Pourquoi dire : "C'est le teenage movie par excellence" ?

Comme l'a déclaré la chroniqueuse cinéma de la chaîne de télévision publique française franceinfo, le 29 juillet 2020.

Et pas : "C'est le FILM D'ADOLESCENTS par excellence" ou  "C'est le FILM POUR ADOLESCENTS par excellence"!

Et même : "IL S'AGIT DU FILM D'ADOLESCENTS par excellence" ou "IL S'AGIT DU FILM POUR ADOLESCENTS par excellence" !

Voire, si l'on ne souhaite pas hausser son niveau de langue et rester dans le registre familier, utiliser les apocopes : "FILM D'ADOS" ou "FILM POUR ADOS".

La locution nominale anglaise "Teenage movie" (ou "Teen movie", par apocope) désigne un genre cinématographique majoritairement américain ayant à la fois l'adolescence comme sujet et les adolescents comme personnages et public.

Source : wikipedia.org

"Le proto" et "Un proto".

Ces deux mots homophonographes sont des apocopes de substantifs masculins :

  • et "Un proto", c'est un prototype (registre familier).

C'est à dire :

    • autrefois : le modèle original, l'étalon, l'original (d'un objet à reproduire) (registre désuet),
    • par analogie : le modèle, l'exemple parfait.

On dit par exemple : "Ce type est le prototype du casse-pied".

Le MAVERIC (Model Aircraft for Validation), un prototype d'aile volante Airbus, présenté le 11 février 2020
Le MAVERIC (Model Aircraft for Validation), un prototype d'aile volante Airbus, présenté le 11 février 2020
    • et dans l'industrie : le premier exemplaire, le premier modèle réel d'un objet, d'une machine, d'un véhicule, établi afin de le mettre au point, avant d'entreprendre la fabrication en série.

Sources : wiktionary.org, www.cnrtl.fr et www.larousse.fr

"Le protoxyde d'azote" ou "Le proto".

Cette locution nominale et son apocope désignent ce que l'on appelle couramment "le gaz hilarant".

Ce composé chimique, également appelé "Oxyde nitreux" ou "Hémioxyde d'azote", est un gaz incolore a l'odeur et au goût légèrement sucrés.

Il s'agit d'un puissant gaz à effet de serre, 298 fois plus puissant que le gaz carbonique, devenu le premier contributeur à la destruction de la couche d'ozone !

Utilisations traditionnelles

Ce gaz est utilisé :

  • comme comburant, pour accroîre la puissance des moteurs, en compétition automobile,
  • avec l'acétylène dans certains appareils d'analyse,
  • comme gaz dépoussiérant, pour les ordinateurs,
  • comme gaz propulseur, dans les bombes de crème chantilly,
  • et pour les siphons à crème Chantilly, crème fouettée ou mousses chaudes ou froides.

Siphon à Chantilly

Utilisation comme drogue

On le surnomme "gaz hilarant" car il euphorise à l'inhalation, d'où son usage comme drogue récréative hallucinogène.

Sa consommation par les jeunes français a littéralement explosé ces derniers temps, du fait de :

  • son extrême simplicité d'utilisation :
Un jeune inhalant du protoxyde d'azote à l'aide d'un ballon de baudruche préalablement gonflé à l'aide d'une cartouche de gaz pour siphon
Un jeune inhalant du protoxyde d'azote à l'aide d'un ballon de baudruche, préalablement gonflé à l'aide d'une cartouche de gaz pour siphon ©La Voix du Nord/Pascal Bonnière

Il suffit en effet de remplir un ballon de baudruche avec le contenu d'une cartouche, puis d'inhaler le gaz ainsi transféré dans le ballon.

Cartouches de protoxyde d'azote et ballons de baudruche jetés sur un trottoir après usage

Ainsi s'explique le grand nombre de cartouches argentées vides et de ballons dégonflés que vous avez certainement dû remarquer depuis quelques temps, au moins dans certains quartiers, jonchant souvent les pelouses des parcs et des cités, ainsi que les trottoirs de nos villes...

Cartouches de protoxyde d'azote et ballons de baudruche jetés après usage

  • son extrême facilité d'accès :

Le protoxyde d'azote est en effet en vente libre dans sa version "gaz pour syphon", ce qui permet de se droguer en toute légalité !

  • et son prix absolument dérisoire :

On trouve ce "gaz pour syphon" à un prix défiant toute concurrence et à la portée de n'importe quel jeune enfant, puisque par exemple à 4 euros les 6 cartouches chez Casino, soit seulement 66 centimes pièce !

Blister de 6 cartouches de gaz pour siphon en vente dans les magasins Casino

Et même à 134,95€ les 400 cartouches sur le site bienmanger.com, mis en avant par Google, soit 33,7 centimes pièce !

Lot de 400 cartouches de "gaz siphon professionnelles N2O pour chantilly" en vente sur le site bienmanger.com
Lot de 400 cartouches de "gaz siphon professionnelles N2O pour chantilly" en vente sur le site bienmanger.com

Ou encore à 219€ les 600 cartouches chez le même fournisseur, pour les crétins ne sachant pas compter (36,5 centimes pièces, soit 8,3% plus cher !).

Source : wikipedia.org

"N'y avoir pas photo", "Ne pas y avoir photo", "Il n'y a pas photo" ou "Y a pas photo" et "Y avoir photo", "Y a photo" ou "Il y a photo".

Ces différentes expressions du registre familier nous viennent directement du domaine de la course hippique, puisqu'elles constituent une ellipse de :

  • "N'avoir pas BESOIN DE RECOURIR À UNE photo-FINISH", "Ne pas avoir BESOIN DE RECOURIR À UNE photo-FINISH", "Il n'y a pas BESOIN DE RECOURIR À UNE photo-FINISH" ou "Y a pas BESOIN DE RECOURIR À UNE photo-FINISH".

Autrement dit : il n'y a aucun doute, il y a une nette différence, le résultat est clair et se voit à l'oeil nu ou s'impose à l'évidence. Il n'y a donc pas à discuter.

On dit par exemple : "Il n'y a pas photo : le maire sortant va l'emporter dès le premier tour".

  • et : "Y avoir BESOIN DE RECOURIR À UNE photo-FINISH", "Y a BESOIN DE RECOURIR À UNE photo-FINISH" ou "Il y a BESOIN DE RECOURIR À UNE photo-FINISH".

Autrement dit : cela se discute, il y a un doute, la différence n'est pas évidente, le résultat n'est pas clair et l'entendement humain ne peut seul décider.

Le recours à une vérification s'impose. Qu'il s'agisse de photographie ou de bande sonore.

On dit par exemple : "Pour moi y a photo : l'équipe de Bernard a répondu en premier";

Sources : www.expression.fr, www.linternaute.fr et www.mots-surannes.fr

 

Pourquoi écrire : "Le rendez-vous de Julie Hammett : un talk de décryptage de l’actu de la semaine et des petites phrases politiques du week-end".

Comme se permet de le faire la chaîne française d'information en continu LCI sur son site internet, à propos de l'émission présentée par Julie Hammett et diffusée les samedi et dimanche soir, de 20 à 22 heures, "Ça fait parler".

Et pas : "Le rendez-vous de Julie Hammett : un DÉBAT de décryptage de l’actuALITÉ de la semaine et des petites phrases politiques dE LA FIN DE SEMAINE" ?

Je ne supporte plus cette façon de constamment dégrader le niveau de langue moyen utilisé dans les organes d'information français.

Et pour cela, je décerne à ces personnes mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

8 façons de dire "Une cigarette".

Une cigarette

Le registre argotique est, comme c'est souvent le cas, étonnamment riche , puisqu'il nous propose : "une cibiche", "un clope" (ou "une clope"), "une pipe", "une sèche" et "une tige".

Mais également "un clopot", pour une cigarette que l'on a fini de fumer, que l'on appelle "un mégot" dans le langage courant.

Un mégot de cigarette

Quant au mot "une cig" - apocope du mot "cigarette" - il appartient du registre familier.

"Donner un coup de téléphone", "Donner un coup de fil", "Donner un coup de bigophone" ou "Donner un coup de bigo".

Ces différentes locution verbale - qui ne laissent pas d'étonner nos enfants ou nos amis étrangers - signifient tout simplement "Téléphoner".

  • "Donner un coup de téléphone" appartient au langage courant.
  • Encore plus surprenante, la formule "Donner un coup de fil" relève du registre familier et du registre désuet.
  • Et les formules "Donner un coup de bigophone" ou - par apocope - "Donner un coup de bigo" appartiennent au registre argotique et au registre désuet.

Toutes ces formules existent également avec le verbe "Passer".

On n'écrit pas : "Des bacs pros" ni "Des bacs technos" !

Mais : "Des bacs pro" et "Des bacs techno" !

Sans "s".

Et idéalement : "Des baccalauréats professionnels" et "Des baccalauréats technologiques".

Relevant normalement du registre familier car constituées d'apocopes, les deux formules "Bacs pro" et "Bacs techno" semblent désormais appartenir au langage courant.

"Un bac pro".

Cette locution nominale constituée d'apocopes appartient au registre familier mais est de plus en plus utilisée, me semble-t-il, dans le langage courant.

Elle désigne le "baccalauréat professionnel", un diplôme créé fin 1985 par Jean-Pierre Chevènement (par par un décret du 27 novembre alors que la loi-programme dans laquelle était inscrite sa création n'est promulguée que le 23 décembre !), avec une première promotion de quelques centaines d'élèves seulement en juillet 1987.

Il constitue l’une des trois voies du baccalauréat français, avec le "baccalauréat général" et le "baccalauréat technologique".

Le baccalauréat professionnel est obtenu en trois ans après la fin de la classe de 3e des collèges ou deux ans après le CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle) ou le BEP (Brevet d'Études Professionnelles).

Il prépare à l'entrée dans la vie active, mais permet aussi la poursuite d'études, notamment en BTS.

Au printemps 2020, il existe 89 spécialités et 39 options :

  • ASSP : Accompagnement, Soins et Services à la Personne (ASSP) (créé le 11 mai 2011) avec deux options :
    • option A : à domicile,
    • option B : en structure,
  • ARCU : Accueil-Relation Clients et Usagers (créé le 3 juin 2010, a remplacé en 2010 le bac pro Services (accueil assistance conseil),
  • Aéronautique (créé le 12 avril 2013), avec trois options :
    • option Avionique (a remplacé le bac pro Aéronautique, option Mécanicien, systèmes-avionique),
    • option Structure (a remplacé le bac pro Aéronautique, option Mécanicien, systèmes-cellule),
    • option Systèmes (a remplacé le bac pro Technicien aérostructure),
  • Agroéquipement (bac pro créé le 18 juin 1996),
  • Aménagement et finition du bâtiment (créé le 9 mai 2006) (a remplacé le bac pro Aménagement - Finition),
  • Aménagements paysagers (créé le 10 juin 2010) (a remplacé le bac pro Travaux paysagers),
  • AMA : Artisanat et Métiers d'Art, avec sept options :
    • option Communication visuelle plurimédia (créé le 26 avril 2011) (a remplacé le bac pro AMA - option Communication graphique),
    • option Facteur d'orgues - Organier (créé le 21 février 2014) (première session 2017),
    • option Facteur d'orgues - Tuyautier (créé le 21 février 2014) (première session 2017),
    • option Marchandisage visuel (créé le 26 avril 2011),
    • option Métiers de l'enseigne et de la signalétique (créé le 11 juillet 2005),
    • option Tapissier d'ameublement (créé le 27 septembre 1990),
    • option Verrerie scientifique et technique (créé le 11 juillet 2005),
  • Aviation générale (créé le 12 avril 2013) (première session 2016),
  • BIT : Bio-Industries de Transformation (créé le 1er septembre 2009),
  • Boucher-charcutier-traiteur (créé le 24 juin 2009) (remplace le bac pro Métiers de l'alimentation qui est scindé en trois),
  • Boulanger-pâtissier (créé le 2 juillet 2009) (remplace le bac pro Métiers de l'alimentation qui est scindé en trois),
  • Commerce (créé le 31 mai 1989).
  • Commercialisation et services en restauration (créé le 31 mai 2011) (remplace le bac pro Restauration qui est scindé en deux),
  • CTRM : Conducteur transport routier marchandises (créé le 3 juin 2010),
  • CGEA : Conduite et Gestion de l'Entreprise Agricole,
  • CGEH : Conduite et Gestion de l'Entreprise Hippique (créé le 22 août 2011),
  • Conduite de productions horticoles (arbres, arbustes, fruits, fleurs, légumes) (créé le 31 juillet 2018),
  • CGEV : Conduite et Gestion de l'Entreprise Vitivinicole,
  • Conduite et gestion des entreprises maritimes, avec trois options :
    • option commerce,
    • option pêche,
    • option plaisance professionnelle,
  • CGESCF : Conduite et Gestion d'une Entreprise du Secteur Canin et Félin (créé le 19 juillet 2011),
  • Construction des carrosseries (créé le 8 avril 2010) (a remplacé le bac pro Carrosserie, option Construction),
  • Cuisine (créé le 31 mai 2011) (remplace le bac pro Restauration qui est scindé en deux),
  • Cultures marines (créé le 26 mars 1993),
  • Électromécanicien marine (créé le 25 juillet 2005),
  • Esthétique, cosmétique, parfumerie (créé le 13 mai 2004),
  • EDPI : Etude et Définition de Produits Industriels (créé le 28 juillet 1999),
  • Étude et réalisation d'agencement (a remplacé le bac pro Agencement de l'espace architectural),
  • FPIR : Façonnage de Produits Imprimés, Routage (créé le 26 avril 2011),
  • Fonderie (créé le 30 avril 2009),
  • Forêt (créé le 19 juillet 2011) (a remplacé le bac pro Gestion et conduite de chantiers forestiers),
  • Gestion-administration (créé le 27 décembre 2011) (issu de la fusion en 2011 du bac pro Comptabilité et du bac pro Secrétariat),
  • GMNF : Gestion des Milieux Naturels et de la Faune (créé le 10 juin 2010),
  • GPPE : Gestion des Pollutions et Protection de l'Environnement (créé le 17 juillet 2012) (première session 2016),
  • HPS : Hygiène, Propreté et Stérilisation (première session 2016),
  • IPB : Interventions sur le Patrimoine Bâti, avec trois options :
    • option A Maçonnerie (créé le 20 décembre 2013) (remplace le bac pro Intervention sur le patrimoine bâti qui est scindé en trois),
    • option B Charpente (créé le 20 décembre 2013) (remplace le bac pro Intervention sur le patrimoine bâti qui est scindé en trois),
    • option C Couverture (créé le 20 décembre 2013) (remplace le bac pro Intervention sur le patrimoine bâti qui est scindé en trois),
  • LCQ : Laboratoire Contrôle Qualité (créé le 10 juillet 2010),
  • Logistique (créé le 3 juin 2010),
  • MEI : Maintenance des Equipements Industriels (créé le 30 mai 2005) (a remplacé en 2007 le bac pro MSMA, Maintenance des Systèmes Mécaniques Aautomatisés, option A Systèmes mécaniques automatisés),
  • MM : Maintenance des matériels, avec trois options :
    • option A Matériels agricoles (première session 2019),
    • option B Matériels de travaux publics et de manutention (première session 2019),
    • option C Matériels d'espaces verts (première session 2019),
  • MV : Maintenance des Véhicules, avec trois options :
    • option Voitures particulières (créé le 19 mars 2014 (première session 2017) (remplace le bac pro Maintenance de véhicules automobiles, option Voitures particulières),
    • option Véhicules de transport routier (créé le 19 mars 2014 (première session 2017) (remplace le bac pro Maintenance de véhicules automobiles, option Véhicules industriels),
    • option Motocycles (créé le 19 mars 2014 (première session 2017) (créé le 19 mars 2014 (remplace le bac pro Maintenance de véhicules automobiles, option Motocycles),
  • Maintenance nautique (créé le 17 avril 2008) (a remplacé le bac pro Maintenance de véhicules automobiles, option Bateaux de plaisance),
  • Menuiserie aluminium verre (créé le 9 mai 2006) (a remplacé le bac pro Ouvrages du bâtiment : Aluminium, verre et matériaux de synthèse),
  • MELEC : Métiers de l'Electricité et de ses Environnements Connectés (première session 2019) (remplace le bac pro ELEEC ELectrotechnique, Energie, Equipements Communicants),
  • Métiers de la mode-vêtements (créé le 19 mai 2009) (a remplacé le bac pro Bac Pro Métiers de la mode et industries connexes-productique et le bac pro Artisanat et métiers d'art, option Vêtement et accessoire de mode),
  • MS : Métiers de la Sécurité (créé le 19 mars 2014) (première session 2017) (remplace le bac pro Sécurité prévention),
  • Métiers du cuir, avec  trois options :
    • option chaussures (créé le 19 mai 2009),
    • option maroquinerie (créé le 19 mai 2009),
    • option sellerie-garnissage (créé le 15 janvier 2016) (première session 2018),
  • Métiers du pressing et de la blanchisserie (créé le 31 juillet 2000),
  • Métiers et arts de la pierre (créé le 24 juin 2015) (première session 2018) (remplace le bac pro Artisanat et métiers d'art, options Arts de la pierre),
  • Microtechniques (créé le 23 décembre 2003),
  • Ouvrages du bâtiment : métallerie (créé le 9 mai 2006),
  • Perruquier-posticheur (créé le 8 octobre 2010),
  • Photographie (créé le 9 février 2012),
  • Pilote de ligne de production (créé le 30 mars 2012) (a remplacé le bac pro Pilotage de systèmes de production automatisée, le bac pro Industries des pâtes, papiers et cartons et le bac pro Mise en œuvre des matériaux),
  • Plastiques et composites (créé le 8 juillet 2009) (a remplacé le bac pro Plasturgie),
  • Poissonnier-écailler-traiteur (créé le 24 juin 2009) (remplace le bac pro Métiers de l'alimentation qui est scindé en trois),
  • PCEPC : Procédés de la Chimie, de l'Eau et des Papiers-Cartons (créé le 13 avril 2012) (a remplacé le bac pro Industries des procédés),
  • Productions aquacoles (créé le 26 juillet 2000),
  • Productions horticoles (créé le 5 mai 2011),
  • Productique mécanique, option décolletage (créé le 3 août 1995),
  • Prothèse dentaire (créé le 8 avril 2010),
  • RPIP : Réalisation de Produits Imprimés et Plurimédias, avec deux options :
    • option A - Productions graphiques (créé le 12 mars 2014) (première session 2017),
    • option B - Productions imprimées (créé le 12 mars 2014) (première session 2017),
  • Réparation des carrosseries (créé le 18 avril 2008) (a remplacé le bac pro Carrosserie, option Réparation),
  • SAPAT : Services Aux Personnes et Aux Territoires (créé le 7 juillet 2011) (a remplacé le bac pro Services en milieu rural),
  • SPVL : Services de Proximité et Vie Locale (créé le 30 mai 2005),
  • SN : Systèmes Numériques, avec trois options :
    • option A - Sûreté et sécurité des infrastructures, de l'habitat et du tertiaire (première session 2019),
    • option B - Audiovisuels, réseau et équipement domestiques (première session 2019) (remplace le bac pro SEN, Systèmes électroniques numériques),
    • option C - RISC : Réseaux Informatiques et Systèmes Communicants (première session 2019),
  • TCVPJ : Technicien Conseil-Vente de Produits de Jardin (créé le 1er septembre 2010) (a remplacé le bac pro Technicien conseil vente en produits horticoles et de jardinage, créé le 22 juillet 2002),
  • TCVA : Technicien Conseil-Vente en Alimentation, avec deux options :
    • option produits alimentaires (créé le 23 juillet 2010),
    • option vins et spiritueux (créé le 23 juillet 2010),
  • Technicien conseil-vente en animalerie (créé le 3 août 1999),
  • TCB : Technicien Constructeur Bois (créé le 11 juillet 2005) (a remplacé le bac pro Bois - Construction et aménagement du bâtiment qui a été scindé en deux),
  • Technicien d'études du bâtiment (créé le 6 avril 2008) (a remplacé le bac pro Technicien du bâtiment : Étude et économie qui est scindé en deux), avec deux options :
    • option A - TB2E : Technicien du Bâtiment Etudes et Economie,
    • option B - TB2A : Technicien du Bâtiment Assistant en Architecture,
  • Technicien d'usinage (créé le 16 février 2004),
  • TFBMA : Technicien de Fabrication Bois et Matériaux Associés (créé le 22 février 2006) (a remplacé le bac pro Productique bois qui a été scindé en deux),
  • TMSEC : Technicien de Maintenance de Systèmes Energétiques et Climatiques (créé le 3 mai 2006) (a remplacé le bac pro Énergétique, option B : Gestion et maintenance des systèmes énergétiques et climatiques),
  • Technicien de scierie (créé le 22 février 2006) (a remplacé le bac pro Productique bois qui a été scindé en deux),
  • TBORGO : Technicien du Bâtiment : Organisation et Réalisation du Gros Oeuvre (créé le 20 mars 2007) (a remplacé le bac pro Construction bâtiment gros œuvre),
  • TFCA : Technicien du Froid et du Cconditionnement de l'Air (créé le 3 mai 2006),
  • TAO : Technicien en Aappareillage Orthopédique (créé le 4 février 2016),
  • TCI : Technicien en Chaudronnerie Industrielle (créé le 12 mai 2009) (a remplacé en 2012 le bac pro ROC-SM, Réalisation d’Ouvrages Cchaudronnés et de Structures Métalliques),
  • TEA : Technicien en Expérimentation Animale (créé le 5 mai 2011),
  • TISEC : Technicien en Installation des Systèmes Energétiques et Climatiques (créé le 3 mai 2006) (a remplacé le bac pro Énergétique, option A : Installation et mise en œuvre des systèmes énergétiques et climatiques),
  • TGT : Technicien Géomètre Topographe (créé le 20 mars 2007),
  • TMA : Technicien Menuisier-Agenceur (créé le 11 juillet 2005) (a remplacé le bac pro Bois - Construction et aménagement du bâtiment qui a été scindé en deux),
  • Technicien modeleur (créé le 16 février 2004) (a remplacé le bac pro Outillage de mise en forme des matériaux, option réalisation des outillages non métalliques),
  • TO : Technicien Outilleur (créé le 16 février 2004) (a remplacé en 2005 le bac pro OMFM, Outillage de mise en forme des matériaux),
  • TIIN : Techniques d'Interventions sur Installations Nucléaires (bac pro créé le 12 mars 2014) (première session 2017) (remplace le bac pro Environnement nucléaire),
  • Traitements des matériaux (créé le 24 mai 2016) (nouvelle dénomination du bac pro Traitements de surfaces),
  • Transport (créé le 3 juin 2010) (a remplacé en 2005 le bac pro Exploitation des transports),
  • Transport fluvial (créé le 11 avril 2013),
  • Travaux publics (créé le 11 juillet 2005),
  • Vente PNS : Vente Prospection, Négociation, Suivi de clientèle (créé le 30 juillet 2002) (a remplacé en 2002 le bac pro Vente représentation).

Source : wikipedia.org

"Un bac techno".

Cette locution nominale constituée d'apocopes appartient au registre familier mais est de plus en plus utilisée, me semble-t-il, dans le langage courant.

Elle désigne le "baccalauréat technologique", un diplôme créé par l'Éducation Nationale en 1968.

Il constitue l’une des trois voies du baccalauréat français, avec le "baccalauréat général" et le "baccalauréat professionnel".

Et la pédagogie des enseignements y repose sur l'induction et l'expérimentation.

Il existe actuellement huit filières de baccalauréats technologiques, mises en place en septembre 2012, pour les élèves entrant en classe de première, en vue de la session 2014 du baccalauréat :

  • STMG : Sciences et Technologies du Management et de la Gestion, subdivisé en quatre spécialités :
    • GF : Gestion et Finance,
    • M : Mercatique,
    • RHC : Ressources Humaines et Communication,
    • SIG : Systèmes d'Information de Gestion.
  • ST2S : Sciences et Technologies de la Santé et du Social,
  • STI2D : Sciences et Technologies de l'Industrie et du Développement Durable, subdivisé en quatre spécialités :
    • SIN : Système d'Information et Numérique,
    • AC : Architecture et Construction,
    • EE : Energie et Environnement,
    • ITEC : Innovation Technologique et Eco-Conception.
  • STL : Sciences et Technologies de Laboratoire, subdivisé en deux spécialités :
    • spécialité biotechnologies,
    • ou SPCL : Spécialité Physique-Chimie de Laboratoire.
  • STAV : Sciences et Technologies de l'Agronomie et du Vivant,
  • S2TMD : Sciences et Techniques du Théâtre, de la Musique et de la Danse,
  • STD2A : Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués.

Source : wikipedia.org

Plus court, cela risque d'être difficile !

Certaines apocopes ont en effet, elles-mêmes, à nouveau fait l'objet de nouvelles apocopes !

C'est par exemple le cas :

  • de "maxi" pour "maximum", dont certains fatigués de naissance ont encore cru bon d'extraire "max" (registre familier).

On dit par exemple : "Je pense dépenser 150€ maxi" (registre familier) ou "Il se fait un max de blé" (registre argotique).

  • ou de "cinéma" pour "cinématographe", dont les mêmes personnes sont parvenues à isoler  "ciné" (registre familier).

On dit par exemple : "J'adore le cinéma américain" (registre standard) ou "On pourrait se faire un ciné sur les Champs" (registre familier).

Prions pour que l'on nous fasse grâce de l'ultime étape, qui consisterait à dire "En vouloir un ma" ou "Aller au ci" !

Pourquoi la notoriété des maisons de passe siciliennes n'est-elle plus à faire ?

Réponse
Parce que tout le monde connaît le clandé sicilien !
Explication du calembour
Il résulte de l’homonymie entre « le clandé sicilien » et « Le clan des siciliens », titre d’un célèbre film franco-italien réalisé en 1969 par Henri Verneuil et réunissant Alain Delon, Jean Gabin et Lino Ventura.

"Passer un coup de téléphone", "Passer un coup de fil", "Passer un coup de bigophone" ou "Passer un coup de bigo".

Ces différentes locution verbale - qui ne laissent pas d'étonner nos enfants ou nos amis étrangers - signifient tout simplement "Téléphoner".

  • "Passer un coup de téléphone" appartient au langage courant.
  • Encore plus surprenante, la formule "Passer un coup de fil" relève du registre familier et du registre désuet.
  • Et les formules "Passer un coup de bigophone" ou - par apocope - "Passer un coup de bigo" appartiennent au registre argotique et au registre désuet.

Toutes ces formules existent également avec le verbe "Donner".