Pourquoi dire : "Un IED" (pour Improvised Explosive Device)?

Un EEI (Engin Explosif Improvisé) ou EEC (Engin Explosif de Circonstance)

Et pas, en français : "Un EEI (Engin Explosif Improvisé)" ou "Un EEC (Engin Explosif de Circonstance)" !

Ces différents sigles désignent en effet des engins explosifs de fortune, pièges explosifs, mines ou bombes artisanales, principalement employés dans les conflits asymétriques par les combattants irréguliers, comme les terroristes et les guérilleros, ainsi que par les commandos.

Ce type d'arme existe depuis l'invention de la poudre à canon, mais il a été largement médiatisé sous l'appellation d'EEI depuis l'intervention états-unienne de 2003 en Irak.

Les dégâts causés par un EEI (Engin Explosif Improvisé) ou EEC (Engin Explosif de Circonstance)

Source : wikipedia

"Une OQTF".

L'OQTF (Obligation de Quitter le territoire Français)

Ce sigle désigne : une Obligation de Quitter le Territoire Français.

Il s'agit d'une mesure administrative d'éloignement des étrangers créée en 2006 par la loi n° 2006-911 du 24 juillet 2006 relative à l'immigration et à l'intégration. Et prévue en droit français par le Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile.

La couverture du Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile

La décision d'éloignement ou d'obligation de quitter le territoire français est prise par le préfet, notamment en cas de refus de délivrance de titre de séjour ou de séjour irrégulier.

Un arrêté préfectoral comportant une OQTF (Obligation de Quitter le territoire Français)
Un arrêté préfectoral comportant une OQTF (Obligation de Quitter le territoire Français)

La personne concernée est obligée de quitter la France par ses propres moyens dans un délai de 30 jours. Dans des situations limitées, cela peut être sans délai. Mais différents recours sont possible.

Sources : wikipedia.org et www.service-public.fr

"Une bombe sale".

Ce curieux substantif féminin appartenant au jargon militaire relève du registre familier .

L'adjectif "sale" s'applique aux matériaux radioactifs entourant une bombe conventionnelle, destinés à être répandus en poussière lors de l’explosion.

Celle-ci possède l'intensité thermique et mécanique d'une bombe conventionnelle, mais dissémine autour d'elle des éléments radioactifs qui auront des effets à long terme. Le but principal n'est donc pas de détruire, mais de contaminer une zone géographique et les personnes présentes en son sein par des radiations directes (premier effet) et l'ingestion et l'inhalation de matériaux radioactifs (deuxième effet).

On parle également de "Bombe radiologique" ou de "DDR (Dispositif de Dispersion Radiologique)".

Une équipe d'intervention, en tenue NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique ou Chimique)

La formule "Bombe sale désigne par extension : tout engin détonant disséminant un ou plusieurs produits chimiquement ou biologiquement toxiques (NRBC pour Nucléaire, Radiologique, Biologique ou Chimique). Ces diverses armes, réalisables sans une importante infrastructure industrielle, sont génériquement dénommées EEI (Engin Explosif Improvisé).

Sources : wikipedia.org et www.techno-science.net

"Un VAB".

Un VAB (Véhicule de l'Avant-Blindé)

Ce sigle français (v, a, b) (*) relève du jargon militaire.

Et il désigne : un Véhicule de l'Avant-Blindé.

Entré en service en 1976, le VAB est actuellement le véhicule de transport de troupes le plus répandu dans l'armée de Terre française avec 2 557 véhicules en ligne en 2021, sur la commande initiale de 4 000 exemplaires pour l'armée française.

Et plus de 1 000 exemplaires ont été exportés, dans plus d'une quinzaine de pays.

L'arrière d'un VAB (Véhicule de l'Avant-Blindé), portes ouvertes

Deux soldats français assis à l'arrière d'un VAB (Véhicule de l'Avant-Blindé) (© Shah Mara/AFP/Getty Images)
Deux soldats français assis à l'arrière d'un VAB (Véhicule de l'Avant-Blindé) (© Shah Mara/AFP/Getty Images)

Armement

Il est le plus couramment armé d'une mitrailleuse de calibre 12,7 mm OTAN pour les véhicules d'infanterie, ou alors d'un calibre 7,62 mm OTAN en circulaire sur le toit pour les autres modèles.
Mais il peut aussi être équipé d'un tourelleau avec canon-mitrailleur de 20 mm ou 25 × 137 mm ou système lance-missile.

Sécurité

De par leur conception, les VAB résistent plutôt bien aux EEI : le profil amphibie de la coque du blindé lui permet de décoller de la route et de dévier le souffle de l'explosion. L'explosion d'un EEI provoque toutefois souvent de graves blessures voire la mort des passagers, ce qui amène à l'ajout de protections supplémentaires lors de l'opération en Afghanistan. Le VAB est considéré lors de l'opération Barkhane comme insuffisamment protégé face aux explosifs.

(*) : Prononcé vab, il devient un acronyme.

Source : wikipedia.org

"Un TPE" et "Une TPE".

  • "Un TPE" est un Terminal de Paiement Electronique, un appareil dont j'ai déjà retracé l'historique dans un précédent article.

Un TPE (Terminal de Paiement Electronique)

  • tandis qu'"une TPE" est une Très Petite Entreprise.

"SFR Enjoy" !

Publicité télévisée française pour SFR utilisant son slogan "Enjoy"

Tel est le slogan en anglais que la société SFR (Société Française du Radiotéléphone) se permet d'infliger à l'ensemble des téléspectateurs français depuis le 14 juin 2018 !

Créé en 1987 par la Compagnie Générale des Eaux, et possédé entièrement par Vivendi à partir de 2011, l'opérateur de télécommunications français SFR regroupe les activités télécons du groupe Altice France, qui l'a racheté en 2014.

Pourquoi dire : "Le binge drinking" ?

Le binge drinking : 3 jeunes gens en train de s'alcooliser

Et pas siplement, en français : "L'intoxication alcoolique aiguë" ou "L'alcoolisation massive", encore appelée '"API (Alcoolisation Ponctuelle Importante)".

Cette pratique, malheureusement de plus en plus répandue chez les jeunes depuis quelques années, consiste à consommer massivement de l'alcool dans un temps très court, dans le but d'atteindre l'ivresse le plus rapidement possible.

Le binge drinking : un jeune, assommé par le tas de bières absorbées

Source : www.drogues.gouv.fr

Que signifie donc les sigles "AG" ou "TAG", lorsqu'il s'agit de désigner un trouble ou une maladie ?

Eh bien tout simplement : anxiété généralisée et trouble anxieux généralisé.

Ces deux pathologies se caractérisent par la présence d’inquiétudes et d’anxiété excessives et chroniques.

Le temps moyen quotidien passé à se faire du souci serait en effet d'environ 310 minutes par jour, contre 55 minutes pour le reste de la popiulation.

Au-delà des problèmes réels, actuels ou déjà vécus, et de la bien naturelle anticipation de leurs conséquences négatives, les patients souffrant d'AG ou de TAG s'inquiètent d'événements ayant une très faible probabilité de se produire, telles que la fin du monde, l'enlèvement ou la chute d'une météorite géante.

Leur mode de raisonnement est en effet le suivant : "si je ne m'inquiète, il pourrait arriver un malheur".

L'AG ou le TAG se déclarent en général au début de l'adolescence ou de l'âge adulte, et ils s'installent en général lentement et progressivement, sachant que l'on repère fréquemment une tendance à se faire du souci déjà présente dans l'enfance.

www.quebec.ca et tcc.apprendre-la-psychologie.fr

"L'ANPE".

L'"Agence Nationale Pour l'Emploi" était un établissement public administratif français placé sous la tutelle du ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, créé le 13 juillet 1967 sous l'impulsion de Jacques Chirac, alors secrétaire d'État aux problèmes de l'emploi.

L'ANPE devait centraliser les offres et les demandes d'emploi, effectuer des statistiques sur le nombre de demandeurs d'emploi et gérer des centres de ressources pour aider les chercheurs d'emploi dans leurs démarches et leur parcours.

"La boxe anglaise".

Un combat de boxe anglaise

Il s'agit d'un sport de combat - surnommé "le noble art" - dans lequel deux adversaires, de même catégorie de poids et de même sexe, se rencontrent sur un ring, munis de gants rembourrés afin de limiter le risque de coupure, et s'échangent des coups de poing, portés au visage et au buste.

Un combat de boxe anglaise

Le combat est divisé en intervalles de temps, les reprises ("rounds" en anglais), séparés par une minute de repos annoncée par une cloche où le boxeur pourra être conseillé et soigné si besoin.

Que ce soit en boxe olympique ou professionnelle, les boxeurs tentent d'éviter les coups de poing de leur adversaire tout en essayant de le toucher.

Des points sont attribués à chaque coup considéré comme net, puissant et précis. À la fin du combat, le boxeur ayant le plus de points est déclaré vainqueur. La victoire peut également être atteinte si un combattant met son adversaire hors de combat (par knockout ou KO), c’est-à-dire dans l'incapacité de se relever et de reprendre le combat après le compte de dix secondes de l'arbitre.

Un combattant est également déclaré vainqueur si son adversaire blessé ne peut continuer le combat (KO technique ou TKO pour Technical KnockOut)).

Source : wikipedia.org

"L'abbé de l'Épée".

L'abbé Charles-Michel de l'Épée (1712-1789), bienfaiteur des sourds-muets

Nombre de français n'ont dû découvrir ce nom qu'à l'occasion d'une lecture détaillée de la profession de foi pour le deuxième tour des élections présidentielles du 24 avril 2022 de Marine Le Pen.

Celle-ci propose en effet la panthéonisation de ce prêtre français, précurseur de l'enseignement spécialisé dispensé aux personnes sourdes.

Charles-Michel de L'Épée, appelé abbé de L'Épée, est né Charles-Michel Lespée, le 24 novembre 1712  et mort le 23 décembre 1789.

L'INJS (Institut National des Jeunes Sourds), fondé par l'abbé de l'Épée, à Paris (75 005)

Il est le fondateur de l'INJS (Institut National des Jeunes Sourds), à Paris (75).

L'INJS se situe à proximité immédiate de la rue qui porte aujourd'hui son nom.

Plaque de la rue de l'abbé de l'Épée, à Paris (75 005)

De nombreuses autres villes posssèdent des voies appelées "Abbé de l'Épée" : Amiens (80), Bordeaux (33), Clermont-Ferrand (63), Marseille (13), Montpellier (34), Nantes (44), Poitiers (86), Reils (51), Rouen (76), Saint-Jean-de-la-Ruelle (45), Strasbourg (67) ou Versailles (78), sa ville natale.

Mais aussi Bruxelles (Belgique) ou Montréal (Canada).

L'abbé de l'Épée est également l'inventeur de la LSF ou Langue des Signes Françaises.

L'abbé Charles-Michel de l'Épée (1712-1789), inventeur de la langue des signes

D'abord avocat, il est ordonné prêtre en 1736.

Possédant une fortune personnelle, l'abbé décide de consacrer son temps aux oeuvres de charité.

Entre 1760 et 1762, il découvre deux soeurs sourdes à la rue des Fossés-Saint-Victor, les soeurs en questions communiquant entre elles par des signes. Leur précepteur, le père Vanin, étant décédé en 1759, il accepte de le remplacer pour enseigner aux jumelles. L'abbé de L'Épée étudie les signes employés par ces filles. Et sa maison se transforme en école ouverte à tous les sourds où il accueille 60 élèves sourds. Il a alors l'idée de mettre au point un alphabet à deux mains avec lequel les sourds pourront communiquer.

Au fil du temps, l'abbé aura 19 disciples qui fonderont plus tard 17 écoles pour les sourds.

Le 23 décembre 1789, devenu pauvre et infirme en se privant durant des mois pour servir toujours au mieux ses chers élèves, Charles-Michel de l'Épée meurt à l'âge de 77 ans.

Enseignement de la LSF

L'abbé de l'Épée a mis en place la recherche sur une langue des signes méthodique utilisable par les sourds, afin de lier ces signes avec le français écrit, mais, comme l’a ultérieurement souligné Ferdinand Berthier, son erreur fut de vouloir assimiler la structure syntaxique du français à celle de la gestuelle des sourds.

Contrairement à ce que certains croient encore, ce n'est pas l'abbé de L'Épée qui a éduqué des sourds, même avec des gestes. Comme dit Pierre Desloges : "Ce n'est donc pas Monsieur l'abbé de L'Épée qui a créé et inventé ce langage ; tout au contraire, il l'a appris des sourds et muets". En revanche, c'est le regroupement des élèves sourds dans son institution et le besoin de communiquer entre eux qui favorisèrent et perfectionnèrent la LSF, la langue naturelle des sourds.  Car il est vain de vouloir enseigner aux sourds sans tenir compte de leur identité culturelle.

L'abbé Charles-Michel de l'Épée (1712-1789), inventeur de la langue des signes

Postérité

  • L'abbé de l'Épée a été immortalisé par l'acteur français Jacques Mathou, dans le superbe film "Ridicule" de Patrice Leconte, en 1996.

L'acteur français Jacques Mathou

Timbre-poste français de 1959 rendant hommage à l'abbé de l'Épée, bienfaiteur des sourds-muets, au profit de la Croix-Rouge française

Source : wikipedia.org

 

Pourquoi dire : "MMA" (Mixed Martial Arts) et auparavant "Freefight" ?

Et pas simplement, en français : "Arts martiaux mixtes" et "Combat libre" !

Il s'agit d'un sport de combat complet, associant pugilat et lutte au corps à corps.

Les deux combattants peuvent utiliser de nombreuses techniques ; selon les fédérations, sont autorisées les techniques de percussion telles que coups de pied, de poing, de genou et de coude, mais aussi les techniques de corps à corps debout, de projections et de soumission et quelquefois des techniques particulières de percussion au sol.

Un combat d'arts martiaux mixtes ("MMA" pour "Mixed Martial Arts"), anciennement appelé "Combat libre" ("Freefight")

Source : wikipedia.org