On ne dit pas : "Lille avait été gagner 3-0" !

L'ancien joueur international de football franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak

Comme a pu le déclarer, le 26 août 2021, l'ancien joueur de football international franco-polonais, devenu consultant, Ludovic Obraniak, dans l'émission de Grégory Ascher "L'Équipe de Greg", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Mais : "Lille ÉTAIT ALLÉ gagner 3-0" !

Pour ses anglicismes, ses fautes de grammaire et ses phrases souvent construites en dépit du bon sens, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

Pourquoi dire : "J'chuis en train de regarder la startlist" ?

L’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri

Comme a pu le faire, le 26 août 2021, l’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri, en commentant la réunion sportive d'athlétisme de la Ligue de Diamant, à Lausanne (Vaud) (Suisse), sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas, en français : "JE Suis en train de regarder la LISTE DES PARTANTS" !

Parce qu'il accumule décidément les anglicismes sur cette chaîne, sur laquelle je l'entends très régulièrement, je lui décerne mon label "Fâchés avec le français"

"Peace, love and cookie dough" !

Tel est l'incroyable slogan, en anglais, que se permet de nous asséner la marque de glaces états-uniennes Ben & Jerry's, dans sa publicité télévisée d'août 2021 pour sa crème glacée à la vanille "Cookie dough".

Lancée en 2006, celle-ci est conditionnée dans un pot de 500 ml et préparée à base de morceaux de pâte à cookies ("Cookie dough") et de pépites de chocolat.

Pourquoi dire : "Ils sont dans l'deal" ?

Le journaliste sportif français Grégory Schneider

Comme a pu le déclarer, le 29 août 2021, le journaliste sportif français Grégory Schneider, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Et pas, en français : "Ils ONT REMPLI LEUR CONTRAT" !

Pour cette phrase ni faite ni à faire, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

"I need to try it first !" !

Tel est l'incroyable slogan en anglais que se permet de nous infliger la société états-unienne Coca-Cola dans sa publicité télévisée française d'août 2021 pour le Coca-Cola sans sucres.

On ne dit pas : "Tout gravite autour de la star de l'Argentine et un peu moins de celle de Neymar" !

Le journaliste sportif français Giovanni Castaldi

Comme a laborieusement pu le déclarer, le 19 août 2021, le journaliste sportif français Giovanni Castaldi, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", qu'il présentait ce soir-là, sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Tout gravite autour de la star de l'Argentine et un peu moins AUTOUR de celle du Brésil" !

Ou : "Tout gravite autour de la star de l'Argentine et un peu moins AUTOUR de Neymar" !

On ne dit pas : "Et quand y a la sanction elle est lourde, eh ben i' vont faire gaffe" !

L'ancien conseiller sportif français Gilles Favard

Comme a pu le déclarer, le 23 août 2021, l'ancien conseiller sportif du FC Nantes, Gilles Favard, dans l’émission vespérale d’Olivier Ménard "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais, à tout le moins : "Et quand IL y AURa UNE sanction lourde, eT bIen iLS vont faire gaffe" !

Et idéalement : "Quand la sanction SERA lourde, iLS FERont ATTENTION" !

Parce que ce monsieur est coutumier de ce type d'énormités, je lui attribue, sans hésitation aucune, mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

"Pourquoi dire : "La Diamond League" ?

L’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri

Comme a pu le faire, le 26 août 2021, l’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri, en commentant la réunion sportive d'athlétisme de la... Ligue de Diamant, à Lausanne (Vaud) (Suisse), sur la chaîne de télévision française L'Équipe, qui - pour une fois - utilisait le nom français d'une compétition internationale.

Et pas, en français, donc : "La Ligue de Diamant" !

Parce qu'il accumule décidément les anglicismes sur cette chaîne, sur laquelle je l'entends très régulièrement, je lui décerne mon label "Fâchés avec le français"

Pourquoi dire : "Ça va être compliqué pour le board" et "Y a beaucoup de panic buy" ?

L’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri

Comme l'a déclaré, le 13 août 2020, l'ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri, dans l'émission vespérale "L'Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L'Équipe.

Et pas : "Ça va être compliqué pour l'équipe dirigeante" et "IL y a beaucoup d'ACHATS FAITS DANS L'URGENCE" ?

Parce qu'il accumule dans cette émission, que je suis très régulièrement, les anglicismes de ce type, je lui décerne mon label "Fâchés avec le français".

On ne dit pas : "Y a rien au d'ssus le Bayern" !

Le journaliste sportif français Manu Lonjon

Comme a pu lamentablement le déclarer, le 19 août 2021, le journaliste sportif français Manu Lonjon, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "IL N'y a rien au dEssus DU Bayern" !

On ne dit pas : "J'chuis super enthousiasmé" !

L'ancien athlète français devenu consultant sportif Bouabdellah Tahri dit Bob Tahri

Comme a pu le déclarer, le 8 août 2021, l’ancien athlète et consultant sportif français Bob Tahri, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais à tout le moins : "J'chuis super ENTHOUSIASTE" !

Et idéalement : "JE Suis TRÈS ENTHOUSIASTE" !

L'adjectif "Enthousiasmé" n'a en effet jamais existé en français et constitue donc un épouvantable pléonasme.

Parce qu'il est décidément incapable de s'exprimer dans un français correct et multiplie les phrases de ce type, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".

 

On ne dit pas : "Comme si y aurait jamais une surprise possible en Ligue 1" !

Le journaliste sportif français Bernard Lions

Comme a pu le déclarer, le 5 août 2021, le journaliste sportif français Bernard Lions, dans l’émission vespérale "L’Équipe du soir", sur la chaîne de télévision française L’Équipe.

Mais : "Comme si une surprise N'ÉTAIT jamais possible en Ligue 1" !

Pour cette phrase ni faite ni à faire, je lui décerne mon label de médiocrité "Fâchés avec le français".