"L'Antiquité".

Il s'agit de la première des quatre grandes périodes de l'Histoire.

L'Antiquité est la période située après la Préhistoire et avant le Moyen Âge, soit :

  • d'environ - 3500 à - 3000, pour l'Europe, avec l'invention de l'écriture en Mésopotamie et en Égypte,
  • à 476, date de la chute de l’Empire romain d’Occident.

On subdivise l'Antiquité en 3 sous-périodes :

  • l'"Âge du cuivre" (vers - 3800-3500),
  • l'"Âge de bronze" (vers - 2500)
  • et l'"Âge de fer" (vers - 1200).

L'étude de cette période s'appelle "L'histoire antique".

Source : wikipedia.org

"La Préhistoire".

Il s'agit de la période située, comme son nom l'indique fort justement, "avant l'Histoire" et ses quatre grandes périodes, et qui débute, pour l'Europe, vers - 3500 à - 3000, avec l'invention de l'écriture en Mésopotamie et en Égypte.

La Préhistoire se divise en deux grandes parties, qui se divisent elles-mêmes en différentes sous-périodes :

  • le Paléolithique ou "Âge de la pierre taillée",
  • et le Néolithique ou "Âge de la pierre polie".

Avec une phase de transition entre ces deux grandes périodes, appelée le Mésolithique.

L'étude de cette période porte le même nom qu'elle - "la Préhistoire" - et son spécialiste "un préhistorien".

Et on appelle la période historique qui suit la Préhistoire l'Antiquité.

Source : wikipedia.org

L'expression à froid.

C'est un procédé d'extraction s'effectuant sans chauffage, apparu en Sicile au cours du XIXe siècle.

Cette méthode est réservé, la plupart du temps, aux variétés de fruits ou plantes comme les agrumes (oranges, citrons, mandarines).

Les huiles essentielles de ces fruits sont contenues dans leurs zestes (partie extérieure, colorée et parfumée).

Et l'expression à froid consiste à soumettre la substance végétale à une forte pression à l'aide d'une presse hydraulique.

Les méthodes d’extraction à froid ont longtemps été artisanales avant d'être mécanisées et elles sont aujourd'hui réalisée grâce à des machines perfectionnées.

"Une huile essentielle" ou "Une essence végétale".

Il s'agit d'un composé aromatique (odoriférant) et volatil extrait de plantes.

Elle forme un liquide non gras, soluble dans l’alcool, la cire et l’huile mais insoluble dans l’eau (hydrophobe).

Et elle est obtenue par extraction mécanique, distillation à la vapeur d'eau, distillation à sec ou par expression à froid des parties de la plante qui en contiennent : fleurs, pétales, feuilles, tige, racines, écorce des fruits, graines, résine ou gomme.

Le rendement est extrêmement faible, puisqu"il ne faut pas moins de 100 kg de lavande ou près de deux tonnes de pétales de rose pour obtenir un seul litre d’huile essentielle !

 

"L'ignition".

Ce mot désigne :

  • en chimie : l'état des corps en combustion,
  • en physique :
    • l'état d’un métal ou d’un autre corps chauffé jusqu’à ce qu’il devienne rouge.
    • Ou l'action de le porter dans cet état.
  • dans le nucléaire : l'état de fusion d’un plasma dans lequel l’énergie produite est suffisante pour que la réaction soit capable de s’auto-entretenir.

Source : wiktionary.org

"Le protoxyde d'azote", "L'oxyde nitreux" ou "L'hémioxyde d'azote".

Il s'agit de ce que l'on appelle communément "Le gaz hilarant".

Ce gaz incolore, contribuant à l'effet de serre, à un effet euphorisant à l'inhalation, d'où son usage récréatif comme hallucinogène.

Il est utilisé en anesthésie, chirurgie, odontologie, pour ses propriétés anesthésiques et analgésiques.

Mais également comme comburant pour accroître la puissance des moteurs en compétition automobile, ainsi que comme gaz propulseur, dans les bombes de crème Chantilly ou de gaz dépoussiérant pour les ordinateurs.

"Un gyroscope".

Un gyroscope

Il s'agit d'un appareil tournant autour d'un axe, qui fournit une direction constante.

Le gyroscope exploite le principe de la conservation du moment angulaire en physique, appelé "stabilité gyroscopique" ou "effet gyroscopique". Cette loi fondamentale de la mécanique veut qu'en l'absence de couple appliqué à un solide en rotation, celui-ci conserve son axe de rotation invariable. Lorsqu'un couple est appliqué à l'appareil, en revanche, il provoque une précession ou une nutation du solide en rotation

Il s'agit donc d'un capteur de position angulaire ; le "gyromètre" étant un capteur de vitesse angulaire.

Le gyroscope donne la position angulaire (selon un, deux ou les trois axes) de son référentiel par rapport à un référentiel inertiel (ou galiléen).

Étudié et commercialisé dès 1810 par l'Allemand Johann Gottlieb Friedrich von Bohnenberger, il fut perfectionné et baptisé ainsi en 1852 par le physicien français Léon Foucault pour une expérimentation impliquant la rotation de la Terre.

La rotation avait déjà été mise en évidence par le pendule de Foucault, en 1851, mais l'expérience du pendule du Panthéon n'était pas suffisamment convaincante pour beaucoup de contemporains, ce qui poussa Foucault à inventer l'année suivante le gyroscope.

Source : wikipedia.org

"Une plante épiphyte".

Il s'agit d'une plante poussant sur d'autres plantes, et non dans le sol, comme les mousses ou les orchidées.

Le mot "épiphyte" vient du grec et signifie littéralement "à la surface de la plante".

Une plante épiphyte s'accroche à une autre pour se développer ; cet autre végétal étant généralement, un arbre : la plante épiphyte s'ancre dans l'écorce de l'arbre et y trouve un peu de matière organique.

Ces petites quantités de substrat suffisent à lui apporter les minéraux dont elle a besoin pour sa croissance ; quant à l'eau, indispensable à la photosynthèse, elle est captée dans l'air ambiant et/ou stockée dans des "réservoirs" à partir des pluies ou de la rosée.

Sans aucun contact avec le sol, les plantes épiphytes trouvent tout de même de quoi vivre, croître et se multiplier.

Et elles sont extrêmement courantes puisque l'on en dénombre plus de 30 000 espèces !

Source : www.gerbeaud.com

"La Macaronésie".

Carte de la Macaronésie

Il s'agit d'un ensemble géographique regroupant les territoires insulaires volcaniques des Açores, des îles Canaries, de Madère et du Cap-Vert, situés à l'Ouest et proches des côtes africaines.

Pour ceux qui s'étonneraient de ne jamais avoir entendu parler des "Îles Selvagens" ("Ilhas Selvagens" en portugais, soit "Îles Sauvages"), figurant sur la carte illustrant cet article, qu'ils se rassurent : il ne s'agit jamais que d'un minuscule archipel portugais situé dans l'océan Atlantique, à 160 km au Nord de Ténériffe (Îles Canaries) et 290 km au Sud-Sud-Est de Madère, dont il dépend.

Lequel archipel ne compte que trois îles principales (Selvagem Grande, Selvagem Pequena et Fora) et douze îlots, s'étendant sur... 2,73 km2 et peuplés de... 4 habitants.

Source : wikipedia.org

 

"Les Perséides".

Ce nom désigne un essaim de météores ou "étoiles filantes", visible dans l'atmosphère terrestre, dont la taille est comprise entre celle d'un grain de sable et celle d'un petit pois.

Ils se déplacent à une vitesse de 58 km/s, soit environ 210 000 km/h et, en moyenne, on peut généralement en observer une centaine par heure.

Les premières traces d'observation datent de l'an 36, mais ce n'est qu'entre 1864 et 1866 qu'il a été établi une relation entre les Perséides et la comète Swift-Tuttle dont ces débris sont issus.

Ces météores sont observables lorsque lesdits débris rencontrent l’atmosphère terrestre, soit à partir du 20 juillet environ, jusqu’aux alentours du 25 août, avec un maximum habituellement situé entre les 11 et 15 août ; la nuit la plus active de la pluie des Perséides étant celle du 12 au 13 août de 2 à 5 heures du matin.

Se produisant, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale, les Perséides constituent l'essaim de météores le plus spectaculaire et le plus populaire de l'année