On ne dit pas : "On remercie le soutien de Charlie Hebdo" !

Luc Hermann, journaliste, producteur, réalisateur et codirigeant de la société de production télévisuelle française "Premières Lignes"

Comme l'a déclaré, le 25 septembre 2020, le journaliste français Luc Hermann, producteur, réalisateur et codirigeant de la société de production télévisuelle française "Premières Lignes", sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFMTV.

Mais : "On remercie CHARLIE HEBDO POUR SON soutien" !

Ou : "On APPRÉCIE le soutien de Charlie Hebdo" !

On ne dit pas : "C'était pas l'objet d'être le procès à Raoult" !

Le journaliste français Alexandre Devecchio

Comme l'a lamentablement déclaré le journaliste français Alexandre Devecchio, le 15 septembre 2020, dans l'émission "Le débat", de la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "CETTE AUDITION N'AVAIT PAS POUR objet d'être le procès DE Raoult" !

Pour cet épouvantable charabia, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'est les plus hautes revues" !

Le docteur Frédéric Adnet, directeur médical du SAMU de Seine-Saint-Denis et responsable du service des Urgences du CHU Avicenne de Bobigny (93)

Comme l'a déclaré le professeur Frédéric Adnet, directeur médical du SAMU de Seine-Saint-Denis (93) et responsable du service des Urgences du CHU Avicenne de Bobigny (93), le 15 septembre 2020, sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "CE SONT les revues les plus PRESTIGIEUSES" !

Pour cette énorme faute de grammaire ("C'est des"), qu'il avait déjà commise quelques instants plus tôt, et parce qu'il accumule des énormités qu'une personne de son rang - qui passe son temps au surplus à s'exprimer sur les plateaux de télévision - ne devrait pas commettre, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".