"Arguer".

Ce verbe polysémique du registre soutenu signifie, selon le contexte :

    • déduire quelque chose de quelque chose, l'en tirer comme une conséquence ; conclure.

On dit par exemple : De ces témoignages on ne peut arguer que l'accusé est coupable.

    • accuser.

On dit par exemple : "La défense argue ce courrier d'être un faux".

    • prétexter ; alléguer quelque chose, tirer argument d’une chose, l'avancer en tant qu'argument.

On dit par exemple : "Arguant que la maladie à coronavirus 2019 ne pouvait être prévue, le gouvernement se considère comme affranchi de toute responsabilité".

    • plaider, constituer un argument en faveur de.

On dit par exemple : "Les documents fournis par notre concurrent arguent malheureusement en sa faveur".

Prononciation :

Attention : le "u" se prononce, comme dans les mots "Argument" ou "Argutie", car il fait partie intégrante du radical, comme pour les verbes "Huer" ou "Tuer".

On dit donc "ar-gu-é" ou "ar-gu-an".

Sources : wikipedia.org, www.cnrtl.fr et www.larousse.fr

"Enjoindre".

Ce verbe du registre soutenu signifie : ordonner expressément.

On dit par exemple : "Il faut enjoindre ton voisin de couper les branches de ses arbres qui dépassent dans ton jardin".

Ou : "L'inspecteur des impôts m'a enjoint de lui fournir toutes les pièces justificatives avant la fin de la semaine".

"Sis à" ou "Sise à".

Il s'agit des participes passés masculin et féminin du - fort peu usité - verbe "seoir".

Et signifient : "Situé(e) à" ou "Établi(e) à".

On dit par exemple : "M. Dumas est le gérant de cette société, sise au 22 rue de la Mirabelle".

Ou : "Il s'agit d'un cabaret, sis au 120 boulevard du Roi".

Pour ma part, bien que ces jolies formules appartiennent évidemment au registre désuet ainsi qu'à un certain vocabulaire et jargon administratif, immobilier, juridique et judiciaire, je ne me prive pas de les utiliser.

"Un atermoiement".

Ce substantif masculin du registre soutenu désigne :

  • dans le domaine juridique : un délai accordé à un débiteur pour l'exécution de ses engagements.

Le mot "atermoiement" vient du mot "terme" dans le sens d'"échéance".

En droit commercial il désigne le fait qu'un créancier concède un délai de grâce à son débiteur lorsque celui-ci n'est pas en mesure d'exécuter immédiatement une prestation exigible au moment où son règlement est arrivé à son terme.

  • dans le registre soutenu : l'action d'"atermoyer", c'est à dire de différer, de remettre à plus tard une décision qu'il faudrait prendre sur le moment, de retarder, d'ajourner, de tergiverser.

On dit par exemple : "Lorsqu'il s'agit de tenir ses promesses à l'égard du personnel soignant, ce gouvernement, comme les précédents, ne semble capable d'agir que par atermoiements".

Sources : wiktionary.org, www.larousse.fr et www.cnrtl.fr.

"Un avocat".

Ce mot du langage courant peut avoir en français deux significations différentes.

Et cela, à la grande surprise, parfois, de nos amis étrangers ou de certains jeunes migrants allophones, que j'ai pu avoir l'occasion de côtoyer, qui nous expliquaient qu'ils n'avaient pas faim lorsque nous leur annoncions qu'ils allaient avoir un avocat !

Ce mot désigne en effet, selon le contexte :

Un avocat

  • un juriste, dont les fonctions traditionnelles sont de conseiller, représenter, d'assister et de défendre ses clients (personnes physiques ou morales) en justice, en plaidant pour faire valoir leurs droits et, plus généralement, pour les représenter.

L'avocat a également une fonction de conseil mais aussi de rédacteur d'actes.

Un avocat, fruit de l'avocatier

  • ou : le fruit de l'avocatier, un arbre originaire du Mexique, qui est, de loin, le premier producteur mondial de ce fruit (à lui seul 30 % de la production mondiale), ainsi que le premier exportateur et le premier consommateur.

Avocats sur un avocatier

Je raffole personnellement de ce fruit utilisé en salade ou pour faire du guacamole.

Du guacamole

On peut facilement faire pousser chez soi un avocatier à partir de simples noyaux d'avocat.

Pour l'anecdote, le mot "avocat" provient de l'espagnol "aguacate", lui-même dérivé d'un mot d'une langue locale signifiant "testicule", par analogie avec la forme de cet organe.

Source : wikipedia.org

"Un comité Théodule".

Cette locution désigne "un comité ou une commission ne présentant qu'une utilité des plus limitées voire n'ayant absolument aucune utilité".

L'expression a été créée par le général de Gaulle, lors d'un voyage à Oran (Algérie), le 25 septembre 1963, où il a déclaré, parlant de lui à la troisième personne, :

"Mais de cela, le général de Gaulle ne s'est jamais beaucoup occupé. L'essentiel pour lui, ce n'est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte, l'essentiel pour le Général de Gaulle, président de la République française, c'est ce qui est utile au peuple français, ce que sent, ce que veut le peuple français. J'ai conscience de l'avoir discerné depuis bientôt un quart de siècle, et je suis résolu, puisque j'en ai encore la force, à continuer de le faire".

Source : wikipedia.org

"Explicite".

Ce mot du registre soutenu signifie :

  • Suffisamment clair et précis dans l'énoncé ; ne pouvant laisser de doute.

On dit par exemple : "Ce que j'apprécie dans ce blogue J'aime les mots c'est que l'auteur cite toujours ses sources de manière explicite".

  • et, dans le domaine juridique, : exprimé, formulé.

On parle par exemple d'"Accord explicite" ou de "Consentement explicite" pour dire qu'une personne a clairement exprimé son accord, son consentement.

"Pendant" adjectif, "Pendant" préposition ou "Pendant" substantif.

Ce mot polysémique français constitue, je crois, un véritable casse-tête pour les étrangers !

Il peut en effet, selon le contexte, être un adjectif, une préposition ou un substantif.

Et donc avoir de nombreuses significations très différentes les unes des autres, que j'ai essayé de regrouper ici de la manière la plus claire possible :

  • L'adjectif "Pendant" signifie ainsi :
    • "qui pend".

On dit par exemple : "Il reste un vieux fil de téléphone coupé pendant dans le vide".

Ou : "Il est resté là les bras pendants".

    • en droit :
      • "en cours, non terminé ; en instance, en train d'être jugé".

On dit par exemple : "Le dossier est pendant".

      • par extension : "restant en suspens, non encore résolu,  pas tranché".

On dit par exemple : "Ce cas est pendant devant la Cour d'appel".

      • pas encore récolté, pour un fruit.

On parle ainsi de "Fruits pendants par branches" ou de "Fruits pendants par racines".

    • bloqué et impossible à soutenir, pour un pion de bande arrière ayant avancé d'une case, aux dames (pion pendant").
    • sans pion adverse devant eux et sans pion de leur camp sur les colonnes adjacentes, pour deux pions côte à côte au centre, aux échecs ("Pions pendants").
  • la préposition "Pendant" signifie "Durant" ou "Tout au long de".

On dit par exemple : ""Vas te reposer, ma chérie : je vais laver la vaisselle et étendre le linge pendant ta sieste".

Ou : "Pendant la guerre mon grand-père était prisonnier en Allemagne".

  • et le substantif "Pendant" désigne :
    • ce qui concorde avec quelque chose, est comparable à quelqu'un, lui correspond ou lui est semblable :

On dit par exemple : "Pour la Police Nationale, le RAID est le pendant du GIGN de la Gendarmerie Nationale".

Ou : "Paul est le digne pendant de son frère".

    • un objet ou ornement similaire à un autre, par rapport auquel il occupe - dans un ensemble - une place symétrique.

En matière artistique, le mot s'applique par exemple à une paire d’oeuvres de caractère analogue et de proportions à peu près égales, et destinées à se correspondre.

Paire de lampes anciennes

On dit par exemple : "Par un incroyable coup de chance, j'ai pu trouver chez un antiquaire le pendant de la superbe lampe tu m'avais offert à Noël".

    • un objet qui pend ou dont une partie pend.

Pendants d'oreille

On dit par exemple  : un "Pendant d'oreille", un "Pendant d'épée", un "Pendant de baudrier ou de ceinturon".

Source : www.larousse.fr

"La pause méridienne".

Cette locution nominale du registre soutenu appartient au vocabulaire et jargon administratif et éducatif ou scolaire.

Elle désigne tout simplement la pause de midi ou "pause-déjeuner".

L'adjectif "Méridien" est en effet un synonyme de l'adjectif "Méridional" et désigne ce qui se rapporte au midi, à l'heure de midi, ou est tourné du côté du midi.

"Nonobstant" et "Ce nonobstant".

J'adore ce mot et cette locution adverbiale du registre soutenu.

  • Le mot "nonobstant" peut constituer :
    • soit une préposition, relevant à l'origine du domaine juridique et signifiant "Malgré", Sans être empêché par", "Sans s'y arrêter".

On dit par exemple : "Nonobstant la réglementation en vigueur, vous pouvez toujours construire un cabanon dans votre jardin".

    • soit un adverbe signifiant "Néanmoins", "Cependant".

On dit par exemple : "Je ne raffole pas de l'opéra. Nonobstant, j'y accompagne chaque semaine ma vieille tante, dont je brigue l'héritage".

  • Et la locution adverbiale "Ce nonobstant" signifie "Malgré cela", "Néanmoins".

On dit par exemple : "Ce nonobstant je devrais pouvoir être chez vous aux environs de 13 heures".

Source : wiktionary.org