Pourquoi dire : "Ça run, ça run" ?

L'ancienne joueuse de handball internationale française Valérie Nicolas

Comme a pu le déclarer, le 4 août 2021, l'ancienne joueuse de handball internationale française Valérie Nicolas, commentant le quart de finale du tournoi féminin de handball des Jeux olympiques de tokyo 2020, France-Pays Bas, sur la chaîne de télévision publique française France 4.

Et pas, simplement, en français : "Ça court, ça court" !

De peur d'être comprise de l'intégralité des téléspectateurs francophones, probablement.

On ne dit pas : "Ça va être compliqué de faire son retard" !

L'ancien champion cycliste sur piste français François Pervis

Comme a pu le déclarer l'ancien champion cycliste français François Pervis, le 5 août 2021, en commentant les épreuves masculines de cyclisme sur piste des Jeux olympiques de Tokyo 2020, sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Mais, à tout le moins : "Ça va être compliqué de RATTRAPER son retard" !

Et idéalement : "IL VA AVOIR DU MAL À RATTRAPER son retard" !

Ne dites pas : "Si on arrive à faire un écart conséquent" !

L'ancien champion de handball français Jérôme Fernandez, devenu entraîneur et consultant

Comme l'a fait, le 3 août 2021, l'ancien champion français de handball Jérôme Fernandez, devenu entraîneur et consultant, en commentant le quart de final olympique de handball masculin France-Quatar, sur la chaîne de télévision publique France 3.

Mais plutôt : "Si on arrive à CREUSER un écart conséquent" !

On ne dit pas : "Comme si y aurait jamais une surprise possible en Ligue 1" !

Le journaliste sportif français Bernard Lions

Comme a pu le déclarer, le 5 août 2021, le journaliste sportif français Bernard Lions, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Comme si une surprise N'ÉTAIT jamais possible en Ligue 1" !

Pour cette phrase ni faite ni à faire, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Y a quand même un p'tit gap de comment gérer la pression" !

La journaliste sportive française France Pierron

Comme a lamentablement pu le déclarer, le 5 août 2021, la journaliste sportive française France Pierron, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", qu'elle animait, sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais, en français : " "IL y a quand même unE ÉNORME DIFFÉRENCE DANS LA FAÇON DE gérer la pression" !

Pour cette phrase ni faite ni à faire, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "C'était un moment pour nous de prolonger le temps" !

Comme peut le déclarer l'ancien joueur de football international français, devenu entraîneur et sélectionneur, Didier Deschamps, dans le documentaire français "Euro 2000 : l'histoire secrète des Bleus" réalisé en 2021 par Jules Bian-Rosa et Sébastien Tarrago et diffusé le 25 mai 2021 sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "C'était unE FAÇON pour nous de prolonger CE MOMENT" !

On ne dit pas : "Deux ans sans avoir pratiquement pas joué" !

L'entraîneur de football français Régis Brouard

Comme a pu le déclarer, le 21 juillet 2021, l'entraîneur français Régis Brouard, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Pratiquement deux ans sans avoir joué" !

La négation ("pas") d'une négation ("sans") devenant une affirmation, sa phrase signifie en effet "Deux ans en ayant joué pratiqement tout le temps"... c'est à dire exactement l'inverse de ce qu'il souhaitait dire.

Parce qu'il accumule malheureusement les phrases de ce type dans cette émission que je suis régulièrement, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "I' fait trembler l'adversité" !

Comme a pu le déclarer, le 29 juillet 2021, l'ancien champion de natation français Yannick Agnel, dans l'émission "JO Club", sur la chaîne de télévision pubique française france 2.

Mais : "IL fait trembler lA CONCURRENCE" !

Pourquoi dire : "Que c'est bon de se rencontrer en vrai" ?

Comme on peut l'entendre dans la publicité télévisée d'août 2021 que nous inflige le site de rencontres français Meetic.

Et pas simplement : "Que c'est bon de se rencontrer" !

La locution verbale "Se rencontrer en vrai" n'est en effet qu'un épouvantable pléonasme.

Et sa présence dans ce slogan est d'autant plus insupportable qu'elle est symbolique de l'utilisation récente de plus en plus fréquente de la locution adverbiale "En vrai", devenue un véritable tic de langage.

Pour cette raison, je décerne à ce site mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".