"Plein axe".

La journaliste sportive française Candice Rolland

Cette locution adverbiale est utilisée par les commentateurs sportifs français pour qualifier ce qui est exactement dans l'axe longitudinal du terrain.

Et en particulier les mouvements du ballon.

On dit par exemple : "Un dégagement plein axe", "Une passe plein axe" ou "Un tir plein axe".

Par ellipse, dire "Mbappé plein axe" signifie que ce joueur vient d'effectuer un dégagement, une passe ou un tir dans l'axe longitudinal du terrain".

Certains commentateurs usent et abusent malheureusement de cette ellipse, au point que la locution adverbiale "Plein axe" se transforme presque en un véritable tic de langage.

C'est par exemple le cas de la journaliste sportive française Candice Rolland, qui l'a utilisé au moins cinq fois en queleques dizaines de minutes à peine, au cours de la deuxième mi-temps de la rencontre PSG - Manchester United, le 28 avril 2021, dans l'émission "La grande soirée", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

 

"Un rapporteur".

Ce substantif masculin polysémique peut avoir différentes significations, puisqu'il désigne tout à la fois :

  • un instrument :
    • un instrument en forme de demi-cercle gradué, utilisé en géométrie pour mesurer ou rapporter des angles et construire des figures géométriques.

Un rapporteur plastique d'écolier

    • par analogie : un instrument de mesure en forme de carré, dont le centre est évidé, dont les bords intérieurs présentent des graduations à l'échelle des plans à établir, et qui est utilisé, en dessin industriel, pour la transcription topographique des points de triangulation ("rapporteur de coordonnées") :
      • Les rapporteurs utilisés par les élèves sont la plupart du temps gradués en degrés, mais il existe plusieurs variantes : certains ont une double graduation (en degrés et en radians, ou en degrés et en grades), certains forment un disque complet alors que d'autres ne sont que des demi-disques.

      • Le rapporteur trigonométrique est un instrument de mesure matérialisant le cercle trigonométrique et fournissant une correspondance degrés-radians.

 

      • Dans l'artisanat et l'industrie on utilise plus volontiers des rapporteurs métalliques composés d'un secteur circulaire associé à une règle pivotante et un dispositif de blocage.

 

      • Dans le domaine maritime on utilise un rapporteur nautique.

 

  • ou une personne :
    • dans le domaine politique : un député ou sénateur, désigné au sein d'une commission d'étude, afin d'analyser un projet de loi ou une proposition.

Ce "rapporteur parlementaire" présente en séance publique son point de vue, ses observations et ses amendements.

Le député français LaREM Sacha Houlié

    • ou : un écolier ou une personne, qui rapporte à un adulte ou à un supérieur hiérarchique, les agissements cachés d'une autre personne.

On utilise également les substantifs masculins de délateur, de dénonciateur ou de mouchard (registre argotique).

Un écolier et son maître, dans les années 1960
Un écolier et son maître, dans les années 1960

Sources : wikipedia.org, www.cnrtl.fr et Le Robert

"Un conflit asymétrique" ou "Une guerre asymétrique".

"Un conflit asymétrique" et "Une guerre asymétrique" sont deux locutions nominales relevant du vocabulaire et du jargon militaire.

Et elles désignent :

  • un conflit armé ou une guerre opposant des belligérants de taille très différente,
  • et notamment : un conflit armé ou une guerre opposant une armée régulière constituée à des forces irrégulières (de type guérilla) ou à une force non conventionnelle (groupe terroriste, mafia).

Source : wiktionary.org

"Carrément !" n'a jamais signifié "Absolument !", "Bien sûr !" ni "Tout à fait !" !

Je n'en peux plus d'entendre cet adverbe du langage courant désormais couramment employé sous cette forme interjective abusive.

Ainsi par exemple de cette publicité radiophonique pour les services à la personne de mars 2021, dans laquelle une jeune fille répond à son père : "Carrément ! mais comment ?".

"Carrément" ne peut en effet signifier en français que :

  • dans le registre désuet : d’une manière carrée, à angles droits.

On dit par exemple : "J'ai empilé mon bois de chauffage carrément".

  • et dans le registre familier :
    • d'une façon nette, décidée, sans détours ; franchement.

On dit par exemple : "Mon patron m'a parlé carrément et annoncé que la société allait bientôt être en faillite".

    • ou : absolument, fermement, nettement, complètement.

On dit par exemple : "Cette charpente est carrément pourrie".

Sources : Le Robert et wiktionary.org

"Excentrique" ou "Un excentrique".

Cet adjectif et ce substantif masculin polysèmiques du langage courant peuvent avoir différentes significations en fonction des circonstances :

  • "Excentrique" :
    • en géométrie : dont le centre s'éloigne d'un point donné.
    • éloigné du centre (un "quartier excentrique")
    • bizarre, extravagant(e), original(e), singulier(ère) (un "garçon excentrique").
  • "Un excentrique" :
    • un mécanisme conçu de telle sorte que l'axe de rotation de la pièce motrice n'en occupe pas le centre.
    • un individu, une personne bizarre, extravagant(e), original(e), singulier(ère).

Source : www.larousse.fr

"Prendre la tangente".

En géométrie, une droite est appelée "Tangente" lorsqu'elle ne touche un cercle qu'en un seul point.

La locution verbale "Prendre la tangente" signifie donc :

  • au sens propre : s'écarter d'un mouvement.

On dit par exemple : "Sous la présidence de Donal Trump, de plus en plus de pays et de dirigeants ont pris la tangente par rapport aux États-Unis d'Amérique".

  • et au sens figuré, dans le registre familier :
    • s'échapper, s'enfuir, s'en aller, partir.

On dit par exemple : "Une partie des collégiens a pris la tangente pour aller au parc".

Cette utilisation date du XIXe siècle et nous vient en droite ligne de l'argot des étudiants de l'école Polytchnique, qui l'employaient pour dire "S'enfuir de l'école".

Ils utilisaient le mot "Tangente" pour désigner leur épée, car, correctement portée, celle-ci est tangente aux bandes rouges du pantalon de leur uniforme, vue de face.

    • ou : s'esquiver, se tirer d'affaire adroitement.

On dit par exemple : "J'ai pris la tangente avant le discours".

Source : wiktionary.org, www.defense.gouv, www.languefrancaise.net, www.expressions-francaises.fr et www.linternaute.fr

Pourquoi et depuis quand on appelle la France "l'Hexagone".

Le mot masculin "Hexagone" désigne :

  • au sens propre : un polygone à six sommets et six côtés.

Les polygones réguliers

La France est un hexagone

Une chanson de Renaud qui porte ce titre est parue en 1975, dans l'album "Amoureux de Paname", son tout premier 33 tours, sorti alors qu'il n'avait que 23 ans. Demeurant à ce jour ma chanson préférée, je lui ai consacré tout un article dans lequel vous pourrez entendre la chanson et lire l'intégralité des paroles commentées ligne après ligne.

"À périmètre constant" ou "À périmètre comparable".

Le "périmètre" est une notion de géométrie. Pour une figure plane, le "périmètre" est la longueur développée du contour de cette figure. Et pour tout polygone, le "périmètre" est égal à la somme des longueurs des côtés. Le calcul du"périmètre" sert par exemple à déterminer la quantité de grillage nécessaire à la clôture d'un terrain.

Les expressions "À périmètre constant" ou "À périmètre comparable" sont des formules utilisées en économie pour comparer les comptes d'une entreprise d'un exercice comptable sur l'autre.

En cas d'acquisition ou de cession d'autres sociétés ou filiales en cours d'année, celles-ci sont retirées provisoirement des comptes, afin de savoir ce qu'aurait été l'évolution de l'entreprise sans acquisitions ni cessions. Et de pouvoir mesurer les évolutions financières réelles, à taille et moyens comparables, c'est à dire la croissance interne

La variation du chiffre d'affaires d'une société peut en effet s'expliquer :

  • par des causes internes, comme un meilleur pouvoir de négociation auprès de la clientèle, des efforts en innovation ou encore un recrutement de nouveaux agents commerciaux.
  • ou par des causes externes.

Lorsqu'une entreprise X acquiert une entreprise Y, elle augmente en effet mécaniquement son chiffre d'affaires, puisque celui de la société Y vient automatiquement s'associer au sien.

La multiplication des rachats - ou des ventes - de filiales complique donc sensiblement la comparaison des exercices comptables d'une année sur l'autre.

C'est la raison pour laquelle certaines entreprises publient à la fois :

  • des résultats tenant compte de leurs nouveaux périmètres, c'est à dire intégrant l'ensemble de leurs filiales,
  • et des résultats "à périmètre constant" ou "à périmètre comparable", ne tenant pas compte des acquisitions ou cessions de sociétés.

Cette dernière présentation permet aux investisseurs ou aux actionnaires de se faire une image fidèle et sincère de l'entreprise.

Source : www.edubourse.com et wiktionary.org