"Un brave homme" et "Un homme brave".

Ces deux locutions nominales masculines possèdent des significations radicalement différentes et ne doivent donc pas être confondues :

  • "Un brave homme" désigne en effet, dans le registre familier : un individu bon, serviable, honnête, bienveillant ; simple, mais digne de respect.

On dit par exemple : "Je ne comprends comment la police a pu persécuter ce brave homme durant des semaines".

  • tandis que "Un homme brave" désigne, dans le langage courant : un individu courageux, vaillant, qui ne craint pas d'affronter le danger.

On dit par exemple : "Un homme brave n'hésiterait pas à risquer sa vie pour sauver son enfant des flammes".

"Un beau vieux", "Un beau-vieux" et "Un vieux beau".

Ces trois locutions nominales n'ont absolument pas la même sinification.

  • "Un beau vieux" désigne en effet dans le langage courantun beau vieillard, C'est à dire un homme beau mais âgé.
Un "beau vieux" hindou
Un "beau vieux" hindou
  • et que  "Un vieux beau" désigne, à l'instar, par exemple, de l'homme d'affaires états-unien et ancien président des États-Unis d'Amérique Donald Trump (né le  14 juin 1946), un homme séducteur d'un certain âge ; élégant mais d'une élégance surannée, coquette, précieuse, recherchée, ou au contraire tape-à-l'oeil ; un homme un peu âgé cherchant à paraître plus jeune par sa tenue, son attitude, etc.
Un vieux beau" : l'homme d'affaire états-unien Donald Trump, devenu président des États-Unis d'Amérique
Un vieux beau" : l'homme d'affaire états-unien Donald Trump, devenu président des États-Unis d'Amérique

Sources : www.linternaute.fr, www.languefrancaise.net et www.languefrancaise.net

"D'autres personnes" et "Personne d'autre".

Ces deux locutions - en apparence assez proches, mais possédant pourtant des significations parfaitement opposées - ne doivent pas manquer d'interloquer parfois certains de nos amis étrangers :

  • "D'autres personnes" désigne en effet : d'autres individus.

On dit par exemple : "Ne ferme pas le portail : d'autres personnes vont encore arriver".

Ou : "D'autres personnes que nous ont déjà dû venir dans cette grotte".

  • tandis que "Personne d'autre" désigne : aucun autre individu.

On dit par exemple : "Je te dis cela à toi mais à personne d'autre".

Ou : "Personne d'autre n'aurait pu réussir un tel exploit".

"Une sage-femme", "Une femme-sage" et "Une femme sage".

Une sage-femme examinant et contrôlant le ventre et le bébé d'une femme enceinte
  • "Une sage-femme" est un substantif féminin désignant un praticien exerçant une profession médicale dont la compétence se limite au diagnostic et à la surveillance de la grossesse, et à la pratique de l'accouchement.

La sage-femme - qui n'est pas médecin - ne doit pas être confondue avec l'obstétricien ou gynécologue-obstétricien, qui a pour spécialité médico-chirurgicale l'étude et la prise en charge de la grossesse et de l'accouchement.

Une sage-femme examinant un nouveau-né

  • et "Une femme-sage" est le substantif féminin utilisé en Louisiane (États-Unis d'Amérique) et à La Réunion (974) pour désigner ce que le reste de la francophonie appelle "Une sage-femme".
  • tandis que "Une femme sage" - sans trait d'union - est une femme dotée de sagesse.
Des élèves sages-femmes et un élève maïeuticien
Des élèves sages-femmes et un élève maïeuticien

En France la profession est ouverte aux hommes depuis 1982, ce qui a occasionné la création de nombreuses appellations nouvelles destinées à ces praticiens masculins.

Un maïeuticien (également appelé "sage-femme", "sage-homme", "homme sage-femme", "sage-femme homme", parturologue" ou "accoucheur"
Un maïeuticien

Source : www.larousse.fr

Ne pas confondre : "Un centre-bourg" et "Un bourg-centre" !

  • "Un centre-bourg" est tout simplement le centre ... d'un bourg ou d'un village.
  • tandis que "Un bourg-centre" est une localité rurale qui, sans être nécessairement une ville, dessert - pour un certain nombre d’équipements tels que collège, perception, dentiste, supermarché, banque, librairie ou droguerie - les communes environnantes qui en sont dépourvues.

"Elles sont fortes sans être en surpoids".

Certes une "femme forte" est, au sens propre, une femme corpulente ou grosse.

Mais cette locution peut également désigner une femme dotée d'une forte personnalité. Ainsi, des personnalités politiques telles que Ségolène Royal ou Michelle Alliot-Marie ont souvent été qualifiées de "femmes fortes" tout en arborant des silhouettes des plus élégantes.

De nombreuses autres locutions utilisant l'adjectif "forte" n'ont également aucun lien avec le surpoids.

Ainsi parle-t-on d'une "carte forte", d'une "chambre forte", de "colle forte", d'"eau forte", de l'emploi de la "manière forte", de "moutarde forte", d'une "monnaie forte", d'une "place forte", d'une "sensation forte", d'une "terre forte" ou d'une "ville forte".

Enfin, on notera que, comme souvent en français, la place de l'adjectif a son importance, puisque l'on parle également d'une "forte tête" ou de "fortes pluies" et de "faire forte impression".

Et non, bien sûr, d'une "tête forte", de "pluies fortes" ou de "faire impression forte" !