"Mitonner".

Ce verbe change radicalement de signification selon le registre de langue, puisqu'il signifie :

  • dans le langage courant :
    • cuire à feu doux, bouillir doucement.

On dit par exemple : "Chic : ma grand-mère va me mitonner une petite soupe dont elle a le secret !".

    • préparer, mijoter quelque chose avec soin, peu à peu et généralement en secret, en vue d'un certain résultat.

On dit par exemple :" On mitonne un gros coup pour la nuit du réveillon".

    • dorloter quelqu'un, l'entourer de prévenances, généralement à des fins intéressées.

On dit par exemple : " Je vais te mitonner un séjour de rêve pour tes prochaines vacances,".

    • et dans le registre argotique :

 

      • raconter un conte, distraire par une histoire.

On dit par exemple : "Tu ne vas encore me mitonner pour m'emprunter ma bagnole !".

      •  mentir.

On dit par exemple : "Ce type n'arrêtait pas de mitonner tout le monde !".

Source : wiktionary.org

 

"Un bivalve", "un pélécypode" ou "Un lamellibranche".

Coquillages bivalves

Ce substantif masculin désigne un mollusque d'eau douce ou d'eau de mer possédant une coquille double, à deux valves, pouvant s'entrouvrir et se refermer.

Les "bivalves" sont également nommée "pélécypodes" ou "lamellibranches".

Et cette classe de coquillages le plus souvent comestibles et appartenant aux "fruits de mer" comprend notamment : les palourdes, les bulots, les clams, les coques, les coquilles Saint-Jacques, les couteaux, les huîtres, les moules, les palourdes, les pétoncles et les praires.

Source : fr.vikidia.org

"Tartiner".

Tartiner de beurre des tranches de pain de mie

Ce verbe du langage courant signifie :

  • au sens propre : étaler, étendre (du beurre, de la confiture, de la pâte à tartiner, etc.) sur une tranche de pain, appelée "tartine".

On dit par exemple : "Lorsque j'étais enfant, ma mère me tartinait mon pain pour le petit-déjeuner".

  • par extension, dans le registre familier : étaler une substance quelconque.

On dit par exemple : "Ma copine se tartine le visage de crème avant de se coucher".

  • et au sens figuré, dans le registre familier :
    • en remettre une couche, insister, répéter, en rajouter ou rouvrir un débat clos.

On dit par exemple : "Je ne vais pas tartiner, mais je voudrais tout de même ajouter que...".

    • ou : écrire des "tartines", délayer en de longues phrases le contenu de sa pensée.

On dit par exemple : "Les notes de mon patron sont pénibles à lire car il tartine beaucoup".

Source : wiktionary.org

On n'écrit pas : "Le Roblochon" ni "Le Roblochon de Savoie" !

Reblochon de Savoie

Mais : "Le REblochon" et "Le REblochon de Savoie" !

Avec un "e" !

Ces deux dénominations correspondent à une AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) - ou AOP (Appellation d'Origine Protégée) au niveau européen - désignant un fromage de terroir français au lait cru, produit principalement en Haute-Savoie (74) et dans quelques communes de Savoie (73).

Localisation géographique des zones de production de l'AOP (Appellation d'Origine Protégée) - équivalent de l'AOC (Appellation d'origine Contrôlée) au niveau européen - "Reblochon de Savoie"
Localisation géographique des zones de production de l'AOP (Appellation d'Origine Protégée) - équivalent de l'AOC (Appellation d'origine Contrôlée) au niveau européen - "Reblochon de Savoie"

Il s'agit d'une appellation originaire du massif des Bornes et des Aravis, principalement la vallée de Thônes, et qui s'est étendue au val d'Arly et au massif des Bauges.

L'appellation est préservée via une AOC depuis un premier décret du 7 août 1958, complété en 1976, 1986, 1990, 1999, 2012 et 2015. Et par une AOP européenne depuis 1996.

Il s'agit d'un fromage au lait de vache, à pâte pressée non cuite et croûte lavée, fabriqué à partir du lait cru et entier de races bovines montagnardes Abondance, Tarine et Montbéliarde.

En forme de cylindre plat, le Reblochon mesure environ 14 centimètres de diamètre et 3,6 centimètres de haut, pour un poids moyen d'environ 500 grammes.

Sa croûte fine de couleur jaune orangé est recouverte d'une fine mousse blanche, attestant d'un bon affinage en cave fraîche.

Sa pâte est douce et onctueuse, de couleur blanche à ivoire et son goût typique rappelle la crème avec un léger goût de noisette.

En 2014 la production totale de reblochon a dépassé les 15 000 tonnes.

Les producteurs fermiers  fabriquent le "Reblochon fermier", que l'on identifie grâce à sa pastille de couleur verte,

Du Reblochon fermier (étiquette verte)
Du Reblochon fermier (étiquette verte)

Et les fromagers et fruitières fabriquent le "Reblochon laitier", que l'on identifie grâce à sa pastille de couleur rouge.

Le Reblochon est un élément important de la cuisine savoyarde, car c'est l'un des ingrédients principaux de la tartiflette.

Tartiflette au reblochon de Savoie

Sources : wikipedia.org et www.leguidedufromage.com

"Les ravioli" ou "Les raviolis".

Assiettée de ravioli à la tomate en conserve

"Ravioli" est un mot italien constituant le pluriel du mot "Raviolo". En français, les deux formes - avec ou sans "s" - sont admises pour le pluriel.

Ce substantif masculin désigne un produit typique de la cuisine italienne, provenant vraisemblablement de Chine sous le nom de "Jiaozi".

Machine à ravioli

Ravioli faits maison venant d'être découpés
Ravioli faits maison venant d'être découpés

Ils se présentent souvent sous la forme de carrés de pâte remplis d'une farce - généralement à base de viande, de légumes et de fromage - et cuits à l'eau bouillante.

Raviolis faits maison
Raviolis faits maison

Les ravioli se fabriquent normalement de façon traditionnelle, mais ils existent également en conserve, bien que n'ayant pas vraiment la même saveur.

Boîte de ravioli en conserve de marque Panzani

Un plat qui existe dans le monde entier

On trouve des raviolis en France, dans l'actuel Pays niçois, la Provence, la Savoie, le Languedoc, et la Catalogne depuis le bas Moyen Âge.

Les raviolis existent aussi en Asie, où ils sont appelés "Jiaozi en Chine, "Gyoza" au Japon et "Mandu" en Corée.

Ainsi qu'en Europe de l'Est, où on les nomme "Pirojki" ou "Pelmeni" en Russie, ou "Pierogi" en Pologne.

Lorsqu'on les nomme "Ravioles", il s'agit le plus souvent de la raviole du Dauphiné, une recette farcie de fromage et de persil, fabriquée dans la Drôme (26) et dans l'Isère (38).

Sachet de ravioles du Dauphiné de marque Saint-Jean

Source : wikipedia.org

"Tartignole" ou "Tartignolle" et "Une tartignolle".

Ce mot, qui peut tout aussi bien être un adjectif qu'un substantif, a selon les cas des significations fort différentes.

  • "Tartignole" est en effet un adjectif du registre populaire, qui signifie : laid, minable, ridicule, insignifiant, sans intérêt, manquant de distinction, presque vulgaire.

On dit par exemple : "Dis-donc, j'ai aperçu la nouvelle copine de Stéphane : elle est vraiment tartignole !".

Tartignole du Nord

  • tandis que "Une tartignole" est un substantif féminin désignant un dessert à base de pâte à crêpes et de fruits.

Cette spécialité culinaire du Nord de la France est traditionnellement réalisée avec des pommes, mais peut également être réalisée avec d’autres fruits tels ques des poires, etc.

Sources : wiktionary.org, www.linternaute.fr, dictionnaire.reverso.net, www;cnrtl.fr et culture-crunch.com

"Un écailler" et "Un écailleur" : celui qui ouvre les huîtres n'est pas forcément celui auquel on pense !

Ces deux substantifs paronymiques du langage courant sont facilement confondus, alors qu'ils désignent des choses tout à fait différentes :

  • "Un écailler" est en effet un commerçant spécialisé dans la vente et l'ouverture des huîtres et autres coquillages.

Écailler des huîtres

Dans les restaurants dotés d'une étale extérieure présentant fruits de mer et crustacés, l'écailler est en charge de la préparation des produits de la mer commandés par les clients (en salle ou à emporter).

Il ouvre les huîtres, prépare les différents mollusques et coquillages, dresse les plateaux de fruits de mer et autres préparations de langoustines, tourteaux, crevettes, etc.

Connaissant parfaitement les différents produits de la mer, il conseille la clientèle dans ses choix.
Et, avant chaque service, dresse l'étalage des fruits de mer, en veillant à en faire une belle présentation, ainsi qu'à la bonne réfrigération des produits et à leur état de fraîcheur.

Le breton Marcel Lesoille, 11 fois champion du monde des écaillers et détenteur du record du monde d'ouverture d'huîtres avec 2 64 huîtres ouvertes en... une heure !
Le breton Marcel Lesoille, 11 fois champion du monde des écaillers et détenteur du record du monde d'ouverture d'huîtres avec 2 064 huîtres ouvertes en... une heure !
  • tandis que "Un écailleur" est l'ustensile de cuisine utilisé pour écailler les poissons.
Un écailleur à poissons
Un écailleur à poissons

Sources : www.carrefour.fr et www.lhotellerie-restauration.fr

"Écaler" et "Écailler".

Ces deux verbes paronymiques du langage courant ne doivent pas être confondus :

  • "Écaler" signifie en effet :

Écaler un oeuf dur

    • ou : ôter l'écale de fruits durs, tels que les amandes, noix ou pistaches.

C'est à dire : les décortiquer.

Écaler des amandes
Écaler des amandes
Écaler des noix
Écaler des noix
  • tandis que "Écailler" signifie, selon le contexte :
Écailler un poisson
Écailler un poisson
    • gratter la peau d'un poisson cru avec un "écailleur", afin d'en enlever les écailles.
Un écailleur à poissons
Un écailleur à poissons
    • ouvrir des huîtres, ce qui est le métier de l'écailler.
Écailler des huîtres
Écailler des huîtres
    • ou : faire tomber une peinture, un vernis, etc., en plaques minces.

On dit par exemple : "L'humidité a écaillé toutes les peintures".

Un mur peint tout écaillé

Sources : www.larousse.fr et wikipedia.org

"Un court-bouillon".

Un court-bouillon

Il s'agit d'un liquide servant aux cuissons brèves, par pochage, de certains poissons, crustacés, cervelles ou légumes, composé d'eau salée et poivrée mouillée de vin blanc et de vinaigre, de carottes, d'oignons émincés et d'un bouquet garni.

Filet de colin au court-bouillon
Filet de colin au court-bouillon

Contrairement aux bouillons, le court-bouillon est préparé juste pour la cuisson et n'est souvent pas destiné à être consommé (ou, parfois, juste les petits légumes écumés et servis mélangés).

L'adjectif épithète "court" est bien évidemment lié à cette technique de cuisson brève par pochage

Source : wikipedia.org

"Une touillette" et "Un touilleur".

Ces deux substantifs - féminin et maculin - ne doivent absolument pas être confondus, même s'ils sont paronymes et désignent tous deux de petits ustensiles destinés à "touiller" un liquide.