On n'écrit pas : "Les tous derniers" ni "Les tous premiers" !

Mais : "Les touT derniers" et "Les touT premiers" !

Il suffit de penser aux formes féminines correspondantes, qui sont naturellement : "Les touTES dernières" et "Les touTES premières".

... ET de savoir que l'on ne doit pas mettre de "s" à ce "tout", alors que l'on en met un à "touteS".

Très simple n'est-ce-pas, pour nos enfants et autres amis étrangers, qui doivent véritablement nous maudire !

On ne dit pas : "Un beau garçon" ni "Un joli homme" :

Mais plutôt : "Un JOLI garçon" et "Un BEL homme" !

Ou , dans le registre argotique : "Un beau mec".

Et, dans le registre familier, principalement pour les jeunes : "Un BG", "Un beau gosse" ou "Un bogosse".

  • "Un beau garçon" est une formule correcte, mais "Un joli garçon" est bien davantage usité.
  • En revanche "Un joli homme" ne s'utilise absolument jamais.

On n'écrit pas : "Un du" ni "Des dûs", "Dûs", "Dûe" ou "Dûes" !

Mais : "Un dÛ" et "Des dUs", "DUe" et "DUes" !

  • Avec un accent circonflexe sur le "u" pour : le substantif masculin singulier (ainsi que pour l'adjectif masculin singulier "Dû" ou le participe passé du verbe devoir "Dû").
  • Et sans accent circonflexe sur le "u" pour : le substantif masculin pluriel ("Des dus"), l'adjectif masculin pluriel ("Dus") ou pour les adjectifs féminins singulier ("Due") et pluriel ("Dues").

La règle est assez simple à retenir : l'accent se perd au féminin ET au pluriel.

Exemples :

  • Substantif masculin singulier : "Avec ce règlement il vous reste un dÛ de 350€",
  • Adjectif masculin singulier : "Le montant dÛ par ce client est de 350€",
  • Participe passé du verbe devoir : "Mon épouse a dÛ rentrer à pied" ou "Ils ont dÛ partir très tôt".
  • Substantif masculin pluriel : "Les dUs de ces trois patients représentent plus de 600€",
  • Adjectif masculin pluriel : "Les montant dUs par ces trois patients représentent plus de 600€",
  • Adjectif féminin singulier: "La somme dUe est de 200€",
  • Adjectif féminin singulier : "Les sommes dUes s'élèvent au total à 700€".

"An" et "Année".

Savoir quand utiliser chacun de ces deux mots relève souvent du véritable casse-tête pour nos amis étrangers. La plupart des langues (anglais, allemand, italien, etc.) ne disposent en effet que d'un seul mot, là où le français a jugé bon d'en avoir deux !

  • Le mot mot masculin "An" est un repère chronologique.

On dit, par exemple : "Le jour de l'an" , "En l'an 1 000"  ou "En l’an 2000".

Il est donc utilisé pour donner un repère dans le temps ou pour préciser une date.

On l'utilise ainsi après les nombres cardinaux (1, 2, 3, 4, etc.) pour dire, par exemple : "Depuis trois ans", "Il y a quatre ans" ou "Dans six ans".

Mais surtout pour donner l'âge de quelqu'un : "J'ai 59 ans" ou "Mes parents ont 87 ans".

Ou pour parler d'une date anniversaire : "Nous avons célébré les 25 ans de ma fille aînée le 18 mai" ou "Ma fille cadette fêtera ses 15 ans le 28 décembre".

Et il existe un certain nombre d'expression figées pour lesquelles on utilise systématiquement le mot "An", comme par exemple :

  • tandis que le mot féminin "Année" est utilisé pour évoquer un écoulement de temps, une durée.

On parle ainsi d’une "année civile", à propos de la période de temps allant du 1er janvier au 31 décembre. Et de l'"année scolaire" ou de l'"année universitaire", pour la période de temps allant de septembre à juin.

De manière générale, on utilise le mot "Année" :

    • après les nombres ordinaux (premier, deuxième, troisième, etc.) :

On dit ainsi : "Ma fille aînée est en sixième année de médecine". "La Cinquième République est née en 1958". Ou : "Le président de la République va entamer, cet été 2020, la troisième année de son mandat".

    • après les adjectifs :

On dit ainsi : "Je vis à Aix-en-Provence (13) depuis de nombreuses années". "Je ne suis plus retourné à Paris (75) depuis de longues années". Ou : "Cela faisait une petite année que je n'avais plus revu mon père".

MAIS ATTENTION : après les adjectifs "dernier"/ "dernière", "passé" / "passée" ou "prochain"/ "prochaine", on peut utiliser indifférement le mot "An" OU le mot "Année" :

On dit ainsi : "L’an prochain" OU "L’année prochaine", "L'an passé" OU "L'année passée", et "L'an dernier" OU "L’année dernière" !

Enfin, comme c'est le cas avec le mot "An", il existe un certain nombre d'expression figées pour lesquelles on utilise systématiquement le mot "Année", comme par exemple :

    • "Bonne année",
    • "Cette année là",
    • "Chaque année",
    • "D'une année à l'autre",
    • "Notre magasin est ouvert toute l'année",
    • ou : "Les années soixante" ou "Les années quatre-vingt".

Certes, "il suffit de le savoir" diront certains... Mais imaginez un peu le désarroi de nos enfants ou des apprenants de FLE !

Source : www.francaisauthentique.com