"Une gaffe" et "Un gaffe".

Le substantif "Gaffe peut avoir différentes significations en fonction du niveau de langue (langage courant, registre familier ou registre argotique) et du genre (féminin ou masculin) :

  • "Une gaffe" désigne ainsi :
    • dans le langage courant : une perche munie d'une pointe métallique et d'un crochet (appelé "Croc") à une extrémité, pour attirer à soi quelque chose.

On en utilise en particulier à bord des bateaux, et l'on parle de "Gaffe de marinier" ou "Gaffe marinière" ; le substantif féminin "Équoirre" relevant du registre désuet.

Une gaffe téléscopique pour bateau, appelée "Gaffe de marinier" ou "Gaffe marinière", et autrefois : "Équoirre"
Une gaffe télescopique pour bateau, appelée "Gaffe de marinier" ou "Gaffe marinière", et autrefois : "Équoirre"
    • et dans le le registre familier : une bêtise.

On dit par exemple : "Évite de commettre une gaffe avec ta nouvelle patronne".

  • tandis que "Un gaffe" désigne, dans le registre argotique : un gardien de prison ou "surveillant pénitentiaire".

Également appelé, dans le même registre argotique et de façon péjorative : "Garde-chiourme" ou "Maton".

Surveillants pénitentiaires

Source : wiktionary.org

"Une tribu" et "Un tribut".

Ces deux mots parfaitement homophones ont naturellement des significations radicalement différentes :

  • "Une tribu" est un substantif féminin du langage courant désignant :
    • au sens propre :
      • dans l'Antiquité : une division du peuple (juif, grec, romain).

On parle par exemple des "douze tribus d'Israël", issues de chacun des douze fils de Jacob.

      • dans les sociétés pré-industrielles : un groupe social et politique fondé sur une parenté ethnique réelle ou supposée.
    • au sens figuré et de façon ironique : un groupe nombreux ; une famille nombreuse et, notamment, une famille recomposée.

On utilise également pour cela le substantif féminin "Une smala", qui nous vient de l'arabe et qui désigne au sens propre : l'ensemble de la maison d'un chef arabe, avec ses tentes, ses serviteurs, ses troupeaux et ses équipages. Et au sens familier : une famille nombreuse et encombrante.

  • et "Un tribut" est un substantif masculin du langage courant désignant :
    • une contribution forcée, imposée par un État à un autre.
    • une contribution payée à une autorité, un pouvoir.
    • et dans le registre soutenu : un dommage, un sacrifice, une perte subis du fait de quelque chose ou pour quelque chose.

On dit par exemple : "Les pompiers de new york ont payé un lourd tribut le 11 septembre 2001".

Source : wiktionary.org

 

Ne dites pas à un québecois : "J'adore les gosses, je joue tout le temps avec ; je suis très tactile !" !

Mais plutôt : "J'adore les GAMINS, je joue tout le temps avec ; je suis très tactile !".

Ou : "J'adore les MÔMES, je joue tout le temps avec ; je suis très tactile !".

Car si, pour nous français, ce substantif masculin ou féminin du registre familier signifie "Enfant", il s'agit, pour les québecois, d'un substantif féminin du registre vulgaire signifiant... "Testicule" !

Sur un thème contigu, je vous recommande la lecture de mes articles "Quand la différence de niveau de langage crée l'incompréhension...". et "Ne dites pas : S'palucher l'engin tout l'temps" !

"Le paf", "Le PAF", "Un PAF", "La PAF" et "Une PAF".

Tous ces mots homophones ont naturellement des significations tout à fait diverses :

  • "Le paf" désigne la verge (ou le pénis) dans le registre argotique.

On dit par exemple : "Il paraît que c'est une vorace : à peine assise dans la voiture, elle lui a sauté au paf  !".

  • "Le PAF" est un acronyme désignant :
    • le "Paysage Audiovisuel Français", c'est à dire : l’ensemble de l’offre audiovisuelle française, regroupant les stations de radio et les chaînes de télévision gratuites ou payantes, nationales ou locales ainsi que leurs émissions, animateurs, sociétés de production, etc.

L'expression et l'acronyme sont apparus à la fin des années 1980, avec l'apparition des premières chaînes privées : Canal + (4 novembre 1984), La Cinq (20 février 1986 - 12 avril 1992) et TV6 (1er mars 1986 - 28 février 1987).

Pot-au-feu

    • le "Pot-Au-Feu", un plat traditionnel à base de viande de bœuf et de légumes.
    • le " Premier Atome Frappé" (ou en anglais PKA Primary Knock-on Atom) en physique.

Il s'agit d'un atome déplacé de son site dans un réseau cristallin par irradiation, qui est, par définition, le premier atome qu'une particule incidente rencontre dans une cible.

  • "Un PAF" est un acronyme désignant :
    • un "Plan Académique de Formation", un outil regroupant l'ensemble des formations offertes par les académies aux enseignants de l'Éducation nationale en France.

Parcours acrobatique en hauteur, Parcours aventure en forêt ou Parcours aventure

    • un "Parcours d'Aventure en Forêt", également appelé PAH (Parcours Acrobatique en Hauteur), "Parcours aventure", "Parcours d'hébertisme aérien" par nos amis québecois ou improprement "Parcours d'accrobranche".

Toutes ces appellations désignent un espace de loisirs sportif, souvent situé en zone boisée, équipé d'installations permettant au pratiquant de cheminer en hauteur, de façon plus ou moins acrobatique, sur des ateliers fixés entre deux arbres ou supports artificiels.

    • un "Père Au Foyer". Non vous ne rêvez pas ! À quand les "PAFF (Père Au Foyer Fumeur) et PAFNF (Père Au Foyer Non-Fumeur), afin d'être plus précis ?
  • "La PAF" est un acronyme désignant :
    • la "Participation Aux Frais", une formule utilisée en remplacement du terme "prix d'entrée", lors de soirées organisées par des associations.

La patrouille de France

    • la "PAtrouille de France", patrouille acrobatique officielle de l'Armée de l'air française, créée en 1953.
    • la "Perte Au Feu", perte de masse due à l'échauffement d'un matériau en métallurgie.
    • la "Police de l'Air et des Frontières", une direction de la Police nationale française chargée du contrôle des frontières, créée en 1944 et devenue, le 29 janvier 1999, la "Police Aux Frontières".

PAF (Polypose Adénomateuse Familiale)

  • la "Polypose Adénomateuse Familiale" (ou "Polypose recto-colique familiale").

Il s'agit d'une maladie héréditaire à transmission autosomique dominante, prédisposant au cancer du côlon. Des centaines voire des milliers de polypes coliques (relatifs au côlon) apparaissent vers l'âge de 16 ans en moyenne (fourchette de valeurs 7-36 ans) qui, en l'absence de colectomie, dégénèrent systématiquement en cancer , lequel apparaît vers l'âge de 39 ans (fourchette de valeurs 34-43 ans). Les signes extracoliques comprennent des polypes de l'estomac, des ostéomes, des anomalies des dents, une hypertrophie de l'épithélium de la rétine, des tumeurs des muscles, et d'autres cancers.

Les formes atténuées de la PAP se manifestent par une augmentation significative du risque de cancer du côlon mais avec beaucoup moins de polype (en moyenne 30) et localisés dans le côlon proximal. Le risque de dégénérescence est plus tardive. La prise en charge de cette pathologie est différente. Seul le traitement radical (coloproctectomie) est envisageable.

  • et "Une PAF" est un acronyme désignant :

Une poêle à frire

    • une "Poèle A Frire", un ustensile de cuisine utilisé utilisé pour la cuisson d'aliments solides tels que la viande, les légumes, les œufs, etc.

Source : wikipedia.org

 

 

"Un vigile", "Une vigile" et "Les vigiles".

Ces mots homophonographes du langage courant peuvent désigner des choses très différentes, selon le genre et le nombre :

  • "UN vigile" désigne ainsi :

Un vigile, en faction

 

    •  de nos jours : une personne chargée de la surveillance et de la sécurité de locaux administratifs, commerciaux, industriels, universitaires, etc.

Un vigile, en faction devant un portail.

    • et, dans la Rome antique, un homme chargé de combattre les incendies et de veiller, la nuit, à la sécurité de la ville.
  • Tandis que "UNE vigile" désigne le jour qui précède et qui prépare une fête religieuse, dans la religion catholique.

On parle par exemple de la "vigile pasquale", qui précède le jour de Pâques, ou de la "vigile de Noël".

  • Et que "Les vigiles" (féminin) désignent, dans la liturgie catholique, le premier office du cursus de l'office divin qui se dit au point du jour, voire au milieu de la nuit et que l'on appelle également "les matines",

Sources : www.larousse.fr et wiktionary.org

"Un frisé" et "Une frisée".

Ces deux substantifs peuvent avoir différentes significations selon le contexte et le niveau de langue.

  • Ainsi, "Un frisé" peut désigner :
    • par ellipse lexicale : un individu frisé.

Un jeune homme très frisé

    • ou, dans le registre argotique, pendant la Seconde Guerre mondiale : un soldat allemand.
      Un soldat allemand de la Seconde Guerre mondiale (reconstitution)
      Un soldat allemand de la Seconde Guerre mondiale (reconstitution)
  • et "Une frisée" peut désigner :
    • par ellipse lexicale :
      • une fille ou une femme frisée (langage courant).

Une jeune femme très frisée

      • une salade frisée (langage courant).
      • ou, dans le registre argotique, durant la Seconde Guerre mondiale : une femme-soldat auxiliaire de l'armée allemande.

Que l'on appellait également, dans le registre familier, "Une souris grise".

Femmes-soldats allemandes durant la Seconde Guerre mondiale ou "Souris grises".

 

Ne pas confondre : "La TNT" et "Le TNT" !

  • La TNT est la Télévision Numérique Terrestre, un type de diffusion des signaux de télévision numériques, utilisé en France métropolitaine depuis le 31 mars 2005.

Il s'agit d'une évolution technique en matière de télédiffusion, fondée sur par un réseau de réémetteurs hertziens terrestres. Par rapport à la télévision analogique terrestre à laquelle elle se substitue, la TNT permet de réduire l'occupation du spectre électromagnétique grâce à l'utilisation de modulations plus efficaces, d'obtenir une meilleure qualité d'image, ainsi que de réduire les coûts d'exploitation pour la diffusion et la transmission, une fois les coûts de mise à niveau amortis.

La TNT est à comparer à la TNS (Télévision Numérique par Satellite) ou à la télévision par câble. Dans ce dernier cas, la diffusion ne se fait pas par le réseau des émetteurs terrestres mais via un satellite (d'où l'utilisation d'antennes paraboliques au lieu d'une antenne de télévision classique dite "antenne râteau").

  • Tandis que le TNT est un explosif.

Source : wikipedia.org

"La foudre" et "Le foudre".

  • La foudre est un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive qui peut se produire lorsqu'une grande quantité d'électricité statique s'est accumulée dans des zones de nuages d'orage, dans ces nuages, entre eux ou entre de tels nuages et le sol (qu'il s'agisse de la terre ou de la mer).

La foudre dans la nuit

  • Tandis que le foudre est :
    • Dans la mythologie grecque et romaine, un faisceau de dards enflammés en forme de zigzag représentant la foudre. Le foudre est notamment l'arme et l'attribut de Zeus ou de Jupiter.

Statue de Zeus tenant un foudre

    • un tonneau de très grande capacité, équivalent à plusieurs barriques et servant au stockage des alcools tels que le vin, le cognac, ou la bière rouge.

Un foudre

Un foudre peut contenir de 30 à 300 hectolitres. Mais parfois davantage encore. Ainsi, du "Grand tonneau" d'une capacité de 221 726 litres, installé en 1751 dans la cave du Château d'Heidelberg (Bade-Wurtemberg) (Allemagne). Ou du foudre de 160 000 litres, construit en 1871 par Eugène Mercier afin de faire connaître son champagne, qu'il déplacera jusqu'à Paris (75) pour l'Exposition universelle de 1889.

Le foudre Mercier à l'Exposition universelle de Paris (75) de 1889.

Source : wikipedia.org

"La merci" et "Un merci".

Ces deux substantifs homophonographes n'ont absolument pas la même signification :

  • "la merci", substantif féminin, c'est la grâce, la pitié que quelqu'un accorde à quelqu'un d'autre.

Une lutte "sans merci" n'est donc pas un combat entre grossiers personnages mais une lutte "sans pitié".

  • tandis que "un merci", substantif masculin, c'est un terme de politesse dont on use pour remercier, une parole de remerciement.

On dit par exemple : "Il m'a rendu ma perceuse sans un merci !".

"Cosmétique", "Un cosmétique" et "La cosmétique".

Le mot "Cosmétique" est à la fois un adjectif et un substantif, qui peut être masculin ou féminin !

  • L'adjectif  "Cosmétique" qualifie :
    • tout ce qui est destiné aux soins du corps (entretien de la peau, des cheveux, de la barbe), à la toilette et à la beauté, sans être médicamenteux,

On parle par exemple de "pommade cosmétique", de "préparation cosmétique" ou de "soin cosmétique".

    • ou, ironiquement, ce qui est inefficace ou peu efficace, ce qui n’a d’effet qu’en apparence.

On dit par exemple : "Le gouvernement n'a pris que des mesures cosmétiques qui ne changent rien à la vie quotidienne des français !".

  • Tandis que le substantif masculin "Un cosmétique" désigne un produit de beauté.
  • Et que le substantif féminin "La cosmétique" désigne la partie de l'hygiène traitant de la préparation des cosmétiques.

Source : wiktionary.org

"Le bio" et "La bio".

Ces deux mots sont des apocopes de l'adjectif "Biologique" et appartiennent donc au registre familier.

  • Mais "Le bio", pour les puristes, renvoie uniquement au mode de production et au marché.

Il induit le strict respect d'un cahier des charges correspondant à une agriculture écologique compatible avec notre société productiviste.

  • Tandis que "La bio" qualifie :
    • de façon beaucoup plus large, le mode de vie, un engagement et des valeurs : relocalisation des productions, solidarité Nord/Sud et locale, respect du commerce équitable, protection et utilisation des semences et variétés anciennes, importance donnée aux goûts et saveurs, protection des sols, aides aux jeunes installations.
    • ou, dans un autre contexte : la biologie.