On ne dit pas : "Je suis très ravi" ou "Je suis très ravie" !

Logotype de l'émission "Affaire conclue", présentée par Sophie Davant, sur la chaîne de télévision publique française France 2

Ainsi que je l'entends malheureusement très régulièrement, dans l'émission "Affaire conclue", présentée par Sophie Davant, sur la chaîne de télévision publique française France 2.

Comme par exemple, le 13 juin 2022, dans la bouche de la vendeuse Carole.

Ou précédemment, le 7 mai 2022, dans celle de l'antiquaire Damien Tison.

L'antiquaire français Damien Tison

Mais simplement : "Je suis ravi(e)" !

Ou bien : "Je suis très CONTENT(E)" !

L'adjectif "ravi" signifie déjà en effet "très content, heureux, comblé, enchanté".

En sorte que la locution "Très ravi" ne fait que constituer un affreux pléonasme.

Source : Le Robert

 

On ne dit pas : "Les faits de ce footballeur scandalisent l'opinion publique" ni "Notre potentiel électoral il est bien plus supérieur" !

Comme a pu le déclarer, le 8 février 2022, l'avocate et femme politique française Hélène Thouy, au cours de l'émission "Brunet et Compagnie", diffusée sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "Les AGISSEMENTS de ce JOUEUR DE FOOTBALL scandalisent l'opinion publique" !

Et : "Notre potentiel électoral est bien plus ÉLEVÉ" !

On ne dit pas : "C'est des histoires d'appareil" !

L'homme politique français Laurent Jacobelli (Rassemblement National)

Ainsi qu'a pu le déclarer, l'homme politique français (Rassemblement National) Laurent Jacobelli, sur la chaîne de télévision française d'information en continu France Info.

Mais bien évidemment : "CE SONT des histoires d'appareil" !

On ne dit pas : "C'est très euphémiste" !

La journaliste française Elsa Vidal

Comme a pu le déclarer, le 27 avril 2022, la journaliste française Elsa Vidal, rédactrice en chef du service en langue russe de RFI (Radio France Internationale), dans l'émission "C dans l'air", sur la chaîne de télévision publique française France 5.

Mais : "C'est très EUPHÉMIQUE" !

Le mot "Euphémiste" n'existe pas et n'est qu'un épouvantable barbarisme.

On n'écrit pas : "Votre panier est tristement vide, mais vous avez des articles de côtés" !

Logotype du site fnac.com

Comme a pu lamentablement me le signaler, le 26 avril 2024, le site internet fnac.com.

Mais bien évidemment : "Votre panier est tristement vide, mais vous avez des articles de côtÉ" !

Sans "s" bien évidemment.

On n'écrit pas : "Le chat de Kurt Zouma maltraîté" !

L'émission éBrunet et compagnie", diffusée sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI

Comme j'ai pu le lire, le 8 février 2022, sur un bandeau, au cours de l'émission "Brunet et Compagnie", diffusée sur la chaîne de télévision française d'information en continu LCI.

Mais : "Le chat de Kurt Zouma maltraIté" !

Sans accent circonflexe sur le "i".

Cette phrase faisait référence à la controverse née de la diffusion, le 7 février 2022, par le journal britannique The Sun de vidéos datant de la veille, dans lesquelles Kurt Zouma jette violemment, pourchasse puis frappe à plusieurs reprises son chat, tandis que son frère cadet Yoan filme la scène, hilare, et poste les contenus sur le réseau social Snapchat. Dans l'une des vidéos, le jeune fils du joueur tient le chat dans ses mains avant que son père ne frappe dans l'animal. Une source avance au journal que la raison de la colère du Français est que son chat a "accidentellement brisé une sorte de vase et arraché un luminaire du placard de la cuisine".

Le joueur de football international français Kurt Zouma

Ces évènements provoquent alors un tollé médiatique et Zouma déclare : "Je veux présenter mes excuses pour mes actes. Il n'y a pas d'excuses pour mon comportement, que je regrette sincèrement".

West Ham, club dans lequel il évolue, condamne les gestes de son joueur.

Son image est d'autant plus écornée que Zouma est l'un des ambassadeurs du fonds de dotation français Seed Charity qui épaule financièrement des associations caritatives, dont l'une d'entre elles vient en aide à des félins abusés.

Le 8 février 2022, les fondations 30 millions d'amis et FBB ainsi que l'association PETA (avec le soutien de la RSPCA) portent plainte contre le défenseur et demandent notamment sa radiation de l'équipe de France.

Le 9 février 2022, le journal The Times rapporte que son club lui inflige une amende d'un montant maximum (soit 296 594 €), et que l'argent est reversé à des associations de protection des animaux.

Dans la continuité de cette annonce, Vitality, une société spécialisée dans l'assurance médicale privée, a suspendu son contrat avec le club de West Ham avec effet immédiat, puis la RSPCA annonce sur Twitter la saisie des chats du défenseur londonien.

Enfin, l'équipementier Adidas décide de mettre fin à son contrat avec le joueur

Pourquoi dire : "La dernière news c'est" ?

Le journaliste sportif français Olivier Bossard

Comme a pu le déclarer, le 12 novembre 2021, le journaliste sportif Olivier Bossard, dans l'émission "L'Équipe de Greg", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas smplement, en français : "La dernière NOUVELLE c'est" !

On ne dit pas : "J'chuis très déçu d'vous" !

Le journaliste français Gilles Verdez

Comme a pu lamentablement le déclarer, le 9 mars 2022, le journaliste français Gilles Verdez, dans l'émission "Touche Pas à Mon Poste", sur la chaîne de télévision française C8.

Mais bien évidemment : "Vous ME déCEVEZ BEAUCOUP" !

On n'écrit pas : "N'en déplaisent" !

Mais : "N'en déplaisE" !

Ainsi que l'on peut régulièrement le lire sur la toile :

  • "n'en déplaisent à certains esprits" (huffingtonpost.com),
  • "n'en déplaisent à ses détracteurs" (Le Figaro),
  • "n'en déplaisent aux partisans de la reconstruction de l'État" (L'Observateur),
  • "n'en déplaisent aux études internationales" (Le Parisien),
  • "n'en déplaisent à ceux qui commençaient à se frotter les mains" (Les Échos),
  • "n'en déplaisent aux producteurs locaux" (Libération),
  • "n'en déplaisent à quelques caricaturistes" (Marianne),
  • "n'en déplaisent à ceux qui pensent que j'en parle trop" (L'Équipe),
  • ou: "n'en déplaisent aux élus d’opposition" (La Voix du Nord).

Sources : parler-francais.eklablog.com

 

Pourquoi dire : "Un magasin outlet" ou "Un outlet" ?

Un centre de marques réunissant des magasins d'usine

Par ellipse de la locution nominale anglaise : "Factory outlet".

Et pas, en français : "Un magasin d'usine" !

C'est à dire : un magasin qui vend directement des produits du fabricant au consommateur. Le but est d'écouler des surstocks, fins de série et articles de second choix ou présentant des défauts.

Le tout premier magasin d'usine en France a été répertorié à Troyes (10) en 1936. À l'origine l'accès de ces magasins était réservé aux employés du fabricant, auxquels celui-ci vendait à prix réduit des produits comportant de légers défauts qu'il aurait dû jeter. Une solution qui satisfaisait tout le monde.

Dans les années 1950 et 1960, le concept de magasin d'usine se développe et de nombreux magasins ouvrent à côté des sites de production. La clientèle est élargie à l'entourage des ouvriers.

C'est à partir des années 1970 que les magasins d'usine sont ouverts au grand public, avant de se développer à partir des années 1980, en particulier autour de la ville de Troyes (10).

McArthur Glenn, à Troyes (13) : un centre de marques réunissant des magasins d'usine
McArthur Glenn, à Troyes (13) : un centre de marques réunissant des magasins d'usine

Source : wikipedia.org

Pourquoi dire : "Il a fait drop the mic" ?

L'animateur de radio et de télévision français Grégory Ascher

Comme a pu le déclarer, le 2 février 2022, l'animateur français Grégory Ascher, dans son émission "L’Équipe de Greg", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas simplement, en français : "Il a fait TOMBER LE MICRO" !

Heureusement que le ridicule ne tue pas.

On ne dit pas : "En tant que président vous avez le droit de cette dernière intervention" !

La journaliste sportive française France Pierron

Comme a pu le déclarer, le 31 décembre 2021, la journaliste sportive française France Pierron, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", qu'elle présentait sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "En tant que président vous avez le droit À cette dernière intervention" !