Pourquoi la rue Cambon est-elle aussi célèbre ? Et à qui doit-elle donc son nom ?

La rue Cambon

Il s'agit d'une rue parisienne située dans le très chic 1er arrondissement, menant du 244 rue de Rivoli au 1 boulevard de la Madeleine et au 23 rue des Capucines.

Créée le 13 septembre 1719 par Charles Ier François Frédéric de Montmorency-Luxembourg, sous le nom de "rue de Luxembourg" puis "rue neuve de Luxembourg", elle à pris son nom actuel le 16 août 1879.

Lequel rend hommage, rappelons-le, au très injustement méconnu Pierre-Joseph Cambon, né le 10 juin 1756 et mort le 15 février 1820, un négociant en toiles, député montagnard de l'Hérault (34) à la Convention nationale, dont il fut le président à plusieurs reprises.

La locution "rue Cambon" est souvent utilisée par les journalistes, fervents utilisateurs de métonymies, car elle abrite tout à la fois la Cour des Comptes et le siège historique de la maison Chanel.

Façade de la Cour des comptes, 13 rue Cambon, à Paris (75)

  • la Cour des Comptes est une juridiction financière française de l'ordre administratif, chargée principalement de contrôler la régularité des comptes publics. Connue du grand public pour son célèbre "rapport public annuel", elle est installée depuis 1912 dans le Palais Cambon, au n°13 de la rue.

Par métonymie, on la désigne souvent sous le nom de "les sages de la rue Cambon" ou même "la rue Cambon".

Façade de Chanel, 31 rue Cambon, à Paris (75)

  • quant à la maison Chanel, Coco Chanel a débuté en 1910 comme modiste au n°21, puis ouvert, en 1918, sa maison de haute couture au n°31, adresse à la laquelle se réfèrent du reste directement les noms des parfums Chanel "N°31", puis "31 rue Cambon".

Parfum Chanel 31 Parfum Chanel 31 rue Cambon

Là encore, par métonymie, la société et la marque sont souvent désignées comme "La firme de la rue Cambon" ou "La société de la rue Cambon" et "La marque de la rue Cambon".

"Damart".

Logo Damart

Cette marque de vêtements a été fondée en 1953 à Roubaix (59) par la famille Despature.

Issu de l'industrie lainière, l'entreprise Despature est née en 1855 à Roubaix (59). D'abord nommée Établissements Thérin, du nom de Pierre Thérin Despature, elle est devenue "Despature et fils" en 1947.

Elle a sensiblement changé de cap en 1953, lorsque les frères Joseph, Jules et Paul Despature, ont inventé le Thermolactyl, une fibre aux propriétés triboélectriques, de protection contre le froid et l'humidité, en s'inspirant de leur tante percluse de rhumatismes, qui s'intéressait aux vertus de la tribolélectricité, par laquelle le frottement du sous-vêtement sur la peau fournissait une chaleur active.

L'entreprise a alors la bonne idée de faire contrôler son nouveau produit par le milieu médical avant son lancement, puis d'éditer un petit catalogue de vente par correspondance, afin de vendre ses produits en direct de l’usine. Et elle bénéficie de la grande vague de froid hivernal de l'hiver 1954.

Elle commercialise ses produits sous le nom de"Damart", syncope du nom de la rue "DAnMARTin", dans laquelle étaient installés à Roubaix (59) les Établissements Despature, à l'angle du boulevard de Paris.

Damart a toujours soigné avec humour ses slogans publicitaires qui sont restés gravés dans les mémoires. Dès la deuxième moitié des années 1960, elle détourne, pour la radio, le célèbre tube de 1965 du chanteur français Henri Salvador, qui berça mon enfance (je suis né fin 1961 et arrivé en france début 1965), "Le travail c'est la santé", devenu "Le travail c’est la santé, Thermolactyl, c’est la conserver !".

Puis invente, en 1971, pour la télévision, le célèbre "Froid, moi ? Jamais ! Je porte Thermolactyl de Damart !".

Publicité presse de 1971 pour Damart
Publicité presse de 1971 pour Damart

 

Doit-on dire : "Un parka" ou "Une parka" ?

Parka
Réponse
L’un ou l’autre !

Ce mot russe a été emprunté à l'anglo-américain, lui-même issu de l'inuit !

Il désigne un manteau court à capuchon, en tissu imperméable, souvent de couleur kaki.

Source : wikipedia.org

"IKKS".

Logo Ikks

Cette une marque française de prêt-à-porter, fondée en 1987 par Gérard Le Goff à la Séguinière (49) est aujourd'hui une Sas établie à Saint-Macaire-en-Mauges (49).

Elle a appartenu au Groupe Zannier durant plusieurs années, avant d'être cédée en juillet 2015 au fonds White Knight de Lbo France.

Et c'est l'un des premiers acteurs français du prêt-à-porter moyen/haut de gamme avec une diffusion large : magasin, corners et revendeurs multi-marques.

Gérard Le Goff souhaitait initialement dénommer sa marque "X". Mais l'impossibilité d'utiliser une seule lettre comme nom de marque a contraint le créateur à utiliser son équivalent phonétique "Ikks".

Par ailleurs le nom "X" se trouvait relativement déplacé pour des vêtements à l’origine destinés aux enfants.

 

L'origine très particulière du mot "Chandail".

Pull-over

La formule "Marchand d'ail" désignait autrefois, dans le jargon des Halles de Paris (75), les maraîchers bretons venus vendre leur ail.

Et comme lesdits agriculteurs étaient vêtus, en hiver, de gros tricots de laines que l'on enfilaient par la tête, ce type de vêtement a été dénommé "CHANDAIL", par aphérèse de la locution nominale "marCHAND d'AIL".

"Un truc de docteur" !

La scène se passe en juillet 1999 et nous venons, ma fille de quatre ans et moi, d'emménager à Aix-en-Provence (13), chez ma future épouse et sa fille.

J'ai rendez-vous avec un potentiel employeur dans la région et suis donc, pour une fois, habillé de façon à peu près classique, avec une chemise, une cravate et une veste.

Je m'apprête à sortir discrètement aux aurores, lorsque ma fille surgit dans le couloir.

M'apercevant ainsi habillé, elle s'exclame, stupéfaite, désignant... ma cravate : "Papa ! Pourquoi t'as mis un truc de docteur ?".

"Mégir" ou "Mégisser".

C'est apprêter un cuir, une peau, en la tannant et en la blanchissant avec une préparation à base d'alun.

La personne qui exerce cette activité se nomme le "Mégissier" et cette activité la "Mégisserie".

"Un mégissier".

Il s'agit d'une personne qui apprête les cuirs, les peaux - principalement d'ovins et de caprins -, à l’exclusion des grosses peaux de bovins, dont s'occupent les tanneurs.

Son travail consiste à "mégir" ou "mégisser".

Et son activité est la "mégisserie".

Ce mot est relativement connu des parisiens, car il existe dans notre capitale un "Quai de la mégisserie", situé rive droite, entre le pont au Change (place du Châtelet) et le pont Neuf, dans le quartier de Saint-Germain-l'Auxerrois. Et il s'agit d'un endroit très fréquenté en raison de ses animaleries et pépiniéristes.

Je le fréquentais pour ma part régulièrement lorsque je collectionnais les serpents, au début des années 1990, avant que cela ne devienne à la mode et que l'on en trouve dans toutes les animaleries de centres commerciaux, pour lesquelles s'est développé tout un marché de produits spécialisés (terrariums, décors, accessoires, etc.).

Ne dites pas : "Un sweat" et encore moins "Un pull-over" ou "Un pull" !

Pull-over blanc

Mais : "Un chandail" ou "Un tricot" !

Le mot "Pull-over" vient de l'anglais "To pull over" (tirer par-dessus (la tête)), mais les anglo-saxons appelle ce vêtement "Un sweater" !

Il s'agit d'un vêtement tricoté, couvrant les épaules, le dos, le torse et les bras (sinon, il s'agit d'un "Débardeur").

Il a donc des manches longues et est généralement en laine, mais parfois en d'autres fibres textiles. Et, comme son nom l'indique, il s'enfile par la tête.

La forme de l'encolure, qui est l'ouverture pratiquée pour passer la tête, peut varier selon des règles à la fois esthétiques et pratiques : col ras-du-cou, encolure ronde, encolure "en V", col bateau, col cheminée, col roulé, col boule, col Claudine, col rabatu, etc.

Source : wikipedia.org

Voir également mon article "Comment appelle-t-on un pull sans ovaire" ?