"Un chef opérateur de prise de vues", "Un chef opérateur", "Un chef-op", "Un chef op", "Un directeur de la photographie", "Un directeur de la photo", "Un directeur photo", "Un dir-phot", "Un dir phot" ou "Un DOP (Director Of Photography)".

Un "chef opérateur" ou "directeur de la photo"

Toutes ces locutions nominales masculines sont parfaitement synonymes.

Et elles désignent : le responsable, durant le tournage d'un film, de la prise de vues.

Fonction

Il s'agit d'un poste très important, puisqu'en collaboration étroite avec le réalisateur, il conçoit l'esthétique de l'éclairage.

Il dirige l'équipe d'électriciens-éclairagistes, celle-ci plaçant les projecteurs et accessoires selon ses directives. En accord avec le réalisateur, il peut assurer à la fois le cadre et la lumière.

Le directeur de la photographie est assisté par différents chefs de poste :

  • dans le domaine de la caméra : d'un cadreur, lui-même assisté d'un premier assistant opérateur, dit "pointeur" (chargé de faire le point),
  • dans le domaine de la lumière ou éclairage : d'un chef électricien, chargé de la mise en place des installations d'éclairage,
  • dans le domaine de la machinerie : d'un chef machiniste, supervisant l'installation de la caméra et la mise en oeuvre des mouvements de prises de vues ("travellings") et grues, à l'exception de l'utilisation d'un Steadicam,
  • dans le domaine de la gestion des supports numériques : d'un ingénieur de la vision ou "DIT  (Digital Imaging Technician)", spécialiste technique des formats numériques et servant d'intermédiaire entre le laboratoire (numérique) et le tournage.

À la finalisation du film, en postproduction, le directeur de la photographie supervise également, avec le réalisateur, l'étalonnage des images du film.

Parmi les plus grands directeurs de la photographie de l'histoire du cinéma français, on peut citer par exemple : Henri Alekan, Nestor Almendros, Raoul Coutard ou Pierre Lhomme.

Un "chef opérateur" ou "directeur de la photo"

Source : wikipedia.org

"SEAT".

Logotype de société SEAT, depuis 2017

Tout le monde connaît le nom de ce constructeur automobile espagnol.

Mais on ignore souvent la signification de cet acronyme en forme de rétroacronyme (*) : "Sociedad Espanola de Automoviles de Turismo" c'est à dire "Société espagnole d'automobiles de tourisme".

SEAT a été créé le 9 mai 1950, par la volonté du gouvernement espagnol, avec l'aide du constructeur italien FIAT, qui détenait 7 %.

Il fut d'abord géré par l'INI (IInstituto Nacional de Industria) (propriétaire de 51 % du capital), et fut maintenu jusqu'en 1982 sous le contrôle de Fiat. Avant de devenir, depuis 1986 une filiale du groupe allemand Volkswagen.

Implantée à Castorell (Catalogne) (Espagne), la société comptait 14 663 employés en 2019 et a réalisé un chiffre d'affaires de 10,20 milliards d'euros en 2018.

Logotypes successifs de la société SEAT, depuis 1953
Logotypes successifs de la société SEAT, depuis 1953

(*) :"Seat" signifie "siège" en anglais.

Source : wikipedia.org

On ne dit pas : "Pour un salaire payé au SMIC" !

Logotype de l'émission "Secrets de conso", présentée, depuis le 17 mars 2021, par l'entrepreneuse et animatrice française Hapsatou Sy, sur la chaîne de télévision française RMC Story

Comme j'ai pu l'entendre dire dans le commentaire du documentaire "Les dessous de la planète Leclerc", diffusé le 15 mai 2021, dans l'émission "Secrets de conso", présentée par l'entrepreneuse et animatrice française Hapsatou Sy, sur la chaîne de télévision française RMC Story.

Mais : "Pour le SMIC", "Pour un SMIC", "Pour un salaire ÉQUIVALENT AU SMIC" ou "Pour un salaire NE DÉPASSANT PAS LE SMIC" !

... puisque l'acronyme SMIC signifie : Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance.

Et que celui-ci désigne la rémunération minimum légale en France métropolitaine, fixée par le gouvernement à compter du 1er avril 1970.

"L'édition spatiale".

Thomas Pesquet, le spationaute français

J'aime assez le calembour de ce titre, donnée par la chaîne de télévision française L'Équipe, à son émission spéciale, en direct, du 23 avril 2021, animée par Messaud Benterki et consacrée au décollage de la capsule états-unienne Crew Dragon de SpaceX, emportant à son bord le... cosmonaute - et non plus spationaute ! - français Thomas Pesquet pour son second vol dans l'espace à destination de la SSI (Station Spatiale Internationale).

Bien évidemment, il s'agit là d'un calembour bien connu et utilisé depuis longtemps par la presse. Et qui était par exemple le titre de la Lettre d'information bimestrielle du Secteur Jeunesse & acteurs de l'éducation, éditée par le CNES (Centre National d'Études Spatiales) à la fin des années 2000.

Lettre d'information bimestrielle du Secteur Jeunesse & acteurs de l'éducation, éditée par le CNES (Centre National d'Études Spatiales) à la fin des années 2000

Mais je le trouve toujours amusant et souhaitait le mentionner ici.

"Les fennecs", "Les verts" ou "Les guerriers du désert".

"Les fennecs" c'est à dire : l'équipe d'Algérie de football

Il s'agit des différents surnoms de l'équipe nationale de football algérienne, qui représente l'Algérie dans les compétitions internationales, sous l'égide de la FAF (Fédération Algérienne de Football (FAF), fondée en 1962.

Le logotype de la FAF (Fédération Algérienne de Football), fondée en 1962
Le logotype de la FAF (Fédération Algérienne de Football), fondée en 1962

Le surnom en forme d'idiotisme animalier "Les fennecs" fait référence à l'animal national de l'Algérie.

Des fennecs, en captivité
Des fennecs, en captivité

Et le surnom en forme d'idiotisme chromatique "Les verts" fait référence à la couleur du maillot de l'équipe nationale de football algérienne, lorsqu'elle joue à l'extérieur.

L'équipe d'Algérie a disputé la première rencontre de son histoire le 6 janvier 1963 face à la Bulgarie, match remporté sur le score de deux buts à un, à la suite de l'indépendance du pays en 1962. Et la sélection algérienne a disputé ses premières qualifications à une phase finale de Coupe du monde en 1970.

1970 : "Les fennecs" - c'est à dire l'équipe d'Algérie de football - remportent leur premièr CAN (Coupe d'Afrique des Nations)
1970 : "Les fennecs" remportent leur premièr CAN (Coupe d'Afrique des Nations)

Elle remporte son premier trophée en 1990 lors de la CAN (Coupe d'Afrique des Nations), une compétition qu'elle remporte une deuxième fois en 2019.

2019 : "Les fennecs" - c'est à dire l'équipe d'Algérie de football - remportent leur deuxième CAN (Coupe d'Afrique des Nations)
2019 : "Les fennecs" remportent leur deuxième CAN (Coupe d'Afrique des Nations)

En Coupe du monde, l'Algérie s'est qualifiée à quatre occasions pour un tournoi final en 1982, 1986, 2010 et en 2014 au Brésil, ou l'Algérie se qualifie pour la première fois de son histoire pour les huitièmes de finale, devenant ainsi la sixième nation africaine à atteindre ce niveau.

L'équipe d'Algérie dispute depuis 1972 ses rencontres à domicile au Stade du 5 Juillet 1962, une enceinte sportive de 85 000 places située dans la capitale, Alger.

Et l'Algérie a terminé l'année 2020 au 31e rang mondial selon le classement FIFA et au 3e rang de la CAF (Confédération Africaine de Football).

Sur un sujet contigu, je me permets de vous recommander mon article consacré à l'étrange slogan anglo-hispano-français des supporteurs algériens : "One, two, thre, viva l'Algérie !".

Source : wikipedia.org

Doit-on dire "La VAR" ou "Le VAR" ?

Logotype de la VAR (Video assistant referee) : Arbitre assistant vidéo ou Assistance Vvidéo à l’arbitrage

"VAR" est un acronyme anglais signifiant " Video assistant referee" et apparu pour la première fois, le 28 mars 2017, au Stade de France, à Saint Denis (93), dans le cadre de la rencontre amicale France -Espagne.

Si l’on s’en tient à la logique « étymologique », on devrait adopter le masculin "Le VAR", puisque le "Video assistant referee" ("Arbitre assistant vidéo") désigne l’arbitre officiant devant les écrans.

Maisconcrètement il ne s'agit pas simplement d'un homme seul devant son écran mais d'une assistance vidéo à l’arbitrage, rendant des décisions collégiales.

La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie
La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie

Car s’il y a bien un chef en régie (le VAR (Video assistant referee) ou arbitre assistant vidéo) il a lui-même au moins un adjoint, appelé AVAR (Assistant Video Assistant Referee), et un technicien vidéo, appelé RO (Replay Operator). Et même trois adjoints lors de  la Coupe du Monde 2018, ou deux lors de la Coupe du Monde féminine 2019.

La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie
La VAR room de la FIFA durant la Coupe du Monde 2018 en Russie

Dès lors, on peut légitimement contester l'utilisation du masculin "Le VAR" parce qu'étant trop réducteur, en individualisant à l’excès le rôle du seul "Video assistant referee" (arbitre assistant vidéo).

Et dire "la VAR", comme cela est majoritairement le cas aujourd’hui, parmi les commentateurs et journalistes sportifs français.

Une solution pragmatique consisterait à convenir que "Le VAR" désigne l’arbitre vidéo, et "La VAR", l’arbitrage vidéo.

Une distinction qui présente l’avantage de ne pas reprocher à l’individu les travers de l’outil. Et l'on pourrait ainsi déclarer, à l'instar de Michel Platini, sur la Rai, que "la VAR, c’est une belle m...e", mais que "le VAR" n’y est pas pour grand-chose.

Mais il n'y aurait eu aucun souci de ce type, si l'on avait pris la peine de dire en français "l'AVA" pour "Assistance Vidéo à l’Arbitrage" et "l'ARAV' pour "ARbitre Assistant vidéo" !

Source : www.lemonde.fr/blog/latta/2019/11/19/polemique-sur-le-genre-le-var-ou-la-var/

"Le meilleur ami de l'homme" ou "Notre compagnon à quatre pattes".

Un chien

Ces deux périphrases du langage courant désignent : le chien.

Mais la seconde ("Notre compagnon à quatre pattes") désigne également souvent le chat.

Selon l'enquête 2015 FACCO (Fédération des Fabricants d'Aliments pour Chiens, Chats, Oiseaux et autres animaux familiers) / TNS SOFRES (Taylor Nelson Sofres SOciété FRançaise d'Enquête par Sondages), consacrée aux animaux de compagnie, que possède près d'un foyer sur deux, on dénombrait ainsi en France 7,26 millions de chiens, contre 12,68 millions de chats et 2,84 millions de petits mammifères.

Ainsi que 5,75 millions d'oiseaux et 34,22 millions de poissons.

Source : www.santevet.com

"SOFINCO".

Logo de la société française Sofinco

Ce mot désigne aujourd'hui une marque commerciale de Crédit agricole Consumer Finance, filiale de Crédit agricole S.A., spécialisée dans le crédit à la consommation et services associés.

Historique

Il s'agissait à l'origine d'un acronyme désignant la "SOciété de Financement INdustriel et COmmercial", fondée en 1951 par la Fédération nationale de l'ameublement et la Banque générale industrielle-La Hénin, avec pour objectif de permettre aux Français de s'équiper après la Seconde Guerre mondiale.

La Sofinco a été nationalisée en 1982, devenant la Banque Sofinco, avant d'être privatisée dès 1987.

Après s'être internationnalisé durant une dizaine d'années, la société est racheté par le groupe Crédit agricole  en 1999, abandonnant alors son statut de banque.

En 2000, elle signe un accord avec le Crédit lyonnais, puis en 2004 dans le cadre du rachat par le Crédit agricole du Crédit lyonnais, Sofinco absorbe Finalion, la filiale dédiée au crédit à la consommation de ce dernier.

Sofinco fusionne en 2010 avec Finaref, l’autre filiale de crédit à la consommation du groupe Crédit agricole pour créer "Crédit agricole Consumer Finance". Sofinco et Finaref deviennent alors des marques commerciale de Crédit agricole Consumer Finance.

Trois ans plus tard, en 2013, la marque Finaref disparaît au profit de Sofinco, devenant la seule marque commerciale de CA Consumer Finance.

Source : wikipedia.org

CEVIPOF

Cet acronyme désigne le Centre de recherches politiques de Sciences Po, fondé en 1960 sous le nom de "CEntre d'Etudes de la VIe POlitique Française".

Sa dénomination a changé en 2003, mais - comme souvent en pareil cas - l'acronyme a perduré.

Label "En 2020, le CEVIPOF fête ses 60 ans"

Associé au CNRS depuis 1968, le CEVIPOF est une unité mixte de recherche sous la tutelle de l'IEP de Paris (Sciences Po) et du CNRS.

Il analyse les grands courants et idées politiques qui façonnent les forces et les institutions politiques, ainsi que les facteurs qui contribuent à orienter les comportements et les attitudes politiques de nos concitoyens.

Dirigé depuis 2014 par Martial Foucault, le CEVIPOF réunit plus de 80 chercheurs, enseignants-chercheurs, chercheurs associés et doctorants..

Sources : www.sciencespo.fr et wikipedia.org

L'étonnante origine du mot "Pakistan".

Localisation du Pakistan

Le mot "Pakistan" est un néologisme.

Il signifie "Pays des purs" en ourdou ; "pâk" signifiant "pur" et "stân" signifiant "pays", avec un "i" médian de liaison.

Mais il a été formé comme un acronyme, le 28 janvier 1933, par l'homme politique indien Choudhary Rahmat Ali, dans son pamphlet "Now or Never" ("Maintenant ou jamais"), à partir des noms des cinq territoires du Nord de l'Inde : Punjab, Afghania, Kashmir, Sindh and balochiSTAN.

C'est à dire : Pendjab, Afghanie (actuelle province de Khyber Pakhtunkhwa), Cachemire, Sind et balouhiSTAN.

Avec, encore une fois, une "i" médian  ajouté pour des raisons phonétiques.

On notera qu'il omettait ainsi le "Bengale oriental, appelé par la suite Pakistan oriental (et futur "Bangladesh"), alors qu’il représentait 55% de la population du futur État lors de son indépendance en 1947.

Ce pays d’Asie du Sud, de 0,88 million de km2 (soit à peine moins que l’Allemagne et la France réunies) et 208 millions d’habitants, a pour capitale Islamabad, qui en compte 1,1 million ; et non Karachi, qui en compte 16 millions, mais n’est que la capitale économique et financière.

Le Pakistan est entouré par : l’Iran, au Sud-Ouest, l’Afghanistan, à l’Ouest, la Chine, au Nord, et l’Inde, à l’Est. Tandis qu’il est baigné par la mer d'Arabie, au Sud.

Carte du Pakistan

Le pays est né le 14 août 1947, au terme de la partition des Indes sous la forme d'un État constitué de deux parties séparées par près de 1 600 km de territoire indien, avec comme dénominateur commun la religion musulmane :

- le Pakistan Occidental (devenu le Pakistan actuel),

- et le Pakistan Oriental (devenu le Bangladesh, en 1971 ; qui a aujourd’hui 162,6 millions d’habitants et a pour capitale Dacca ou Dhaka, qui en compte 21,1 millions).

Le Pakistan Oriental et le Pakistan Occidental, en 1947

Mais il s’est trouvé réduit à sa partie occidentale en 1971, au terme de la guerre d'indépendance du Bangladesh.

Réuni, le Pakistan compterait donc aujourd’hui... 370,6 millions d’habitants, ce qui en ferait le 3e pays le plus peuplé du monde, nettement devant les États-Unis d’Amérique (332,6 millions) et derrière la Chine et l’Inde.

Et l’Inde, dans ses frontières d’avant le 14 août 1947, 1,744 milliard d’habitants, ce qui en ferait naturellement le pays le plus peuplé du monde, devant la Chine (1,439 milliard) !

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Un SUV (Sport Utility Vehicle) ?

Des SUV (Sport Utility Vehicles)

Et pas, comme le font si bien nos amis québecois : "Un VUS (Véhicule Utilitaire Sport)" !

Il s'agit en effet d'un type de véhicule bicorps, pouvant posséder des capacités tout-terrain ou de remorquage.

Au début du XXIe siècle, ce type de véhicule est très prisé, d'abord aux États-Unis d'Amérique, puis en Europe, où il voit ses ventes véritablement exploser (37% des ventes mondiales en 2019 contre 22% en 2015).

Des SUV (Sport Utility Vehicles)

Plus lourds et plus hauts que les autres véhicules, les VUS présentent pourtant un risque supérieur d'accident, notamment de tonneau en raison de leur centre de gravité plus élevé.

Ils présentent également un risque accru pour les autres usagers de la route, en particulier pour les piétons et cyclistes, et émettent davantage de gaz à effet de serre que les autres automobiles lorsqu'ils sont propulsés par un moteur thermique ou hybride !

NB : "VUS" est un rétroacronyme. Alors que "SUV" est soit un sigle (si on le prononce en détachant les lettre "s-u-v") soit un acronyme (si on le prononce "suve").

Source : wikipedia.org