Prévoir" signifie, selon le contexte :

  • penser, d'après certaines données, qu'un fait futur est très probable ("prévoir du beau temps"),
  • concevoir quelque chose par la pensée, l'envisager comme possible, et, en particulier, prendre des dispositions en vue de son éventualité ("Prévoir un danger"),
  • ou : penser faire telle chose, l'organiser par la pensée À L'AVANCE et prendre ses dispositions dans cette intention ("Prévoir un gilet pour le soir").

Sourve : www.larousse.fr

On ne dit pas : "Le père de la jeune fille il" ni "Le père de la victime il" !

La journaliste française Mélanie Vecchio

Comme l'a déclaré la journaliste française "police-justice" Mélanie Vecchio, le 20 octobre 2020, sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais simplement : "Le père de la jeune fille" (+ verbe conjugué) et "Le père de la victime" (+ verbe conjugué) !

Parce que répéter systématiquement ce type de pléonasme - comme cette personne l'a fait à au moins six reprises lors de sa courte intervention - me semble indigne d'une professionnelle du verbe, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Le traducteur il essaye de shorter les traductions" !

L'humoriste français Pierre-Antoine Damecour

Comme l'a déclaré l'humoriste français Pierre-Antoine Damecour, le 14 octobre 2020, dans l'émission d'Estelle Denis "L'Équipe d'estelle", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Le traducteur essaie de RACCOURCIR les traductions" !

Pour cet infâme charabia, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "On se disait ensemble" !

Les journalistes français Christophe Delay et Pascale de la Tour du Pin, présentateurs de l'émission de télévision matinale "Première édition" sur BFM Business

Comme l'a déclaré, le 15 septembre 2020, le journaliste français Christophe Delay, présentateur, avec Pascale de la Tour du Pin, de l'émission de télévision matinale "Première édition", de la chaîne de télévision française d'information en continu BFM Business.

Mais, à tout le moins : "On se disait" !

Car "On se disait ensemble" est un pléonasme.

Et même, idéalement : "NOUS NOUS DISIONS" !

On ne dit pas : "Moi, personnellement, j'ai trouvé que" !

L'ancien président du club de football français du Racing Club de Lens (62) Gervais Martel

Comme l'a déclaré, le 24 août 2020, l'ancien président du RC Lens, Gervais Martel, dans l'émission vespérale d'Olivier Ménard L'Équipe du soir, de la chaîne de télévision français L'Équipe.

Mais, bien plus simplement : "J'ai trouvé que" !

Pas spécialement pour cette déclaration, mais de façon générale, parce que j'ai rarement entendu une personne de cet âge (il est né en 1954) et avec ce niveau d'études (école de commerce) et de responsabilité (chef d'entreprise et président de club) s'exprimer aussi mal, Gervais Martel jouit du privilège d'être détenteur permanent de mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Les objectifs qu'on a parlé ensemble" !

William Aucant

Comme l'a déclaré l'architecte nantais William Aucant, membre de la Convention citoyenne climat, le 27 juillet 2020, sur la chaîne de télévision publique française Public Sénat.

Mais : "Les objectifs DONT on a parlé" !

Et même, idéalement : "Les objectifs DONT NOUS AVONS parlé" !

Même si l'on peut parler tout seul, "Parler ensemble" relève en effet, pour moi, dans un cas comme celui-ci, du pléonasme.

On ne dit pas : "Il va pas s'excuser à toute la France entière" ni "Vous qui faisez les médias" !

L'ancien conseiller sportif français Gilles Favard

Comme l'a déclaré le 20 juillet 2020, l'ancien conseiller sportif du FC Nantes, Gilles Favard, dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir" de la chaîne de télévision française "L'Équipe".

Mais : "Il NE va pas s'excuser AUPRÈS de la France entière" !

Et : "Vous qui FAITES les médias" !

Ou plutôt : "Vous qui TRAVAILLEZ dans les ORGANES D'INFORMATION" !

Pour cet immonde charabia et parce qu'il ne sait pas parler correctement le français, assassinant systématiquement notre langue lors de la plupart de ses interventions, il mérite mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".