Ne dites pas : "C'qui s'passe ? Ben i' veut p'u qu'les mômes i' bouffent d'la merde, alors ê' chiale !"

Mais plutôt : "Ce qui se passe ? Et bien il souhaite que l'on surveille davantage l'alimentation des enfants et cela la fait pleurer !".

Vous passerez ainsi du registre vulgaire et du registre scatologique au langage courant.

Traduction littérale de la phrase de titre
« CE qui sE passe ? Ben iL NE veut pLuS quE les mômes iLS bouffent dE la merde, alors ELLE chiale ! »

On ne dit pas : "Pas d'bol : on est tombé en rade cinq bornes avant Paname" !

Mais : "Jouant de déveine, nous avons été victime d'une défaillance mécanique cinq kilomètres en deçà de Paris (75) !"(registre soutenu)

Ou, à tout le moins, : "Pas de chance, nous sommes tombés en panne cinq kilomètres avant Paris !" (langage courant)

Vous passerez ainsi du registre argotique au registre soutenu ou au langage courant.

Ne dites pas : "Mon daron j'lui ai filé deux bouquins pour son anniv".

Mais : "J'ai offert deux livres à mon père pour son anniversaire" (langage courant).

Ou : "J'ai fait présent de deux ouvrages à l'auteur de mes jours à l'occasion de son anniversaire" (registre soutenu).

Ne dites pas : "Je l'ai envoyé péter !", "Je l'ai envoyé bouler !", "Je l'ai envoyé chier" ou "Je l'ai envoyé se faire foutre !" !

Ces quatre locutions relèvent du registre argotique et peuvent être bien avantageusement remplacées.

En disant par exemple : "Je l'ai rembarré !" ou "Je l'ai envoyé promener" (registre familier).

On encore : "Je l'ai expédié sur les roses" (langage courant).

Voire "Je l'ai rabroué !" (registre soutenu).

On ne dit pas : "Putain ! J'chais pu si j'ai paumé mon casse-dalle ou si c'est qu'on m'la chouravé !"

Mais : "Bon sang ! Je ne sais plus si j'ai perdu mon casse-croûte ou si on me l'a volé !".

Ou mieux encore : "Fichtre ! J'ignore si j'ai égaré mon en-cas ou s'il m'a été subtilisé !".

Vous passerez ainsi du registre argotique au langage courant ou au registre soutenu.