"Casablanca".

Casablanca, capitale économique du Maroc

Casablanca est une ville située au Centre-Ouest du Maroc.

Capitale économique du pays et capitale de la région de Casablanca-Settat, il s'agit de la plus grande ville du Maghreb par la population, avec 4,36 millions d'habitants en 2014.

D'une superficie de 384 km2 (Paris en fait 105), Casablanca est située sur la côte atlantique, à environ 80 km au Sud de Rabat, la capitale administrative.

Casablanca, capitale économique du Maroc

Les habitants de la ville se nomment "Casablancais" et "Casablancaise" en français. Et "Bidawa" ou "Casawa" en arabe marocain.

Rendue légendaire par le film Casablanca (1942), la ville possède un patrimoine architectural moderne important, dû à la diversité architecturale qu'elle a connue pendant le XXe siècle, où elle était alors le laboratoire de la modernité d'une nouvelle génération d'architectes ayant étudié à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (75).

Casablanca possède l'une des plus grandes mosquées du monde, la Mosquée Hassan-II, un emblème architectural dont le minaret culmine à plus de 200 mètres (la tour Montparnasse, à Paris (75), ne le dépasse que de 9 mètres).

La mosquée Hassan II, à Casablanca (Maroc)

Ville au passé turbulent, 440 ans après avoir été rasée par les Portugais, Casablanca fut quasiment détruite lors du bombardement de la ville par les Français en 1907 lors d'une insurrection faisant des milliers de victimes et constituant l'élément déclencheur de la Campagne du Maroc. Durant les années de plomb, sous le règne du roi Hassan II, la ville fut également assiégée par l'armée pendant les émeutes de 1981, faisant des centaines de victimes.

Casablanca connait aujourd'hui une période de croissance économique, marquée par de grands chantiers d'aménagement du territoire : éradication des quartiers insalubres, , création d'un nouveau centre d'affaires, construction du réseau de tramway, développement du réseau autoroutier et ferré avec l'accueil de la première LGV (Ligne à Grande Vitesse) d'Afrique.

Situation géographique

Casablanca est localisée sur la plaine de la Chaouia, région historiquement agricole et à ce jour l'un des principaux pôles de l'activité agricole du pays. Sa position sur la côte atlantique lui permet l'accès aux ressources maritimes.

Climat

Casablanca possède un climat méditerranéen à forte tendance océanique particulièrement agréable. Sa localisation en bordure de l'océan Atlantique lui confère des hivers doux et relativement humides, ainsi que des étés modérément chauds mais sans précipitations. La température moyenne annuelle y est de 18,88 °C, et le cumul annuel des précipitations s'élève à 426,1 mm.

Pendant l'hiver, le gel est quasiment absent, la température la plus basse jamais enregistrée étant de -2,7 °C. L'été, les températures sont généralement agréables lorsque le vent souffle de la mer. En revanche, lors des épisodes de vent de terre (équivalent marocain du sirocco), la ville peut enregistrer des températures caniculaires pendant quelques jours. Ainsi, la température maximale enregistrée est de 40,5 °C.

Urbanisme

Casablanca s'est développée à partir de la médina et du premier bassin du port, essentiellement à partir de 1920. C'est l'urbaniste Henri Prost qui en a dessiné les premières extensions entre les années 1917 et 1922. Lorsque celui-ci quitte le Maroc en 1923, l'essentiel de la structure de Casablanca est définie.

Casablanca, capitale économique du Maroc (© Scott E Barbour)

Dans les années 1950, l’architecte Michel Écochard dirige pendant 6 ans le service d'urbanisme du protectorat français et dessine un nouveau plan d'extension et d'organisation de la ville33.

La médina constitue le coeur historique de la ville. Elle est entourée d’une muraille et de huit portes dont la plus connue, la porte de Marrakech est à l'entrée Sud de la vieille ville.

La porte de Marrakech à Casablanca (Maroc)

À l'Est de la médina se déploie le quartier Art déco qui fut le quartier européen de la ville sous le protectorat français.

Étymologie

Casablanca signifie "la maison blanche" en espagnol et fait référence aux ruines d'une maison blanchie à la chaux qui servait d'amer aux marins ibériques naviguant dans les parages.

C’est à partir de 1781 que la locution nominale espagnole Casa Blanca fut employée. À cette date, des négociants italiens originaires de Venise (Vénétie) (Italie), les frères Chiappe, firent sortir pour la première fois des cargaisons de céréales depuis le nouveau port construit sur ordre de Mohammed III. Leur affaire fut reprise en 1788 par la compagnie espagnole Cinco-Grémios qui possédait le monopole de l'exportation du blé de la Chaouïa via ce port et répandit donc l'usage du nom Casablanca à l'étranger.

Histoire

Les Espagnols s'installèrent en nombre à partir du début du XIXe siècle, rejoints ensuite par d'autres Européens, notamment des Britanniques, des Français, des Belges et des Allemands, qui obtinrent la création de consulats nationaux à Casablanca durant les années 1860. À cette population européenne s'ajouta une communauté juive séfarade de plus en plus importante, qui servait d'intermédiaire pour les maisons de commerce étrangères implantées dans les différents ports de la côte marocaine.

Durant l'entre-deux-guerres, Casablanca abrite la plus forte communauté européenne du Maroc, les Européens représentant environ 60 % de la population casablancaise. Le centre-ville moderne et les quartiers résidentiels d'Anfa, de Longchamp et de l'Oasis accueillent essentiellement des familles françaises aisées de colons, de fonctionnaires et d'industriels, tandis que de nombreux Espagnols (dont des anti-franquistes à partir de 1936) mais aussi des Corses et Italiens se concentrent dans les quartiers populaires du Maarif, de Bourgogne et des Roches Noires. On trouve également mais en nombre plus restreint des Suisses, des Anglo-Saxons (britanniques et états-unien), des Arméniens, des Grecs, et quelques Russes blancs. Les Marocains pour leur part se répartissent entre l'ancienne médina, la nouvelle médina (quartier des Habous) et les nombreux bidonvilles qui commencent à surgir à Ben M'sick et aux Carrières centrales.

Juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale et à la suite du discours du sultan Mohamed V à Tanger, la ville se retrouve au coeur de la revendication nationale pour l'indépendance du Maroc. À partir de 1947 et surtout des années 1950, de nombreux bouleversements et troubles émaillent la vie casablancaise, à commencer par les affrontements meurtriers entre la population marocaine et les tirailleurs sénégalais, le 7 avril 1947, ainsi que l'attentat du Marché central de Casablanca le jour de Noël 1953, causant 18 morts européens et celui du 14 juillet 1955 à Mers-Sultan.

La ville fut un port stratégique durant la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'elle accueillit la conférence de Casablanca, un sommet anglo-états-unien réunissant, du 14 au 24 janvier 1943, le Premier ministre Winston Churchill et le président Franklin Delano Roosevelt, afin de préparer la stratégie des Alliés après la défaite de l'Axe germano-nippon et la réorganisation de l'Europe libérée.

La conférence de Casablanca (Maroc) réunit le général français Henri Giraud, le Premier ministre britannique Winston Churchill, le général français Charles de Gaulle et le président états-unien Franklin Delano Roosevelt
La conférence de Casablanca (Maroc) réunit le général français Henri Giraud, le Premier ministre britannique Winston Churchill, le général français Charles de Gaulle et le président états-unien Franklin Delano Roosevelt

Après l'indépendance en 1956, la ville devint de facto le coeur économique du pays, symbole d'un Maroc moderne, dynamique et ouvert sur le monde.

Mais qui va néanmoins connaitre plusieurs périodes d'émeutes.

Casablanca, capitale économique du Maroc

Économie

Casablanca connait aujourd'hui une période de croissance économique, marquée par de grands chantiers d'aménagement du territoire : éradication des bidonvilles et relogement des populations en condition salubre, construction du réseau de tramway, développement du réseau autoroutier et ferré avec l'accueil de la première LGV (Ligne à Grande Vitesse) d'Afrique.

Premier pôle industriel du pays avec plus d'un tiers des établissements industriels du pays, Casablanca concentre 55 % des unités productives, et près de 60 % de la main-d’oeuvre industrielle. Casablanca réalise 50 % de la valeur ajoutée du Maroc, et attire 48 % des investissements.

À elle seule, elle emploie 39 % de la population active du Maroc et représente 35 % de la consommation électrique nationale. L'aéroport de Casablanca accueille 51 % des passagers aériens et son port, avec celui de Mohammédia, assure 54 % des échanges maritimes extérieurs.

Premier port du Maroc et deuxième du continent africain, le port de Casablanca, d'où partent les cargaisons de céréales et surtout de phosphates, dont le Maroc est le deuxième producteur mondial, est également l'un des plus grands ports artificiels au monde et le plus grand port d'Afrique du Nord.

Le port de Casablanca (Maroc)Le port de Casablanca (Maroc)

Première place financière du Royaume et du Maghreb, elle concentre 30 % du réseau bancaire et la quasi-totalité des sièges des banques et assurances du Maroc ; elle est également le siège de nombreuses entreprises nationales et internationales ainsi que de multinationales pour la région Afrique du Nord et Afrique de l'Ouest.

En septembre 2018, Casablanca annonce une richesse de 42 milliards de dollars, ce qui la place à la neuvième place du classement des villes africaines les plus riches.

La BVC (Bourse des Valeurs de Casablanca) est le marché officiel des actions au Maroc. Créée le 7 novembre 1929, sous le nom d'Office de compensation des valeurs mobilières, elle est l'une des plus dynamiques d'Afrique et se classe première du Maghreb, deuxième d'Afrique après celles de Johannesbourg (Afrique du Sud) et du monde arabe après celle de Riyad (Arabie Saoudite) avec une capitalisation de 90 milliards de dollars.

Cinéma

Affiche du film états-unien "Casablanca" de Michael Curtiz (1942)Affiche anglo-américaine du film états-unien "Casablanca" de Michael Curtiz (1942)Affiche anglo-américaine du film états-unien "Casablanca" de Michael Curtiz (1942)

Casablanca est aujourd'hui célèbre dans le monde entier grâce au superbe film états-unien "Casablanca", du réalisateur Michael Curtiz (1942), interprété par Ingrid Bergman et Humphrey Bogart.

Ayant remporté 3 Oscars, il est considéré comme le film le plus romantique de l'histoire du cinéma.

Affiche du film états-unien "Casablanca" de Michael Curtiz (1942)Affiche du film états-unien "Casablanca" de Michael Curtiz (1942)

Et compte assurément parmi les 5 films préférés du cinéphile invétéré que je suis (près de 4 000 films en DVD).

Affiche italienne du film états-unien "Casablanca" de Michael Curtiz (1942)
Affiche italienne du film états-unien "Casablanca" de Michael Curtiz (1942)

Architecture

En un demi-siècle, soit entre les années 1910 et 1960, Casablanca devient une grande métropole et la capitale économique du Maroc. Ce développement effervescent a également été accompagné d'un extraordinaire mouvement d'urbanisation, faisant à son tour figure de terrain d'expérimentation dans le domaine de l'architecture. Depuis, une variété particulièrement riche de styles cohabitent et enrichissent l'espace architectural de la ville de Casablanca.

Parmi les différentes influences architecturales de cette époque, on retrouve entre autres le style arabo-andalou revisité à la française, l'art nouveau, l'art déco, le cubisme, le mouvement moderne et le brutalisme.

C'est notamment par les réalisations d'un grand nombre d'architectes reconnus que s'exprime cette unique hétérogénéité de style.

Depuis le début du siècle, et en raison de l'image de "ville nouvelle" que véhiculaient les pionniers et colons, Casablanca a en effet attiré de nombreux architectes de différents pays.

À partir des années 1950, le développement économique commence à influer sur l'architecture de la ville. Fortement imprégnée de culture américaine, la bourgeoisie casablancaise investit dans des villas aux accents californiens. Ces villas sont marquées avant tout par la personnalité de leurs architectes, ainsi que par leur style ultra-moderne.

Par ailleurs, Casablanca devient en 1950 le siège de la construction du premier gratte-ciel du continent africain. C'est en effet cette année-là que l'immeuble Liberté conçu par l'architecte Léonard Morandi et haut de 78 mètres, sort de terre.

L'immeuble Liberté, à Casablanca (Maroc)

Source : wikipedia.org

Ne pas confondre : "Hyères" et "Yerres" !

Il s'agit en effet de deux localités françaises homophones (iè-re), situées à plus de 842 kilomètres l'une de l'autre par la route.

  • "Hyères" est une localité du Var (83), en région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Située sur la rive de la mer Méditerranée, à 16 km à l'Est de Toulon (83), à l'embouchure du Gapeau, la ville longe la mer sur trente-neuf kilomètres de côtes.

Localisation de la ville d'Hyères (83)Localisation de la ville d'Hyères (83)

Elle est la plus méridionale de Provence et cette station balnéaire est appelée, de très longue date, "Hyères les Palmiers" par la municipalité et l'office du tourisme, en raison des 7 000 palmiers plantés dans la commune et cultivés dans les pépinières.

Logotype de la ville de "Hyères les palmiers" (83)Carte postale ancienne de la ville de "Hyères-les-Palmiers"

En 2016, la population hyéroise a atteint 56 799 habitants.

Hyères devient, dès l'année 1830, une destination touristique et une station climatique d'hiver, réputée pour ses cures thermales et fréquentée notamment par la communauté anglaise qui laisse une empreinte architecturale toujours perceptible dans le paysage urbain actuel.

La ville est aussi le berceau des premières tentatives d'acclimatation de plantes exotiques sur la Côte d'Azur à partir de 1850, grâce à des horticulteurs qui exportent palmiers et cactées produits dans leurs pépinières.

Carte postale ancienne de la ville de "Hyères-les-Palmiers"
Carte postale ancienne de la ville de "Hyères-les-Palmiers"

Outre la presqu'île de Giens, la commune d'Hyères inclut les îles de Porquerolles, de Port-Cros et du Levant ainsi que de nombreuses petites îles et îlots, appelées "îles d'Or".

Plan de la ville d'Hyères (83)

L'île de Porquerolles (83)
L'île de Porquerolles (83)
L'île de Port-Cros (83)
L'île de Port-Cros (83)
L'île du Levant, fameuse pour ses nombreux naturistes
L'île du Levant, fameuse pour ses nombreux naturistes

Un nom qui leur fut donné à la Renaissance, sans doute parce que, sous certains éclairages, les micaschistes de leurs roches ont des reflets d'or.

Les habitants de la ville d'Hyères sont appelés les "Hyérois" et les "Hyéroises" (gentilé).

  • tandis que "Yerres" est une localité de l'Essonne (91), située à vingt kilomètres au Sud-Est de Paris (75), en région Île-de-France.

Localisation de la ville de Yerres (91)

Elle reprend le nom de la rivière l’Yerres dont elle occupe les versants Nord et Sud de la basse vallée.

Yerres est devenue à partir du XVIIIe siècle et du XIXe siècle un lieu de villégiature apprécié de l’aristocratie, de la bourgeoisie et des artistes. Relié à la capitale par le chemin de fer, implantée en proche banlieue, la commune subit une explosion démographique au cours de la seconde moitié du XXe siècle, multipliant la population par cinq en cinquante ans, pour atteindre 29 300 habitants en 2019.

Majoritairement résidentielle, la commune se démarque dans le département par le niveau de vie relativement élevé de sa population, attirée par le cadre de vie préservé.

Plan de la ville de Yerres (91)

Ses habitants sont appelés les "Yerrois" et les "Yerroises" (gentilé).

Sources : www.google.com et wikipedia.org

"Un sybarite".

Ce substantif masculin désigne :

  • au sens propre : un habitant de Sybaris, une colonie grecque du Sud de l'Italie (Calabre), fondée au VIIIe siècle av. J. -C. dans le cadre du mouvement d'établissement et d'essaimage des Grecs vers l'Occident, et particulièrement en Grande Grèce.

Le mot "Sybarite" est donc un gentilé.

Carte des colonies grecques de Grande Grèce et de Sicile

  • et dans le registre soutenu, par allusion à la réputation des habitants de Sybaris et à certains aspects de leur façon de vivre : un jouisseur, une personne aimant le luxe, le raffinement en matière de plaisir, recherchant le confort et la volupté, dans la vie comme dans la pensée, ou qui y est habitué.

"Sybarite" est ainsi l'antonyme du mot "Ascète".

On dit par exemple : "Mon oncle mène une vie de sybarite dans sa luxueuse villa de Cannes (06)".

Et l'on parle de "Sybaritisme" pour qualifier la recherche de la jouissance, ou le goût pour les plaisirs délicats, raffinés ou luxueux.

Sources : Le Robert, wikipedia.org et www.cnrtl.fr

"Néerlandais" et "Néerlandaise", "Le néerlandais" et "Un néerlandais" et "Une néerlandaise".

Localisation en Europe des Pays-Bas

Ces deux adjectifs et ces trois substantifs relèvent tous du langage courant.

Et ils désignent respectivement :

  • "Néerlandais" et "Néerlandaise" : propre ou appartenant aux Pays-Bas ou à ses habitants.

On dit par exemple : "Aruba" est un territoire d'outre-mer néerlandais".

  • "Le néerlandais" : la troisième langue germanique, en nombre de locuteurs, après l'anglais et l'allemand, avec ses 25 millions de locuteurs maternels.

Elle est langue officielle aux Pays-Bas et dans ses territoires d'outre-mer, en Belgique (avec le Français et l'Allemand) et au Suriname.

Et langue régionale dans le Nord de la France, en Flandre française, à peine parlée cependant par quelques dizaines de milliers de locuteurs, âgés de plus de 60 ans.

  • et "Un néerlandais" et "Une néerlandaise" : une personne née aux Pays-Bas ou qui y habite.

On dit par exemple : "Les néerlandais ont dominé le football européen du début des années 1970.

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander la lecture de mon article consacré à la nécessité de ne pas confondre les mots "Hollandais" et "Néerlandais".

Sources : wikipedia.org et www.cnrtl.fr

210e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 4 octobre 2021, avec Sao-Tome-et-Principe !

La république démocratique de Sao Tomé-et-Principe (sao-to-mé-é-prain-si-pe) ou de "Saint-Thomas-et-Prince", son nom portugais de "São Tomé e Príncipe" résultant de la découverte de la première île le 21 décembre 1471, jour de la "Saint Thomas", et d'un hommage au Prince du Portugal.

Il s'agit du deuxième plus petit pays d'Afrique après les Seychelles, avec 1 001 km2, contre 455 pour les Seychelles, sachant que Londres en mesure 1 572.

Cette ancienne colonie du Portugal est indépendante depuis le 12 juillet 1975, et sa langue officielle est le portugais.

Sao-Tomé et Principe constitue un archipel de l'Atlantique Sud, situé  dans le golfe de Guinée, à 239 km des côtes du Gabon (Sao Tomé) et 216 km de la Guinée équatoriale (Principe).

Localisation de Sao-Tomé-et-PrincipeCarte de Sao-Tomé-et-Principe

Il est formé de deux îles principales, Sao Tomé (850 km2) et Principe (142 km2), distantes de 152 km et se trouvant entre les deux îles équato-guinéennes d'Annobon et de Bioko.

Ainsi que des petites îles ou îlots environnants de Cabras au Nord, de Sete Pedras, de Santana et de Quixiba à l'Est, de Rolas au Sud, et Gabado et Coco à l'Ouest.

L'équateur passe à 2,13 kilomètres au Sud de Ponta Lama Porco, la pointe Sud de l'île de Sao Tomé. Et traverse l'île de Rolas.

Localisation de Sao-Tomé-et-Principe

Le relief volcanique culmine à plus de 2 000 m et le climat est de type équatorial.

La capitale et principal port du pays est la ville de Sao Tomé (ou Saint-Thomas) (72 000 habitants), située sur l'île du même nom, qui ne compte qu'une douzaine de villages, principalement dans le nord de l'île.

Au nombre d'environ 225 000, les habitants de Sao-Tomé-et-Principe sont appelés les Santoméens et les Santoméennes (gentilé).

Économie

L'agriculture - et notamment la production de cacao - conserve une place importante, mais l'exploitation attendue des hydrocarbures et le potentiel touristique ont fait naître de grands espoirs dans un pays pauvre, qui reste largement tributaire de l'aide internationale.

Source : wikipedia.org

209e pays ou territoire pour J'aime les mots, ce 4 octobre 2021, avec les Bermudes !

Carte des Bermudes (© Jacques Leclerc 2007)

Les Bermudes ("Bermuda" en anglais) constituent un archipel d'Amérique du Nord, membre associé de la communauté caribéenne, ainsi qu'un territoire britannique d'outre-mer.

Les habitants sont appelés les Bermudiens et les Bermudiennes (gentilé). Et l'économie de l'archipel repose en grande partie sur les finances en raison de son statut de paradis fiscal.

Géographie

D'une superficie de 54 km2 (Paris en fait 105), les Bermudes comptent environ 63 000 habitants.

Hamilton, la capitale, est située à 1 047 km à l'Est-Sud-Est du cap Hatteras, en Caroline du Nord (États-Unis d'Amérique).

Localisation des Bermudes (© Jacques Leclerc 2007)

L'archipel se compose de 181 petites îles de corail formant un atoll surélevé, les quatre îles principales étant : la Grande Bermude, l'île Saint George, l'île Saint David et l'île Somerset.

Les Bermudes disposent de précipitations suffisantes, mais d'aucun fleuve ni lac d'eau douce.

Elles bénéficient d’un climat équatorial, rarissime à cette latitude, puisqu'elles se situent plus de 3 500 km au Nord de l'Équateur ! Mais l'archipel baigne dans le courant chaud océanique du Gulf Stream.

On trouve ainsi aux Bermudes un climat doux avec des extrêmes peu marqués. Pendant l'hiver, la température moyenne minimale est ainsi de 18 °C en janvier, et, pendant l'été, la température moyenne maximale en août de 27 °C.

La légende du Triangle des Bermudes.

Selon une croyance répandue, cette zone géographique de l’océan Atlantique aurait été,le théâtre d’un grand nombre de disparitions mystérieuses et inexpliquées de navires et d’aéronefs. Mais, cette rumeur se fonde essentiellement sur des informations erronées, embellies ou mal interprétées et non sur des preuves évidentes, le triangle ne présentant statistiquement parlant aucune anomalie.

Carte du Triangle des Bermudes

Lire la suite

"Saint-Michel Chef-Chef".

J'ai toujours été amusé par le curieux nom en forme de gémination de cette localité, qui a donné son nom à la Biscuiterie St-Michel, fondée en 1905 et produisant notamment la "galette St-Michel".

Logotype de la biscuiterie St-MichelUn paquet de Galettes Saint-Michel

Située dans l'Ouest de la France, dans le département de la Loire-Atlantique (44), en région Pays de la Loire, à 18 km au Sud de Saint-Nazaire (44), elle comptait, en 2018, 5 173 habitants, appelés les "Michelois" et les "Micheloises".

Localisation de la commune de Saint-Michel Chef-Chef (44)Localisation de la commune de Saint-Michel Chef-Chef (44)

 

Et l'origine et l'histoire de son nom est expliquée ainsi sur le site de la mairie :

Saint-Michel-Chef-Chef se nommait à l'origine Saint-Michel du Chevecier.  La consultation des archives municipales et des registres paroissiaux, révèle que différentes orthographes interviennent selon les époques. Des changements vraisemblablement dus à des prononciations différentes et aux transcriptions fantaisistes des scribes. Du XIe au XVIe siècle, on peut ainsi relever : Chevecier, Chevechier, Chevescier, Chevescher, Cheveché, etc.

Avec l’introduction de la lettre "f", ces appellations se transforment et apparaissent alors les formes Chevechef et Chef-cier.

De 1630 à 1673, Chevechef sera d’usage courant. Chefchef ou Chef-Chef apparaîtra ensuite.

Le 16 nivôse an II (1792), pour satisfaire à un décret de la convention qui ordonne aux communes de changer leurs noms respectifs s’ils rappellent les souvenirs de la royauté, de la féodalité et de la superstition, le Conseil décide de s’en tenir au seul nom de Chef-Chef.

Puis, le premier pluviôse an II (1793), il est décidé de nommer la commune Les Sablons.

Enfin, le 12 brumaire an IV (1794), le Conseil municipal décide, à la demande des concitoyens, de reprendre le nom de Saint-Michel-Chef-Chef.

Sources : wikipedia.org et www.stmichelchefchef.fr

"Auxerre" ne se prononce pas o-xer !

La ville d'Auxerre (89)

Mais : o-sser !

Cette localité française est située dans le Nord-Ouest de la région Bourgogne-Franche-Comté, dans le département de l'Yonne (89).

Localisation de la ville françaie d'Auxerre (89)

Les habitants d'Auxerre sont appelés les "Auxerrois" et les "Auxerroises". Et ils étaient 34 764 habitants en 2018, l'aire urbaine en totalisant près de 93 000 habitants.

La ville d'Auxerre (89)

Située dans la vallée de l'Yonne, à quelques kilomètres des vignobles AOC de Chablis (89), la ville d'Auxerre est principalement connue pour son club de football, l'AJA (Association de la Jeunesse Auxerroise), longtemps entraîné par le célèbre Guy Roux.

Vainqueur de la Coupe de France en 1994, 1996, 2003 et 2005, le club a également été champion de France de deuxième division en 1980 et de première division (Ligue 1 actuelle) en 1996.

Source : wikipedia.org

"Un malabar".

Ce substantif polysémique désigne, selon le contexte :

  • dans le registre familier : un homme très grand et très fort, très costaud, très robuste ; au physique impressionnant ; une force de la nature,

Le champion de judo françaisTeddy Riner : un "malabar"

  • et dans le langage courant : un habitant du village de Boudevilliers, dans le canton de Neuchâtel, à l'Ouest de la Suisse.

C'est donc un gentilé.

Carte de Suisse

Sources : www.larousse.fr, Le Robert et www.linternaute.fr

"Une chilienne".

Ce substantif féminin du langage courant désigne, selon le contexte :

Une chilienne d'origine amérindienne
Une chilienne d'origine amérindienne
Michelle Bachelet, femme d'État chilienne d'ascendance française, présidente de la République de 2006 à 2010 et de 2014 à 2018, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme depuis 2018
Michelle Bachelet, femme d'État chilienne d'ascendance française, présidente de la République de 2006 à 2010 et de 2014 à 2018, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme depuis 2018
  • une habitante du Chili, un état d'Amérique du Sud, situé sur la façade Ouest du continent, face à l'océan Pacifique, constitué d'une bande de territoire de 4 271 km, d'environ 500 km plus longue que la distance séparant le Nord de la Suède au Sud de l'Espagne !
Localisation du Chili dans le monde
Localisation du Chili dans le monde
Comparaison de la longueur du Chili (4 271 km) avec l'Europe occidentale, du Nord de la Suède à environ 500 km au Sud de l'Espagne
Comparaison de la longueur du Chili (4 271 km) avec l'Europe occidentale, du Nord de la Suède à environ 500 km au Sud de l'Espagne

Et "chilienne" constitue dans ce cas de ce que l'on appelle "un gentilé".

  • ou : une chaise longue en toile, articulée et pliante, sans accoudoirs.
Une chilienne (siège)
Une chilienne (siège)

Sources : wikipedia.org et www.jacqueslanciault.com

"Germanopratin" ou "Germanopratine".

Ce très joli adjectif relève du registre soutenu.

Et il est formé à partir des termes latins "germanus" ("germain") et "pratum" ("pré").

Datant de 1950, il désigne :

  • au sens propre :
    • ce qui se réfère au quartier de "Saint-Germain-des-Prés", à Paris (75), situé sur la rive gauche de la Seine, à proximité du Quartier latin.

Saint-Germain-des-prés, l'un des quartier du 6e arrondissement, à Paris (75)Saint-Germain-des-prés, l'un des quartier du 6e arrondissement, à Paris (75)

    • et en particulier : les personnes qui venaient, la nuit, y faire la fête.

Dans les années qui suivirent la Libération, on parlait ainsi des "milieux germanopratins" liés à l'"existentialisme", ce mot ayant fini par désigner une mode et un mode de vie.

On dit par exemple : "Boris Vian et Juliette Gréco sont assurément deux des plus célèbres germanopratins de l'après-guerre".

Boris Vian et Juliette Gréco, en 1949 (© Georges Dudognon)
Boris Vian et Juliette Gréco, en 1949 (© Georges Dudognon)
La place Furstenberg, dans le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)
La place Furstenberg, dans le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)
La place Furstenberg, dans le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)
La place Furstenberg, dans le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)
La place Furstenberg, dans le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)
La place Furstenberg, dans le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)

Après la Seconde Guerre mondiale, le quartier de Saint-Germain-des-Prés, qui était encore un village, est en effet devenu un haut lieu de la vie intellectuelle et culturelle parisienne avec notamment la présence de Marguerite Duras (et le "Groupe de la rue Saint-Benoit"), de Jean-Paul Sartre et de Simone de Beauvoir, de la chanson dite "rive gauche" (dont deux des emblèmes étaient Juliette Gréco et Léo Ferré), de cinéastes tels que Jean-Luc Godard et François Truffaut, de poète comme Jacques Prévert ou d'artiste comme Alberto Giacometti.

Philosophes, auteurs, acteurs et musiciens se cotoyaient dans les boîtes de nuit (où la France découvrait le "bebop") et les brasseries, où la philosophie existentialiste coexistait avec le jazz américain, dans les caves de la rue de Rennes, que fréquentaient notamment Boris Vian et les "zazous".

Enfin Saint-Germain-des-Près était également le principal lieu de sociabilité homosexuelle masculine parisienne.

Ou les habitants et habitantes du quartier, ce qui fait de ce mot un gentilé.

Un kiosque à journaux, devant le Café de Flore, boulevard Saint-Germain, à Paris (75)
Un kiosque à journaux, devant le Café de Flore, boulevard Saint-Germain, à Paris (75)
Le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)
Le quartier de Saint-Germain-des-prés, à Paris (75)
  • et par extension, depuis quelques décennies, de façon légèrement péjorative : ce qui se réfère au milieu intellectuel parisien, symbolisé par ce quartier de Saint-Germain-des-Prés.

Lire la suite

On confond trop souvent : "Hollande" et "Pays-Bas" ainsi que "Hollandais" et "Néerlandais" !

Pourtant ces différents mots ne sont absolument pas synonymes, puisque dire à un Néerlandais qu'il est Hollandais et qu'il habite en Hollande reviendrait à dire à un Français qu'il est Normand et habite la Normandie. Ou Breton et habite la Bretagne.

Localisation en Europe des Pays-BasCarte des Pays-Bas

La Hollande n'est en effet qu'une région et une ancienne province des Pays-Bas, dont le nom provient du moyen néerlandais "Holtland " désignant une "terre boisée" (de "holt" : "bois", et de "land" : "terre").

En 1840, elle est divisée en deux entités distinctes : la Hollande-Septentrionale et la Hollande-Méridionale.

Carte des différentes régions des Pays-Bas

Du fait de l'importance historique de celles-ci, le terme "Hollande" est également utilisé, par synecdoque, pour désigner l'ensemble des Pays-Bas, mais cette appellation n'est pas officielle.

Il n'y a qu'en 1806, lorsque la République batave est transformée en un "royaume de Hollande" confié à Louis Bonaparte, que le terme "Hollande" est utilisé officiellement pour désigner l'ensemble des Pays-Bas.

Et les Hollandais et les Hollandaises sont bien sûr les habitants de la Hollande.

Source : wikipedia.org