"La théologie politique".

La théologie politique se situe au point de rencontre entre philosophie politique et théologie chrétienne.

Elle se penche en particulier sur la manière dont des concepts et des modes de pensée théologiques peuvent impliquer, justifier ou éclairer des analyses ou des engagements politiques, sociaux, économiques ou leur être sous-jacents.

Mais ce même terme de "théologie politique" a été utilisé en des sens et au sein de questionnements assez divers suivant les époques et les auteurs.

Source : wikipedia.org

Connaissez-vous "Les pays-Bas caribéens" ou "Caraïbes néerlandaises", également appelées "anciennes îles BES" ?

Les "Pays-Bas caribéens", "Caraïbes néerlandaises" ou "Îles BES (Bonaire, saint-Eustache et Saba)

"Les pays-Bas caribéens" ou "Caraïbes néerlandaises" est le nom donné, depuis le 10 octobre 2010, après la dissolution de l'État des "Antilles néerlandaises", à l'ancien regroupement des îles néerlandaises de Bonaire, Saint-Eustache et Saba, dites "Îles BES" (pour Bonaire, Eustache et Saba).

Éloignées de la côte européenne des Pays-Bas d'environ 7 200 kilomètres, celles-ci ont réintégré l'État des Pays-Bas en tant qu'entités publiques au statut de municipalité à caractère particulier (néerlandais : "openbare lichamen").

Bonaire, Saint-Eustache et Saba possèdent de grandes différences culturelles et géographiques.

Mais surtout : à l'importance considérable de leur population globale de 24 000 habitants s'ajoute l'immensité de leur superficie globale : 322 km2 (contre 240 pour la ville de Marseille (13)).

  • Bonaire (19 000 habitants sur 288 km2) est située à 41 km à l'Est de Curaçao (demeurant à conquérir) et à 88 km au Nord-Nord-Est des côtes du Venezuela (déjà conquis).

Elle fait partie du groupe des "îles Sous-le-Vent" (ou "îles ABC" pour Aruba, Bonaire et Curaçao) dans les Petites Antilles.

  • alors que Saint-Eustache (3 000 habitants sur 21 km2) et Saba (2 000 habitants sur 13km2) se trouvent au Sud de Saint-Martin ("Sint Maarten", déjà conquise) et au Nord-Ouest de Saint-Christophe-et-Niévès (demeurant à conquérir).

Source : wikipedia.org

 

"Le serment du Jeu de Paume".

Le Serment du Jeu de Paume par le peintre Jacques-Louis David (1792)

Le serment du Jeu de Paume est un engagement solennel d’union pris le 20 juin 1789 à la salle du Jeu de paume, à Versailles (78), par 300 députés du tiers état, auxquels s'associent certains députés du clergé et de la noblesse lors des états généraux de 1789.

Ils firent le serment de ne pas se séparer avant l’élaboration d’une Constitution.

Cet engagement, dénué d'existence juridique dans le cadre de l'Ancien Régime prévalant encore, a un fort impact symbolique et politique, qui en fait un moment décisif des préludes de la Révolution française. Il témoigne aussi d'un transfert de souveraineté et de sacralité, du roi à la Nation.

Préfigurant la souveraineté nationale et la séparation des pouvoirs, il amènera la réunion des trois ordres (noblesse, clergé, tiers état) en une "Assemblée nationale constituante", dont sera issue l'abolition des privilèges (4 août 1789), la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen (26 août 1789), et les grands principes de la Constitution (fin 1791).

Source : wikipedia.org

"Le jeu de paume".

Le jeu de paume est un sport, pratiqué depuis plusieurs millénaires.

Initialement joué à main nue ou gantée de cuir, il est ensuite devenu un sport de raquettes.

Il est l'ancêtre direct de la pelote basque, de la pelote valencienne, de la balle pelote, du jeu de balle au tambourin, du tennis et plus généralement de tous les sports de raquette.

Un joueur de paume est un "paumier" ou un "paumiste".

On distingue parmi les jeux de paume deux disciplines : la courte paume,  qui se joue en salle avec une galerie, et la longue paume qui se joue en extérieur.

Le Serment du Jeu de Paume par le peintre Jacques-Louis David (1792)
Le Serment du Jeu de Paume par le peintre Jacques-Louis David (1792)

En France, le jeu de paume est également associé au "Serment du Jeu de paume", un des événements majeurs du début de la Révolution française.

Centre d'art du Jeu de paume

Et au "Jeu de Paume", un centre d'art parisien (75), consacré à l'image et à la photographie, situé dans un bâtiment construit, en 1861, sous le règne de Napoléon III, place de la Concorde, à l'angle nord-ouest du jardin des Tuileries, afin d'abriter des courts de jeu de paume. Et de constituer le pendant de l'Orangerie, construit en 1852, côté Seine, afin d'abriter les orangers du jardin des Tuileries auparavant entreposés au palais du Louvre durant l’hiver.

"La sustentation".

Ce substantif féminin désigne :

  • l'action de maintenir ou soutenir les forces d'un malade, d'un convalescent, d'un blessé, d'un opéré par une alimentation convenable ou des médicaments appropriés.

Ainsi, "sustenter quelqu'un" c'est le nourrir et "se sustenter" c'est manger.

  • la force qui permet de maintenir ou soutenir en équilibre un engin dans les airs (avion, hélicoptère, etc.) ou dans l'eau (bateau) mais également un corps dans l'eau (lorsque l'on nage ou "fait la planche").
  • Sources : www.larousse.fr et www.cnrtl.fr

"Les fêtes johanniques".

Les fêtes johanniques à Orléans (45)

Les fêtes johanniques se déroulent à Orléans (45) depuis 1431 ou 1432.

Il s'agit d'une manifestation annuelle commémorant la délivrance, le 8 mai 1429, par Jeanne d'Arc et son armée, de la ville, alors  assiégée par les Anglais.

Il s'agit d'une pratique rituelle et festive inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel en France depuis mars 2018.

"Un antipape".

Un antipape est une personne qui a exercé la fonction et porté le titre de pape, mais dont l'avènement à cette charge n'est pas ou plus reconnu aujourd'hui comme régulier et valable par l'Église catholique.

  • Lors de certaines périodes turbulentes de l'histoire de l'Église, des élections irrégulières ont porté sur le trône pontifical des prétendants alors que l'église catholique romaine était déjà dirigée par un pape.
  • D'autres antipapes ont été élus de façon irrégulière pendant une vacance du trône.
  • Enfin, il est arrivé que les électeurs se divisent en factions rivales et élisent deux papes différents le même jour.

Dans tous les cas, nombre de ces antipapes ont été simplement nommés par des souverains pour servir leur intérêt propre.

Les chaos de l'histoire de l'Église ne permettent pas toujours d'établir avec certitude qui était régulièrement pape et qui était antipape. Certains cas ont été tranchés bien plus tard. D'autres font encore débat.

Lire la suite

"Forme longue" et "Forme courte" des noms de pays.

Carte du monde

La plupart des pays ont deux noms : un nom de "forme courte" et un de "forme longue".

  • La forme courte est le nom usuel, par exemple "Belgique" ou "Iraq".

Elle est utilisée dans la vie courante, l'enseignement et la cartographie.

  • La forme longue donne généralement une indication sur la forme de gouvernement de l'État, par exemple "Le royaume de Belgique" ou "La république d'Iraq".

Elle est utilisée dans les actes officiels des États : constitution, législation, traités, procès-verbaux, actes notariés etc. Ainsi que dans les publications et discours formels.

La forme longue peut ne reposer que sur des fondements historiques. C'est par exemple le cas de la Suisse qui conserve le nom officiel de "Confédération suisse" bien qu'elle ait abandonné le statut de confédération en 1848 pour devenir un État fédéral.

Il arrive également qu'un nom de forme longue soit davantage usité que la forme courte dans la langue courante. C'est notamment le cas de "La république tchèque", dont le nom sous forme courte, "Tchéquie", n'est que très rarement utilisé.

Quelques pays n'ont qu'une seule forme de nom, soit courte comme le "Canada", soit longue comme la "République dominicaine".

Source : wikipedia.org

"La numératie" et "La littératie".

  • La "Numératie" est :
    • la capacité d'une personne à comprendre et à utiliser des concepts mathématiques, lui permettant de maîtriser suffisamment l'information quantitative et spatiale pour être fonctionnelle en société,
    • ainsi que de la tendance d'un individu à réfléchir mathématiquement dans différentes situations professionnelle, personnelle, sociale et culturelle.

Le concept de "Numératie" est parfois englobé par celui de "Littératie", au sens où ce dernier se réfère notamment à des textes à contenu quantitatif.

  • Et la "Littératie" est la capacité d'une personne à lire et à comprendre un texte, lui permettant de maîtriser suffisamment l'information écrite pour être fonctionnelle en société.