On ne dit pas : "Un auteur très fameux", "Une oeuvre très fameuse", "Un film très fameux" ni "Un roman très fameux" !

Mais : "Un auteur très CÉLÈBRE", "Une oeuvre très CÉLÈBRE", "Un film très CÉLÈBRE" et "Un roman très CÉLÈBRE" !

C'est en anglais que "famous" signifie "Célèbre".

Pourquoi dire : "La VAR" ou "Le VAR" ?

Utilisation de la VAR (Video assistant referee) : Arbitre assistant vidéo ou Assistance Vvidéo à l’arbitrage

Et pas : "L'AVA" pour "L'Assistance Vidéo à l’Arbitrage" et "L'ARAV' pour "L'ARbitre Assistant vidéo" !

La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie
La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie

Cela aurait tout de même le triple avantage :

  • d'être du français et non de l'anglais,
  • d'être compréhensible par les non-spécialistes du football,
La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie
La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie

On ne dit pas : "Un joueur d'impact" !

Mais : "Un JOUEUR DÉCISIF" !

La locution nominale "Joueur d'impact" est en effet une traduction fautive de l'anglais "Impact-player", un vocable venu du jargon du rugby et désignant un joueur qui, entré en cours de jeu, bénéficie d'une plus grande fraîcheur physique et d'une meilleure tonicité que ses adversaires.

Source : www.linternaute.fr

On ne dit pas : "Le futur de notre vie au quotidien" !

Le journaliste français Alain Marschall

Ainsi qu'a pu le déclarer le journaliste français Alain Marschall, le 16 mars 2021, dans l'émission "100% News", sur la chaîne de télévision française d'information en continu BFM TV.

Mais : "L'AVENIR de notre vie au quotidien" !

Pourquoi dire : "Quelques questions flash" ?

Le journaliste sportif français Olivier Ménard

Comme a pu le déclarer, le 16 mars 2021, le journaliste sportif français Olivier Ménard, l'émission vespérale "L’Équipe du soir", qu'il présente sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Quelques questions BRÈVES" ?

Ou : "Quelques questions TRÈS RAPIDES" ?

Parce qu'il use et abuse des anglicismes de cet acabit à longueur d'émission, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "Un joueur de money time" ou "Entrer dans le money time" ?

Et pas par exemple :

  • "Un joueur capable d'arracher la victoire", "Un joueur capable d'apporter les points importants de la rencontre", "Un joueur clé dans les moments décisifs" ou "Un joueur clé en toute fin de rencontre" ?
  • et : "Aborder les instants décisifs de la rencontre", "Approcher de la fin de la rencontre", "Assister aux points les plus importants de la rencontre", "Entrer dans la période qui rapporte gros" ou "Parvenir au moment où tout se joue " ?

L'expression "Moneytime", "Money-time" ou "Money time" est en effet une formule qui n'a jamais existé en anglais !

Source : www.academie.francaise.fr

Pourquoi dire : "Un best of" ou "Un best-of" ?

Et pas : "Un florilège" !

Puisque ce substantif anglais désigne une compilation des meilleures choses.

Et notamment, dans le domaine musical : une compilation des morceaux ou chansons à succès d’un musicien, d'un chanteur ou d'un groupe.

Source : wiktionary.org

Évitons de dire : "Avoir le meilleur sur" ou "Prendre le meilleur sur" !

Comme ne cessent malheureusement de le faire les commentateurs sportifs ou politiques français, car ces deux  expressions sont de simples calques de l’anglais "To get the better of someone".

Mais disons plutôt, selon le contexte :

  • "Avoir l'avantage sur" (quelqu'un),
  • "Avoir raison de (quelque chose ou quelqu’un)",
  • "Battre" (quelqu'un),
  • "Dominer" (quelque chose ou quelqu’un)",
  • "Gagner la confrontation avec (quelqu'un)",
  • "L'emporter sur (quelque chose ou quelqu’un)",
  • Prendre le dessus sur (quelque chose ou quelqu’un)",
  • "Prendre le dessus dans (une rencontre, une partie, une manche)",
  • "Triompher de (quelque chose ou quelqu’un)",
  • ou : "Vaincre" (quelque chose ou quelqu’un) !

Sources : www.btb.termiumplus.gc.ca et dictionnaire.sensagent.leparisien.fr

On ne dit pas : "Ce soir y en a un des deux qui pourra possiblement tout perdre" !

Ainsi qu'a pu le déclarer, le 21 avril 2021, l'ancien joueur de football français devenu consultant Jérôme Alonzo, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais, à tout le moins : "Ce soir L'un des deux VA PEUT-ÊTRE tout perdre"

Voire, bien plus simplement et clairement : "Ce soir L'un des deux PEUT tout perdre" !

Ce "Possiblement" n'est en effet qu'un lamentable calque de l'anglais "Possibly", qui signifie "Peut-être".

Pour ce charabia, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".