"Avoir une cervelle d'oiseau" ou "Être une tête de linotte".

Linotte

Ces deux expressions du registre familier en forme d'idiotisme animalier signifient, au sens figuré : être écervelé, étourdi, distrait, superficiel ; agir à la légère.

Cette utilisation péjorative du nom de la "Linotte" vient de ce que ce petit oiseau passereau au plumage brun et rouge a la réputation de construire fréquemment son nid avec insouciance, pas très loin du sol, sans trop sembler se préoccuper de le dissimuler aux yeux des prédateurs, ce qui entraîne souvent la destruction de la nichée.

On dit par exemple : "Mon cousin a une cervelle d'oiseau : il part toujours sans ses clés et parfois sans veste".

Ou : "Mon directeur est une tête de linotte : il oublie toujours la moitié de ses affaires et au moins un rendez-vous sur deux".

Source: wiktionary.org

"Être fier comme un pou", "Être vexé comme un pou" et "Être laid comme un pou"..

  • "Être fier comme un pou" c'est tout simplement "être très fier",
  • et "Être vexé comme un pou" signifie "être très vexé",
  • et "Être laid comme un pou" signifie "être très laid".

De fait, le moins que l'on puisse dire est que le pou n'est pas vraiment un premier prix de beauté.

Mais nombreux sont sans doute ceux parmi vous, amis lecteurs, qui - comme moi, tout petit - se sont interrogés sur ces deux premières expressions en forme d'idiotisme animalier... : en quoi un pou serait-il susceptible d'être fier ou apte à se vexer ?

La réponse est ma foi fort simple : le "pou" en question ici n'est pas en effet le parasite aptère auquel vous pensez, mais le mâle de la "poule", autrement dit le "coq", autrefois appelé "poul" !

"Avoir des oursins dans les poches".

J'aime beaucoup cette expression du registre familier en forme d'idiotisme animalier, qui signifie "être avare, rechigner à payer les choses".

Et je vous recommande la lecture de mon article sur toutes les façons de dire "Être avare".

"Être aux anges" ou "Être aux oiseaux".

Ces deux expressions du langage courant signifient "être enchanté, ravi ; dans un état de grand contentement, dans un transport de joie si intense que l'on semble extasié".

On dit par exemple : "J'étais aux anges lorsque j'ai appris que ma fille était reçue à son concours".

Attention cependant : l'idiotisme animalier "Être aux oiseaux" n'est utilisé que par nos amis québecois et jamais en France.

Source : www.linternaute.fr et wiktionary.org

"Une tête de mule", "Une tête de pioche", "Têtu comme une bourrique", "Être têtu comme une mule" ou "Avoir la tête dure".

Ces cinq formules du langage courant et du registre familier désignent, au sens figuré pour les deux premières locutions nominales, une personne entêtée, particulièrement bornée, qui ne prête pas attention aux conseils et remarques des autres et suit obstinément son idée de départ.

L'expression "Tête de mule", fondée sur le caractère des mules, existe depuis le XVIIe siècle sous la forme "Têtu comme une mule", et c'est en 1899 qu'elle adopte la forme "Tête de mule".Source : wiktionary.org et www.linternaute.fr

"Être têtu comme une bourrique" ou "Être têtu comme une mule".

Il s'agit d'une personne particulièrement bornée et têtue, qui ne prête pas attention aux conseils et remarques des autres et suit obstinément son idée de départ.

Cette expression fondée sur le caractère des mules existe depuis le XVIIe siècle sous la forme "Têtu comme une mule", mais également, à partir de 1899, sous la forme "Tête de mule".

Source : wiktionary.org et www.linternaute.fr