On ne dit pas : "Faire des griefs" !

Comme l'a malheureusement déclaré Catherine Nayl, directrice de l'information de France Inter, le 25 janvier 2019, au micro d'Emmanuelle Daviet dans l'émission radiophonique "Le rendez-vous de la médiatrice", se félicitant de ce que les auditeurs prenaient la peine de contacter ses journalistes afin de leur faire part de leurs reproches concernant la couverture médiatique du mouvement des "Gilets jaunes", souvent jugée abusive.

Mais : "Faire grief" ou "Faire part de griefs" !

En raison de son niveau de responsabilité, du domaine dans lequel elle travaille (l'information), de ce qu'elle est une professionnelle du verbe, exerçant au plus haut niveau et donc, à ce titre, entourée d'une équipe de spécialistes de la communication dont certains l'aident à préparer ses interventions, ainsi que du cadre dans lequel elle a sorti cette formule (entretien préalablement préparé), je lui décerne sans hésiter mon label "Fâchés avec le français" !

On ne dit pas : "Y a des moments que moi ch'uis un peu d'accord" !

Comme l'a "déclaré l'artiste et programmateur musical français "Kiddy Smile", dans l'émission radiophonique française "Par Jupiter", de Charline Van Hoenacker et Alex Vizorek, sur France Inter, le 6 juin 2019.

Mais (du moins, je pense, car la pertinence du charabia de ce personnage m'échappe peut-être, hélas !) :

"IL y a des moments que, personnellement, j'approuve" !

Pour l'incommensurable bêtise de cette déclaration, je lui décerne sans hésitation mon label de médiocrité "Fâchés avec le français" !

On ne dit pas : "Ça peut être aussi que'que chose qu'i' faut t'nir en compte" !

Comme l'a fait l'ancien joueur international français Olivier Rouyer, dans l’émission télévisée française « L’Équipe du Soir », sur la chaîne L’Équipe, le 1er juin 2019.

Mais : "Cela peut également être quelque chose dont il faut tenir compte" !

Cela vous permettra de passer du registre populaire au registre normal.

"De suite" n'a jamais signifié "Tout de suite" !

"De suite" est une locution du langage courant qui signifie : "À la suite", l'un après l'autre, sans interruption".

On dit par exemple : "J'ai regardé trois films à la suite".

Ou : "Ce club a remporté le championnat six années à la suite".

Dire "De suite" pour "Tout de suite" ou "Immédiatement" est une erreur grossière, qui relève du registre populaire et constitue un socélisme qui, je dois le confesser, m'insupporte particulièrement.

On ne dit donc jamais : "J'arrive de suite" ou "Je reviens de suite".

Mais bien sûr : "J'arrive immédiatement" ou "J'arrive TOUT DE suite". Et "Je reviens immédiatement" ou "Je reviens TOUT DE suite" (langage courant) !

Source : wikipedia.org