Pourquoi dire : "Pour aller au break even il faut trois millions et demi d'abonnés" ?

Virgile Caillet, Délégué général de l'Union sport & cycle

Comme l'a déclaré, le 21 août 2020, Virgile Caillet, le délégué Général de l'Union sport & cycle, dans l'émission matinale Good Morning Business, de la chaîne de télévision française RMC Story.

Mais : "Pour ATTEINDRE LE SEUIL DE RENTABILITÉ il faut trois millions et demi d'abonnés" ?

Parce que j'estime inadmissible de jargonner ainsi en anglais sur une chaîne de télévision française destinée au public français - fût-ce dans une émission à caractère économique - je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

Pourquoi dire : "Un accord win-win" ?

Et pas : "Un accord gagnant-gagnant" !

C'est à dire : un accord profitant à chacun, favorable à chacune des parties.

Dans un accord gagnant-gagnant chaque partenaire se préoccupe de l'intérêt de l'autre tout autant que du sien. Car il ne s'agit pas de rechercher le meilleur compromis de partage des gains, mais de trouver un accord qui augmente les gains de chacun.

Source : wiktionary.org et wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un trader", "Du trading" ou "Faire du trading" ?

Et pas : "Un négociant", "Du négoce" et "Négocier" !

"Un quadrimestre".

Ce substantif masculin désigne :

  • de façon générale : un espace de quatre mois divisant l’année.

On dit par exemple : "L'année se divise en quatre trimestres et trois quadrimestres.

  • et, dans le domaine de la comptabilité : une période de quatre mois, ponctuant certains exercices comptables.

On dit par exemple : "Après ses records de fréquentation du milieu de l'été, le dernier quadrimestre devrait être bon pour J'aime les mots".

Source : wiktionary.org

Pourquoi dire : "Le crowdfunding" ?

Et pas : "Le financement participatif" !

C'est à dire : un échange de fonds entre individus en dehors des circuits financiers institutionnels, afin de financer un projet.

L'appel de fonds se fait à partir de la description d'un projet précis (artistique, humanitaire, entrepreneurial...), au moyen d'une plate-forme en ligne permettant de recueillir de nombreux apports de petits montants.

Le financement peut prendre la forme d'un don, d'un prêt avec ou sans intérêts, ou encore d'un investissement en capital.

Nos amis québecois disent : "Le sociofinancement".

Source : www.economie.gouv.fr

"Une conjecture" et "Une conjoncture".

Bien qu'ils aient naturellement des significations totalement différentes, ces deux substantifs féminins du registre soutenu sont parfois confondus en raison de leur paronymie.

  • "Une conjecture" désigne : une supposition fondée sur des apparences ou des probabilités, ou encore une opinion reposant sur une hypothèse non vérifiée.

L'adjectif correspondant est "Conjectural", "Conjecturale(s)" ou "Conjecturaux.

On dit par exemple : "Je me perds en conjectures".

Ou "Nous en sommes réduits aux conjectures, face au silence du ministre".

  • tandis que "Une conjoncture" désigne : une situation résultant d’un ensemble de circonstances et considérée comme le point de départ d’une action, d’une évolution. Ou : l'ensemble des éléments déterminant la situation économique, sociale, politique ou démographique à un moment donné.

L'adjectif correspondant est "Conjoncturel(s)" ou "Conjoncturelle(s)".

On dit par exemple : "La conjoncture actuelle n'est pas favorable à la création d'entreprises".

Ou : "Ce suicide de ce malheureux intervient à la suite d'une conjoncture défavorable : licenciement, divorce, perte de ses parents".

Source : bdl.oqlf.gouv.qc.ca

"Un effet de commerce".

Il s'agit du véritable nom de ce qui est communément appelé "Une traite".

Il s'agit d'un moyen de paiement propre aux entreprises, non rattaché à un organisme bancaire. Ce titre négociable constate, au profit du porteur, une créance de somme d'argent, et sert à son paiement.

Il peut revêtir la forme d'une lettre de change ou d'un billet à ordre.

Échangeable, il permet notamment de faire circuler les créances d'un créancier à un autre.

L'effet de commerce implique la présence de trois acteurs :

  • un "tireur" (celui qui l'émet),
  • un "tiré" (celui qui reçoit l'ordre de payer),
  • et un "porteur" (celui qui en bénéficie).

Concrètement, il est émis par le tireur afin d'ordonner au tiré (son débiteur) un règlement à échéance au profit du porteur. Bien que l'effet de commerce ne soit pas rattaché à un établissement bancaire, une banque peut le racheter au porteur. Elle devient alors l'unique créancière du tiré et se rémunère par l'intermédiaire de commissions et/ou d'agios.

Source : www.journaldunet.fr

"Les arbres ne grimpent pas jusqu'au ciel" ou "Les arbres ne grimpent jamais jusqu'au ciel"..

J'aime beaucoup cet adage boursier, d'origine apparemment états-unienne, qui signifie, au sens figuré, :

  • qu'un investisseur doit savoir prendre ses gains et vendre (ses actions) à un moment car la hausse ne peut pas être éternelle ; le marché (boursier) ne peut pas monter indéfiniment.

Et il convient par conséquent de savoir se montrer prudent, raisonnable.

  • ou- par extension - : que tout à une fin, qu'il existe des limites à tout. 

On dit par exemple : "Tu devrais vendre ta collection car les prix actuels sont déjà  vraiment très élevés".

Ou : "Les sondages du président sont toujours excellents, mais les arbres ne montent pas jusqu'au ciel".

 

"Endémique".

Cet adjectif qui nous vient du vocabulaire médical qualifie, selon le contexte, :

  • au sens propre : une maladie infectieuse persistant au sein d'une population ou d'une région,

On dit par exemple : "Le paludisme est une maladie endémique dans de nombreux pays de l'afrique subsaharienne".

  • et au sens figuré, dans le registre soutenu :
    • un phénomène économique ou social néfaste sévissant de manière constante, régulière ; régnant en permanence.

On parle par exemple de "chômage endémique".

    • ou une espèce vivante propre à un territoire bien délimité ; dont l'aire de répertition est limitée à une région donnée.
      • Il peut s'agir d'une espèce animale : le kangourou est une espèce endémique de l'Australie.
      • Ou d'une espèce végétale : le baobab est une espèce endémique du continent africain.

Source : www.larousse.fr et wiktionary.org

"Un FCPE et "La FCPE".

  • "Un FCPE" est un Fonds Commun de Placement d'Entreprise.

C'est à dire un fonds de placement dédié aux salariés d'une entreprise ; géré par un OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) de l'épargne salariale.

  • tandis que "la FCPE", fondée le 23 avril 1947, est la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves.

Il s'agit de l'une des trois principales fédérations de parents d'élèves des écoles publiques de France quant au nombre d'adhérents et la première quant au nombre de voix obtenues aux élections des représentants des parents d'élèves.

Au CSE (Conseil Supérieur de l'Education), elle détient ainsi depuis 2019, pas moins de 8 sièges sur les 9 réservés aux représentants des parents d'élèves de l'enseignement public.

Source : wikipedia.org

"À périmètre constant" ou "À périmètre comparable".

Le "périmètre" est une notion de géométrie. Pour une figure plane, le "périmètre" est la longueur développée du contour de cette figure. Et pour tout polygone, le "périmètre" est égal à la somme des longueurs des côtés. Le calcul du"périmètre" sert par exemple à déterminer la quantité de grillage nécessaire à la clôture d'un terrain.

Les expressions "À périmètre constant" ou "À périmètre comparable" sont des formules utilisées en économie pour comparer les comptes d'une entreprise d'un exercice comptable sur l'autre.

En cas d'acquisition ou de cession d'autres sociétés ou filiales en cours d'année, celles-ci sont retirées provisoirement des comptes, afin de savoir ce qu'aurait été l'évolution de l'entreprise sans acquisitions ni cessions. Et de pouvoir mesurer les évolutions financières réelles, à taille et moyens comparables, c'est à dire la croissance interne

La variation du chiffre d'affaires d'une société peut en effet s'expliquer :

  • par des causes internes, comme un meilleur pouvoir de négociation auprès de la clientèle, des efforts en innovation ou encore un recrutement de nouveaux agents commerciaux.
  • ou par des causes externes.

Lorsqu'une entreprise X acquiert une entreprise Y, elle augmente en effet mécaniquement son chiffre d'affaires, puisque celui de la société Y vient automatiquement s'associer au sien.

La multiplication des rachats - ou des ventes - de filiales complique donc sensiblement la comparaison des exercices comptables d'une année sur l'autre.

C'est la raison pour laquelle certaines entreprises publient à la fois :

  • des résultats tenant compte de leurs nouveaux périmètres, c'est à dire intégrant l'ensemble de leurs filiales,
  • et des résultats "à périmètre constant" ou "à périmètre comparable", ne tenant pas compte des acquisitions ou cessions de sociétés.

Cette dernière présentation permet aux investisseurs ou aux actionnaires de se faire une image fidèle et sincère de l'entreprise.

Source : www.edubourse.com et wiktionary.org

"Le TAEG" et "Le TTEG".

Le TAEG (Taux Annuel Effectif Global), appelé jusqu'en 2016 TEG (Taux Effectif Global) est le taux prenant en compte la totalité des frais occasionnés par la souscription d'un prêt, à savoir :

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Choisir votre cas

Le TAEG permet de comparer plusieurs offres de prêt en fonction de leur coût total, à la condition que le montant emprunté soit le même (car le TAEG est exprimé en pourcentage annuel de la somme empruntée).

Exemple :

si vous empruntez la somme de 10 000 € sur une durée d'un an et que votre banque pratique un taux d'intérêt de 4 %, alors vous devrez rembourser la somme de 10 400 €, soit 10 000 € de capital + 400 € d'intérêts,
si vous devez payer 100 € pour les frais de dossier, le coût de l'assurance et les frais de garantie, alors vous devrez rembourser en réalité 10 500 € sur la période, soit 10 000 € de capital + 400 € d'intérêts + 100 € de frais divers,
la totalité des frais supplémentaires représentant 1 % de la somme empruntée, alors le TAEG de votre prêt est de 4 % + 1 % = 5 %.Le taux effectif global (TEG)1 est la traduction, sous forme d'un taux, du coût réel d'un crédit immobilier ou un crédit à la consommation selon les normes de calcul appliquées en France. Ce taux doit être fourni obligatoirement par les établissements de crédit français dans l'offre de crédit proposée aux emprunteurs.

Le coût réel d'un crédit est difficile à établir compte tenu des clauses financières très diverses pouvant figurer dans une offre de crédit et de la complexité du calcul actuariel. Le TEG prend en compte l'ensemble de ces paramètres et permet à l'emprunteur de connaitre le cout réel de son crédit et de pouvoir comparer les offres des différents établissements de crédit. Le calcul du TEG prend en compte le taux d'intérêt mais également la périodicité de remboursement (mensuel, trimestriel, in fine, ...) du crédit, ainsi que tous les frais et accessoires liés à ce crédit et acquittés par l'emprunteur (frais de dossier, assurance crédit obligatoire, autres commissions). Le TEG est enfin et surtout l'outil de mesure prescrit par le Code de la consommation pour s'assurer que le coût du crédit ne dépasse pas le taux de l'usure.

Généralement, l'assurance chômage ou perte d'emploi n'est pas comptabilisée dans le calcul du TEG. Seule l'assurance décès invalidité est prise en compte. Le TEG représente donc le coût global de votre emprunt.

Le TAEG ne doit pas dépasser le taux d'usure légal fixé par la Banque de France.

"Sur la place de" suivi d'un nom de localité.

Cette expression qui relève du jargon économique et financier signifie tout simplement "À".

On dit ainsi : "Vous ne trouverez pas moins cher sur la place de Paris".

Ou : "Un produit comme celui-là est désormais introuvable sur la place de New York".

Le mot "Place" désigne en effet ici une localité où s'effectuent des opérations boursières, commerciales ou bancaires.

www.cnrtl.fr

"Le FICP".

Ce sigle désigne, en France, le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers.

Le FICP liste l'ensemble des personnes ayant été par le passé incapables de rembourser à échéance un crédit.

Il s'agit d'un fichier géré par la Banque de France.

Si une inscription au FICP n'entraîne pas automatiquement l'interdiction de prêt, ce motif peut néanmoins être utilisé par un établissement de crédit pour refuser l'ouverture d'un compte ou la mise en place d'un crédit ou de moyens de paiement.

En ce sens, ce fichier constitue le volet préventif du dispositif de traitement du surendettement.

Source : wikipedia.org