"Un "Passage à tabac" n'est pas une ruelle où acquérir des cigarettes de contrebande" !

Mais une très ancienne pratique policière, dont certains mauvais esprits osent prétendre qu'elle perdurerait dans certains de nos commissariats !

Cette curieuse locution nominale du registre familier désigne en effet un tabassage, le fait de frapper un individu de manière répétée, avec violence, en lui donnant de nombreux coups.

 

 

"Un travail de longue haleine".

Cette locution nominale désigne un travail devant s'effectuer sur la durée et nécessitant un effort soutenu.

La formule "De longue haleine"peut également s'appliquer aux mots "Mission", "Oeuvre" ou "Tâche".

Exemples :

  • "Mettre en ligne sur jaimelesmots.com le contenu de plus cinq décennies de collecte de mots, locutions et expressions constitue pour l'auteur de ces lignes une mission de longue haleine ".
  • "La rédaction des 7 tomes et des 4 215 pages, 9,6 millions de caractères et 1,5 million de mots de "À la recherche du temps perdu" a été, pour Marcel Proust, une oeuvre de longue haleine."
  • "L'amélioration des méthodes de travail et de sécurité au sein d'une entreprise est une tâche de longue haleine".

"Ouh, les délateurs !".

Honte sur ceux qui, sans preuve, accusent la fatigue ! Ou qui accusent le coup.

Sans parler des joueurs de cartes, qui accusent leur jeu.

Ou des sculpteurs et peintres, qui accusent la nudité par le pli des draperies.

À titre personnel, je reconnais qu'il peut parfois m'arriver d'accuser réception de quelque chose. Voire d'accuser un poids excessif.

"Se mettre à poil" et "Se retrouver à poil".

Ces deux expressions du registre argotique peuvent avoir, selon le contexte, deux significations très différentes :

  • au sens propre, elles signifient en effet respectivement :
    • "Se mettre à poil" : se dénuder, se mettre nu. Ou "Se dépoiler" (registre argotique).

On dit par exemple : "On s'est mis à poil dans les fourrés et on a plongé dans le lac".

Sur un sujet contigu, je me permets de recommander la lecture de mon article consacré à toutes les façons de dire "Se déshabiller".

    • et "Se retrouver à poil" : se retrouver nu.

On dit par exemple : "On s'est retrouvé à poil sans avoir dit un mot".

  • tandis qu'au sens figuré, elles signifient respectivement :
    • "Se mettre à poil" : se dévoiler totalement.

On dit par exemple : "Je me suis mis à poil, tu sais tout : à toi de tout me dire en ce qui te concerne à présent".

    • et "Se retrouver à poil" : se retrouver démuni, sans rien.

On dit par exemple : "Après mon divorce, je me suis retrouvé à poil : j'allais aux Restos du Coeur".

Sur un sujet contigu, je me permets de recommander la lecture de mon article "Se promener à poil", "Être à poil" ou Être torsepoil".